Nous suivre

Actus

Ecoutons Sadek et « Aimons-Nous Vivants »

AlphaKilo

Publié

le

Trois ans après la sortie de « Johnny de Janeiro » et après avoir fais parlé de lui ces dernières années que ce soit dans le monde du rap ou l’extérieur, nous retrouvons Sadek avec son septième projet solo sobrement intitulé « Aimons-Nous Vivants« .

Le retour de Sadek

Apres avoir teasé ce projet sur les différents réseaux sociaux au cours de l’année 2020 (on pense notamment à son freestyle Skyrock d’une partie de VBONTMB, dans lequel il annonçait déjà que le morceau faisait plus de six minutes) , Johnny Niuuum nous a d’abord annoncé les noms prestigieux qui sont sur le projet : Ali de Lunatic, SCH, Ninho, Fianso, Heuss l’Enfoiré, Rimkus, Lacrim, Vald, Beezy, Les So, Limkus, Oussou ou encore Kalash Criminel) accompagné par des compositeurs au moins aussi talentueux : Zeg P, Boumidjal X, Holomobb, Therapy 2093, Therapy 2067, Therapy 2077, Rednose, Yann Dakta, Symphony Dreams, Anton prod, Fgvntracks et Voluptik, qui vont l’accompagner sur les 18 titres qui composent la version en streaming. Nous trouverons aussi Leto et Da Uzi sur le morceau bonus « Top Boy » ainsi qu’un solo supplémentaire sur la version physique « Ouvreuse« .

Aimons-nous vivants, un album à la hauteur des attentes

Après un dernier opus très axé sur les mélodies et le côté festif qu’offre le Brésil, on retrouve un Sadek sombre, très rap, proche de l’actualité bien moins reluisante du pays des Lumières.

Fort fort, l’humain est un rat, les hommes sont des porcs
Pire pire, d’autres nient l’amour, glorifient la peur
Ont l’ambition de dépasser l’Créateur
Clone des vaches, vas-y fils de taimp, aller clone des chèvres
Et un jour plus d’cinq-cents mille hommes dans une armée vierge
J’parle des multimilliardaires, qui en un virement éradiqueraient les guerres
Et le pire, j’suis désolé mon Dieu, à leur place j’pense pas que j’aurais fais mieux

Il y a quelques morceaux assez aériens très efficaces (Aller retour, Perroquet, Aimons nous vivant), le tout créant un ensemble à la fois riche en influences et compositions, mais aussi assez homogène pour être écouté en aléatoire comme dans l’ordre.

Y a personne sur l’divan, je pardonne facilement
Et t’es parti, j’ai pas dit : « Nan », on verra bien après
Mais pour l’instant, ramenez la tise, ah que des bêtises
Tous les jours, j’les traumatise et j’le fais en chantant

Dans ma khapta phénoménale, j’ai fini au tribunal
Aller-retour, Paris-là-bas
Dans ma khapta phénoménale, j’ai fini au tribunal
Aller-retour, Paris-là-bas

Les 18 tracks + les 2 bonus en font un projet conséquent, comptez une grosse heure pour le consommer correctement. Le feat avec SCH et N.I est l’un des morceaux phares de cette année. Le morceau Intro ainsi que VBONTMB sont deux énormes frappes en solo, mais on vous encourage à vous faire votre propre avis.

9.3, 1.3, 9.1, grandi vite, Johnny, Johnny, kho, il anticipe
Il connaît le S bien avant A7, avant la création de Rec. 118 
Et là, il revient , tiens, tiens, retiens et tiens, retiens 
Technique d’ancien pour être refait, suffit d’mettre Ninho au refrain, re-frè

 

Ecoutez « Aimons-nous vivants », le nouvel album de Sadek, disponible sur toutes les plateformes de streaming en cliquant ici.

Regardez le ciel.

Continuer de lire
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Actus

Tovaritch mettra le « Mode Avion » cet été

Antoine

Publié

le

Par

Tovaritch dévoile un morceau inédit Mode Avion pour bien entamer l’été.

Le rappeur franco-russe révélait son troisième projet Mikhailov en février dernier. Connu pour l’énergie débordante de son rap, Tovaritch propose aujourd’hui un morceau beaucoup plus club avec une rythmique reggaeton et quelques notes de guitare ensoleillées. A la production, on retrouve le beatmaker AKS, également sur la majorité des titres de la dernière mixtape du rappeur mais aussi derrière certains morceaux d’1PLIKE140 et Wejdene.

Même quand on s’aime, parfois on agit comme des étrangers

Réalisé par Paul Maillot, le clip accompagnant le single reste fidèle au texte, Tovaritch passant ses vacances dans une villa de campagne, lunettes de soleil et coupe de champagne à la main.

Mode Avion de Tovaritch est disponible sur toutes les plateformes de streaming.

Dans le reste de l’actualité : Jazzy Bazz illustre l’érosion de l’amour dans « Sablier »

Continuer de lire

Actus

Jazzy Bazz illustre l’érosion de l’amour dans « Sablier »

Antoine

Publié

le

Par

Jazzy Bazz dévoile le clip de Sablier, extrait de son nouvel album Memoria.

Album incontournable de ce début d’année, Memoria est le troisième du rappeur parisien. Riche de par ses productions et ses featurings, le projet opère un retour aux fondamentaux avec une place importante accordée aux morceaux rappés tout en poussant l’expérimentation sur d’autres. Après le clip du morceau Element 115 featuring Nekfeu, Jazzy Bazz décide d’honorer le titre Sablier avec un visuel dévoilé aujourd’hui.

J’ai autant besoin d’être avec toi que j’ai besoin d’être seul

Si Sablier est un des sons les plus chantés de l’album, son texte pose un contexte beaucoup plus triste, le membre de L’Entourage abordant la thématique des effets négatifs du temps sur une relation amoureuse. Cette vision fataliste est bien représentée par le sablier et son sable qui s’écoule inévitablement. Tourné de nuit, le clip réalisé par Dijor Smith met en scène Jazzy Bazz sur ce qui semble être une plage, la lune au loin faisant ressurgir les images de sa relation passée. Une belle direction artistique fidèle à l’esthétique du projet.

Memoria de Jazzy Bazz est disponible sur toutes les plateformes de streaming.

Dans le reste de l’actualité : Le S-Crew profite en Grèce dans « Encore »

Continuer de lire

Actus

Le S-Crew profite en Grèce dans « Encore »

Antoine

Publié

le

Par

Le groupe parisien S-Crew dévoile un nouveau clip issu de son nouvel album SZR2001.

Retour réussi pour le collectif formé en 2001 : 30 000 précommandes en 30 minutes seulement et plus de 60 000 ventes en première semaine, lui offrant le disque d’or en seulement 7 jours d’exploitation. Après un premier clip 22 percutant, le S-Crew se dote d’un nouveau visuel avec Encore.

J’ai pris le temps d’parler seul avec moi-même, la vérité ne m’a pas plu

Tourné en Grèce, le clip fait ressortir toute l’atmosphère estivale du morceau, sorti quelques jours avant le début de l’été. Dans la même veine que le titre Félins présent sur le précédent opus Destins Liés, Encore est un son introspectif dans lequel les membres du groupe ressassent leur passé et reviennent sur leurs désillusions. Produit par Hugz Hefner, le morceau dénote avec le reste de l’album, plus sombre que l’ambiance voulu sur celui-ci.

Si aucune set-list de festival ne fait pour l’instant figurer le nom du groupe, il ne serait cependant pas improbable de voir les rappeurs défendre leur nouveau projet sur scène, qui plus est après ces dernières années de fermeture. L’activité du S-Crew pourrait même laisser envisager le retour proche d’un de leur membre, Nekfeu, dont le dernier album remonte à 2019.

Dans le reste de l’actualité : Keroué pose un texte brulant à « 3h59 »

Continuer de lire

Tendances