Ces sons qui nous ont tous fait réfléchir

N'importe quel auditeur de rap pourra vous dire qu'un jour, il s'est senti visé par les paroles d'un son qu'il a écouté. En voici quelques exemples :

La peur de l'échec - Orelsan

Le premier son est un classique d'Orelsan, datant de 2011: La peur de l'échec. Un titre évocateur des doutes du rappeur sur ses projets et son avenir. Évoquant même parfois le suicide ("J'ai comme envie de sauter dans le vide, d'me passer la corde au cou"), Orelsan se remet totalement en question, en se rabaissant parfois plus bas que terre. Un son très violent qui laisse songeur face à l'avenir et la confiance que l'on s'accorde. On est bien loin du Orel positif de La fête est finie...

"J'ai peur d'être normal, d'être moyen, ni trop mal ni trop bien"

"J'crois que j'sers à rien..."

"J'ai peur de mes erreurs, j'ai peur de l'avenir"

 

Humanoïde - Nekfeu

Qui ne s'est pas senti concerné par au moins l'une des phases d'Humanoïde? Ce premier titre de l'album surprise Cyborg, met une claque d'entrée, tant il est plein de vérité. Dans le premier couplet, Nekfeu nous renvoie tous face à nos peurs, nos tristesses, nos problèmes, sous forme de questions à répétition, qui nous sont posées directement. Le tout sur une instru douce très mélancolique. Avec tout ces ingrédients, effet de culpabilité garanti!

"Est ce que tu t'es déjà dit: "Faut qu'j'me secoue, j'ai plus 16 ans"?"

"Le pire, c'est d'capter qu'c'est même pas qu'on t'aimait pas, c'est juste qu'on t'ignorait"

 

Ici-bas - Georgio

Extrait de son album Héra, ce morceau est une véritable explosion musicale, dans lequel Georgio se confie sur une période difficile de sa vie. La dépression (voir son album précédent Bleu Noir), comment il s’en est sorti, et l’attitude envers laquelle il veut évoluer. Désormais, il est fier d’affirmer qu’il a une toute autre vision de la vie. Découvrir, s’amuser et profiter sont maintenant les maîtres mots de Georgio. Et il souhaite à tous de réaliser à quel point la vie est belle, et de ne plus avoir ces pensées noires, qui poussent à la dépression.

"Du haut du ciel, je cherche mes mots, je cherche des ailes"

"Si vous croisez mon ex-moi vous pouvez l'étrangler"

 

Notes pour trop tard - Orelsan (ft. Ibeyi)

Et on retrouve Orelsan avec le son qui clôt son dernier album La fête est finie. Le rappeur normand dévoile un titre long de plus de 7 minutes, où il expose ses réflexions, pleine de maturité. Placé cette fois du point de vue de l'adulte, il fait part de ses expériences d'ancien ado pour donner des conseils sur cette période, selon lui  pleine de difficultés. Habituellement considéré comme un "sale gosse", Orelsan confirme qu'il est désormais un homme mature, prêt à partager son vécu à son public.

"Si t'as l'impression qu'personne te comprend, c'est parce que personne te comprend"

"L'école est un calvaire, y'a pas grand-chose à faire
Arrêter, c'est partir trop tôt dans une autre galère"

"Arrête de passer ta vie à fuir, angoissé par l'avenir
Parce qu'y'a rien à faire pour s'préparer au pire"

 

Dommage - Bigflo & Oli

Avec ce son extrait de leur dernier album La Vraie Vie, Bigflo & Oli délivrent un message clair : osez ou vous allez regretter. Les deux frères prennent tout d'abord un exemple banal : un garçon amoureux d'une fille qu'il voit tout les matins dans le bus, sans avoir le courage d'aller lui parler. Mais ils abordent aussi un sujet plus grave, en racontant l'histoire d'une femme battue, qui n'a pas eu le courage de le quitter et de s'enfuir, et qui fut finalement tuée par son mari. Une histoire assez choquante, qui doit nous faire réaliser que dans les choses banales comme dans les plus importantes, nous devons assumer nos choix. Le tout sans hésiter, sous peine de le regretter, un jour ou l'autre. Le célèbre proverbe répété en outro résume parfaitement le propos : "Vaut mieux vivre avec des remords qu'avec des regrets"

"Une fois elle lui a souri quand elle est descendu
Et depuis ce jour là, il ne l'a jamais revue"

"Elle avait un avenir, un fils à élever
Après la dernière danse, elle s'est pas relevée"

DKZ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *