Vald, rap absurde ou sérieux concurrent au rap game ?

Rare sont ceux qui n'ont jamais entendu "il a pas dit bonjour" de la bouche de ses amis.

Vald, le rappeur aux délires atypiques de Seine-Saint-Denis (ce département est décidément bien fourni) poursuit son ascension dans le rap game bien à sa manière, portrait.

A-t'il baigné dans le rap depuis toujours ?

Non, pas du tout. Vald a connu le rap assez tard. C'est vers ses 15 ans qu'il lui vient en se baladant sur internet et en tombant sur Kery James. Il commença alors à rapper vers ses 17 ans, soit en 2010. Il déclare lui même encore actuellement ne pas avoir une trop grande culture du rap au vu de sa découverte assez tardive.

Quid de son style ?

A première vue, en ne le connaissant pas, on peut croire que son rap est juste absurde, sans queue ni tête, et qu'il a donc peut d'intérêt à être écouté. Mais en se penchant véritablement sur ses textes, on y voit très vite un réel travail qu'on ne décèle pas si aisément.

Autant le style peut nous paraître complètement naïf et insignifiant sur la forme, autant en étudiant le fond on ne peut que valdider sa plume.

Malheureusement pour lui comme il le dit dans une interview accordée à LCI, les sons avec lesquels on l'a connu sont des sons réellement absurdes comme Bonjour ou Selfie, qui ne reflètent pas vraiment son pur style, affirmant qu'il avait fait ces morceaux par délire, et qui par son plus grand étonnement à obtenu la plus grande appréhension du public justement pour cette absence de sens.

Et aujourd'hui, Vald c'est quoi ?

A l'heure actuelle Vald possède une des meilleures plumes du rap français, il représente plus qu'avec honneur son département du 93 d'où émerge nombre de rappeurs talentueux. Celui qu'on appelle aussi Sullyvan n'hésite pas non plus à dénoncer, par exemple la société de consommation dans Mégadose. 

Vald demeure donc aujourd'hui un réel artiste et non un imbécile qu'on ne doit pas prendre au sérieux. Son ascension est déjà énorme et peut très bien se poursuivre encore plus haut et le hisser au sommet du rap français au vu de son potentiel.

À suivre de près !

Quelques punchlines :

"Faire l’amour, c’est trop facile, quand on baise, faut des bassines" (Selfie)

"Salope sur son 31 pour sursaut dans ses reins" ( Vitrine)

"J'cours après le temps et l'ocarina, derrière les vitres teintées, j'me souviens de l'anonymat" (Vitrine)

"J'arrive en balle comme un trafiquant d'armes et comme lui j'irai partir en paix" (Mégadose)

 

JambonBj

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *