« Plume », notre première mixtape

Plume

Plume est une mixtape regroupant plusieurs artistes avec un but : susciter l’intérêt du public rap pour de jeunes artistes plus ou moins connus qui débutent dans la musique.

Sans doute plus facile à dire qu’à faire certes, nous misons sur la pluralité et la diversité du projet, et nous comptons sur le bouche-à-oreille sur les réseaux sociaux grâce à notre petit début de communauté.

« Parce qu’on aime voir l’ombre briller »

C’est un objectif que nous nous sommes fixés et que nous avons à cœur de relever ; celui de mettre de la lumière sur ceux qui sont encore dans l’ombre.

Raplume, qui a toujours eu pour vocation de tenter de faire découvrir à un public grandissant de nouveaux talents, a donc décider de préparer une première mixtape tirée de son nom dans laquelle chacun des artistes participera avec un morceau inédit.

Ainsi, le principal objectif est donc de permettre une mise en avant de ces différents artistes qui partagent tous la même vibe hip-hop, dans un projet qui sera disponible en téléchargement gratuit.

Composé de plusieurs morceaux, celui-ci se caractérise par sa grande diversité. En effet, pour ce projet nous avons décidé de ne pas nous limiter à un seul genre de musicalité mais au contraire de miser sur un projet très éclectique. Des univers très différents se succèdent ainsi les uns aux autres, que ce soit au niveau des prods, des paroles, des artistes ou en encore du flow.

La Cover

Réalisée par @caropietrs, la cover est donc le premier élément qui vous ait dévoilé. Les simples directives qui lui ont été posés, étaient un de réaliser un dessin fait à la main, faisant apparaître une plume en premier plan. La référence au morceau Plume de Nekfeu est évidente, et non cachée.

Mais laissons là vous en parler elle même…

Tu peux te présenter brièvement ?

Moi c’est Caroline Pieters, j’ai 18 ans et j’habite dans un petit village non loin de Strasbourg. J’ai suivi de nombreux cours aux arts décoratifs de Strasbourg ainsi que dans les ateliers de certains artistes afin d’apprendre un maximum de techniques. La création me fascine depuis mon plus jeune âge, c’est pourquoi j’aimerais lancer ma propre marque de sous vêtements. Ce fut pour moi, une superbe expérience de dessiner la couverture de cet album. J’espère pouvoir recommencer très vite !

Peux-tu nous parler de cette cover ?

J’ai réalisé la Cover avec un effet négatif pour accentuer la diversité des sons. Une plume au centre pour rappeler l’écriture des artistes et un fond de ville d’où viennent très souvent nos jeunes rappeurs. J’ai voulu dessiner pour cet album car c’est important pour moi d’aider les jeunes de nos jours à s’en sortir grâce à leurs passions, chose qui est très souvent déniée par la société d’aujourd’hui.

Les premiers artistes

Jusqu’à la sortie du projet, nous vous dévoileront peu à peu les artistes présents sur celui-ci. Commençons aujourd’hui par les cinq premiers, à qui on laisse la parole…

04 -KING DIRTS – Versus ft Alozorus (Prod. Alozorus Beats)

King Dirts

Peux-tu te présenter ?

Moi c’est KingDirts aka Sheloveskingdirts ! Jeune Surfeur de Paris.

Quelques mots sur ce que tu fais ?

J’fais de la musique, j’surfe sur différentes vagues de musique douce quand j’suis pas là à faire du rap ! Dans tous les cas j’suis un dealer de sonorité très recherchée !

Quelques mots sur le morceau du projet ?

Ce morceau est un morceau avec beaucoup d’énergie, accompagné de mon reuf @Alozorus qui a produit le morceau. Un son qui fera bouger plus d’un ou d’une je pense, c’est c’qu’on fait de mieux dans la capitale !

ÉNERGIE/ FOUGUE/ SKIIIII

On te voit très actif sur Soundcloud, est-ce que tu penses, au vu des changements de ce réseau et la diminution de son utilisation, qu’il restera encore longtemps un moyen de percer pour de nouveaux artistes?

Je pense que oui, dans le sens où c’est un réseau qui te permet de toucher une plus grande et large cible. Soundcloud te permet de partager plusieurs sons à l’infini. Et selon tes écoutes ou le style de musique que tu écoutes ça te crée une playlist et du coup inclut des morceaux d’artistes connus ou non dans ton fil d’actualité. Puis voilà comment l’un de mes morceaux s’est retrouvé avec plus de 50.000 écoutes sur la plateforme.

Alozorus

Peux-tu te présenter ?

Je suis un producer, beatmaker, rappeur. Alozorus est mon blaz de MC et Alozorus Beats celui de Beatmaker producer. J’ai sorti mon 1er Ep rap intitulé « Jeune Polygame » en Avril et je m’apprête à sortir un projet en collaboration avec King Dirts et entièrement produit par moi même. Je travail aussi sur des projets de nombreux artistes et je m’occupe de manager une artiste. Originaire du sud de la France, je me suis installé sur Paris il y’a 4 ans la où j’ai rencontré King Dirts qui m’a fait rentré dans son groupe et c’est à partir de ce moment qu’on a commencé à collaborer.

Quelque mots sur ce que tu fais ?

Je suis en premier lieu Beatmaker producer. Donc je produis des beats pour les artistes de mon entourage ainsi que pour des labels. Je m’occupe aussi de la direction artiste d’une artiste que je manage et produit. Mon taf est de lui fournir de bonnes instrus soit faîtes par moi, soit par les membres de mon entourage. En parallèle de ça je m’occupe aussi de ma carrière d’artiste rappeur. Il est difficile de décrire mon style car ma musique est l’image de ce que je suis : un mélange de cultures et de couleurs musical entres les influences rock rap us electro et afro. J’ai appelé ce style « la new genre »

Quelques mots sur le morceau du projet ?

Comme pour les autres morceaux fait en collaboration avec King Dirts nous avons respecté le schéma habituel. J’ai produit le beat que j’ai directement envoyé à King Dirts. De la je lui souffle les idées et le ressenti que j’ai sur certaines prods. Mais pour cette prod c’est lui qui a ramener tout le delir du son autant sur les placements que sur l’atmosphère. Mon travail a été de le suivre. Ma domination niveau production se retrouve plus sur le beat et la sienne sur le rap et la création du concept. Après on a laissé la magie opérer .

KING DIRTS et Alozorus, c’est ça…

13 – Verso – Ça vient d’Paname (Prod. Lux Riderz)

Peux-tu te présenter ?

Verso, 21 ans, je viens de Paris 11ème.

Quelques mots sur ce que tu fais ?

Je fais du rap pour commencer, mais jʼessaye surtout de faire de la musique, de mʼouvrir faire plein de choses et de trouver mon univers, mon équilibre. Je bosse avec plusieurs producteurs, chanteurs en plus des membres de mon équipe qui mʼaide dans ma D.A depuis maintenant plusieurs années. Jʼai une âme dʼentrepreneur du coup je développe beaucoup de projets musicaux, mon temps est avant tout consacré à ça.

Quelques mots sur le morceau du projet ?

Produit par Lux Riderz, on lʼa enregistré début 2017 avec Asot, je me rappelle que cʼétait une grosse session ; on avait commencé vers 21h pour finir vers les 3-4h du matin. Le lendemain on sʼest grave pris le morceau, yʼa même le frero Coms qui sʼest chauffé à ambiancer le délire au studio ahah.

Tu fais parties des quelques rappeurs qui encore aujourd’hui continuent à faire du « boom bap », en continuant à le développer, l’améliorer. Pour toi, ce genre qui se perd peu à peu dans le rap devrait-il être mis plus en avant de nos jours ?

Je ne penses pas que la boom bap, de nos jours, devrait etre mis plus en avant, je penses que objectivement, ses plus belles heures sont passées avec des artistes comme Booba, Youssoupha ou Kerry James. Mais la réinventer, la revisiter tout en gardant un discours conscient cʼest très important pour moi. Cʼest le cas pour beaucoup de jeunes artistes qui suivent le pas de leurs premières inspirations : et je serai tout à fait dʼaccord avec celui qui dira que le rap conscient nʼest plus assez mis en avant dans ce nouveau rap jeu, maintenant le rap cʼest pour sʼambiancer, plus que pour penser, à nous de coupler les deux !

Big up Raplume pour la force, on est ensemble

Verso, c’est ça..

12 – HZY – Pas d’excuses  (Prod. O2 Production)

Peux-tu te présenter ?

Artiste originaire de la banlieue parisienne, il parvient à faire coexister le rap et le chant dans une atmosphère planante, qu’il alimente par une introspection significative.

Quelques mots sur ce que tu fais ?

Pour moi, l’écriture est un aspect de ma musique que je considère comme essentiel. Je parles de moi, de ma vie, mes désirs, mes peurs, mes doutes. J’attache cependant une grande importance à la mélodie. C’est essentiel que la mélodie soit en harmonie avec ce dont je parle. Selon les morceaux, j’essaye de faire une contrepartie entre des flows très rythmés et des mélodies plus calmes, plus posées.

Quelques mots sur le morceau du projet ?

C’est un morceaux que j’ai écris il y a 3 ans, ça faisait un moment que j’avais pas enregistré, et je suis retombé sur une instru que Nadjee avait composé pour moi. À l’époque je sortais d’une rupture, et je voulais juste parler vrai.

Dans tes sons, un coup tu sembles plutôt romantique, l’autre coup, à l’opposé, plutôt joueur, d’où te vient cette sorte de « bipolarité » sentimentale?

Je dirais que l’amour c’est souvent blanc ou noir, y’a pas vraiment de juste mileux. Soit tout va bien soit tout va mal. J’ai l’impression que si une relation est « grise », c’est qu’on ressent pas grand chose finalement. On a la chance de pouvoir expérimenter l’amour et la haine, et je trouverais ça dommage de ne pas faire ressortir ces sentiments très puissants dans mes sons.

HZY, c’est ça…

14 – Tsilla – Pulse (Prod. MTBEATZ)

Peux-tu te présenter ?

Salut moi c’est Tsilla, j’ai 20 ans et je vis à Genève.

Quelques mots sur ce que tu fais ?

Je chante depuis assez petite, j’écris depuis mes 16 ans à peu près, mais je me suis réellement mise à la musique y’a 2 ans. Je saurais pas trop définir ce que je fais, je dirais que c’est du Hip Hop, ou du RnB (pour rester large). Ça dépend vraiment de chaque morceau et de chaque prod.

Quelques mots sur le morceau du projet ?

Le morceau du projet s’appelle « Pulse », je l’ai écrit sur une prod de MT BEATZ (2 beatmakers suisses). C’est un morceau un peu planant, qui met en scène une personne angoissée et un peu perdue.

Serait-il envisageable de te voir dans d’autre domaines musicaux, comme le rap par exemple ?

Je me restreint pas juste au R&B et à la Soul, donc il se pourrait qu’un jour j’essaie de nouvelles choses. Je fais les choses assez naturellement donc, who knows?

Tsilla, c’est ça…

Et, ça sort quand ?

Plume sera disponible sur toutes les plateformes de streaming et en téléchargement sur iTunes en Août. Vous pourrez acheter le projet sur iTunes pour nous soutenir, mais le projet devrait-être disponible en téléchargement gratuit une semaine après sa sortie..

On se voit bientôt pour la suite de la tracklist et une date plus précise…

Remerciements

Ce projet est clairement notre projet le plus conséquent sur Raplume. Je tenais à remercier tous ceux qui y ont participé de près ou de loin.

Bien-sûr tous les rappeurs qui ont joué le jeu, les beatmakers, la réalisatrice de la cover, mais aussi ceux dont on parle moins.

Tous les ingés son pour les masterings, toute l’équipe de Raplume pour leur soutien, @elbr__ pour l’idée, @orlandead pour tous les conseils et les réglages du volume, @flavie_rcr pour la réalisation du dossier presse, tous les médias rap qui ont accepté d’en parler, iMusician pour son support de qualité, @Puliome pour son soutien..

Mais aussi les quelques rappeurs qui n’ont pas pu participer pour des contraintes externes à leur volonté, mais qui ont soutenu le projet malgré tout, Lorage, Usky..

Et, merci à vous, futurs auditeurs du projet !

Shelby
Créateur du site raplume.eu.
Contact : contact@raplume.eu
"Couronne sur la tête promise pour les années à venir mais reflet dans la guillotine"

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. RapUnderBed dit :

    Ca promet du très lourd ! J’ai hate !
    Signé RapUnderBed

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils