Nous suivre

Actus

Le « Classico organisé » : énorme tracklist

Avatar

Publié

le

On va vous parler du Classico PSG-OM, mais pas celui de Payet vs Messi. Eh non, on parle bien du Classico que tout le monde attendait : le Classico organisé. 157 artistes sur 30 titres. Zoom sur du très lourd ! 

 

157 artistes, 30 titres. 

Enfin ! L’annonce la plus attendue de l’année a eu lieu au mythique Vélodrome. Avant un 0-0 d’un match chaud OM-PSG. Plein de symboles donc pour le lancement de cette album qui compte marquer l’histoire du rap français. Une tracklist diffusée sur écran géant, et aussi sur la chaîne de Jul intitulée D’Or et de Platine via un live Youtube. Un album qui sera finalement… un triple album.

157 artistes et 30 titres. 30 titres avec 5 artistes minimum par titre. Une productivité qui nous laisse supposer que chacun a voulu mettre du très lourd. 

Sur ces 157 artistes, il y a de la nouveauté et de la chair fraîche telles que Lynda ou Niaks qui sont sur le marché du rap game que récemment. Mais aussi des anciens qui reviennent sur le mic comme Keny Arkana ou le rat Luciano 

Sur cette liste de 30 titres, il y a aussi des duos qui semblent improbables sur le papier comme Alkpote aux côtés de Le Rat Luciano ou Aketo et Sneazzy. 

Ce qui signe aussi la fin du fameux « Roland Gamos » du Rap Jeu de Medhi Maizi  🙁

Les titres prometteurs à l’annonce de cette tracklist sont les morceaux « les galactiques » et le titre éponyme « le Classico organisé ».

Classico organisé, 13’ Organisé 2.0 ? 

La première similarité avec le premier opus est le fait que Jul ait insisté pour que chaque rappeur soit payé au même montant. Une parfaite égalité qui montre encore la grande classe du J, et qui montre aussi que ce projet a pour but d’unir les artistes et de donner l’exemple. 

Mais la différence réside dans l’immensité de ce projet. En effet, cet album a tout d’énorme. Énorme en termes d’ambition, de feats, de personnalités mais aussi en termes de chiffres. En effet, le classico organisé fait déjà mieux que le 13organisé sur Spotify avec le meilleur démarrage.En 24 heures la collab’ Paris x Marseille a cumulé le double de streams que celui de 13’Organisé. Forcément, puisque le démarrage a été fortement aidé par l’énorme succès du premier.  

Et ouais, ça y est, c’est l’Classico, des Marseillais, des Parigos

Les avengers font la « loi » 

Les avengers du rap game ont inauguré le début de cette annonce en balançant l’incroyable morceau la « Loi de la Calle ». 

Au lendemain de la sortie du son de la « Loi de la Calle », Jul n’a pas perdu de temps et nous balance le clip. Un clip aux vibes nostalgiques autant dans l’instru que dans le visuel. Réalisé par William Thomas, on y voit un début avec des semblants d’images amateurs au caméscope. De quoi nous rendre nostalgique de l’époque adolescente où on écoutait l’âge d’or du rap. Une volonté de faire du vrai rap à l’ancienne, quoi ! 

Bref, ça ne fait pas de doute, ce projet mettra tout le monde d’accord. Même les Marseillais et les Parisiens. 

Je vous invite donc à écouter « La Loi de la Calle » dispo juste en-dessous :

Continuer de lire
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actus

Maes est de retour avec Réelle Vie 3.0

Lucas

Publié

le

Par

Presque deux ans après la sortie de son dernier album « Les Derniers Salopards », Maes est de retour et nous présente le troisième volet de sa série de mixtapes avec « Réelle vie 3.0 ».

(suite…)

Continuer de lire

Actus

Aladin 135 et son nouvel EP X2

Lucas Ivanez

Publié

le

Après un retour envisagé du Panama Bende par PLK, c’est un projet solo que nous délivre Aladin 135, qui ne prend pas de pause.

En effet, le rappeur qui représente le 13ème est très actif depuis 2020 est son très bon album Phantom. Après son EP X1 sorti plus tôt dans l’année, Aladin remet le couvert avec X2. Un 5 titre qui s’écoute tout seul. Le rappeur du Panama Bende et sa voix si spécifique est toujours aussi talentueux, que ce soit sur des prods mélancoliques ou encore de la drill.

Un format qui change

Il est clair que les LP sont majoritaires dans le rap français actuel, et ce n’est pas forcément positif. Il est commun aujourd’hui de retrouver des projets de 20 titres, si ce n’est plus lorsqu’une réédition est publiée. Ces formats, bien que pouvant être très intéressants lorsqu’ils sont bien fait peuvent être aussi plus difficiles à la réécoute à cause de leur longueur. Avec ces EP, Aladin 135 prend ce mouvement à contrepied : Le projet s’écoute en moins de 15 minutes, et peut donc s’insérer dans un trajet de métro, une pause au travail, quand on veut !

« beaucoup m’ont déçu, certains m’ont trahi, j’oublie tout au 13ème étage du tel-hô, j’préfère avancer qu’supporter leur manie, sur le rooftop je regarde le très-haut »

Ces lignes, tirées du titre « Le passé » en featuring avec Hatik représentent très bien l’évolution et le caractère musical d’Aladin. Fidèle à son quartier et à son arrondissement, il place une référence à chez lui tout en nous montrant qu’il a su prendre de la hauteur et évoluer en se consacrant à ce qui est important : Avancer, continuer dans la musique et le très-haut, donc la religion.

Le premier titre du projet « Noche« est à mettre en avant. Sur un magnifique air de piano, Aladin nous montre de quoi il est capable avec un refrain plus qu’accrocheur déjà prêt à tourner dans toutes les voitures « dans un Clio ou dans un bolide allemand » comme nous dit l’artiste.

Après deux EP de qualité, on peut se demander quelle est la prochaine étape pour Aladin 135. Va t-il sortir un long projet ? Peut-être la préparation du retour du Panama Bende après plus de 5 ans d’absence ? Seul l’avenir nous le dira. En attendant, nous vous invitons à streamer X2 et à regarder le clip du titre « le passé » avec Hatik, déjà disponible.

Continuer de lire

Actus

Guy2Bezbar, « COCO JOJO », ça flingue

Lucas Ivanez

Publié

le

Après nous avoir teasé tout au long de l’année avec de nombreux featurings, un couplet mémorable sur le tube Classico organisé ou encore avec son Colors, il était temps que Guy nous sorte un projet, c’est maintenant chose faite.

On monte dans le métro, on prend la ligne 4 et on descend à Barbès-Rochechouart. En plein coeur du 18ème, l’arrondissement regorge de rappeurs talentueux : On peut citer Georgio, Sopico, Cashmire ou encore Sanchez, SD et Jackmaboy, tout 3 présents sur le titre Dix-huit.

Côté featuring, on retrouve d’autres noms plutôt sympathiques : Mayo, Zkr, Hamza ou encore Tayc. Rien que ça. Sur cet album, l’artiste nous assène de ses fameuses expressions qui ont maintenant fait le tour de l’hexagone. Qu’on soit en novembre ou non, l’été n’est pas près de s’arrêter avec le Coco Jojo : L’ensemble des titres sont dansants et respirent la bonne humeur.

« La capitale est sous contrôle c’est ma maison »

C’est ce que nous répète le rappeur dans la très bonne intro du projet Ça va commencer ici. Il est vrai qu’on voit rarement de tel engouement pour un rappeur de Paris intra-muros, et Guy représente parfaitement une nouvelle génération de rappeurs prêts à tout casser sur leur chemin.

Un seul réel défaut à mon gout pour ce projet : 18 titres, un album peut être un brin trop long. L’efficacité du rappeur serait encore plus mise en valeur sur des projets un peu plus courts, plus impactants, bien qu’ici au moins tout le monde puisse y trouver son compte. Un premier album réussi pour Guy, qui confirme avoir eu raison de choisir la musique au football et qui prouve qu’on peut lui retirer son statut de rookie dans le paysage du rap français.  On vous conseille les titres Ça va commencer ici, Pépettes, l’excellent Ticket gagnant ou encore Fendi love en featuring avec Hamza, dont le clip est déjà disponible ici.

Continuer de lire

Tendances