Nous suivre

Actus

Kalash Criminel, Zefor et Da Uzi nous présentent S.E Wire

AlphaKilo

Publié

le

S.E Wire, la compilation sevranaise

 

 

« Encore un qui se fait fumer, on se croirait dans The Wire »

 

Alors que le premier épisode de la série de reportage sur la nouvelle place forte du rap français, Sevran, réalisé par la talentueuse Céline M’sili (@/celinemsili) vient de sortir à l’occasion de la compilation sevranaise qui devrait arriver sous peu, Sale Époque nous gratifie d’un morceau XXL.

Outre le fait que ce reportage soit de très bonne qualité et qu’on vous le conseille (à regarder ici).

On parle ici du premier extrait d’un projet fort attendu, et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’à SE on sait mettre les petits plats dans les grands en nous offrant S.E Wire avec Kalash Criminel, Da Uzi et Zefor sur une prod de Loxon et Amine Frsi accompagné d’un superbe clip réalisé par Kespey.

 

« La vida de SE, cette vida nous colle, grandi dans la drogue et les armes, y en a plein
Les bosseurs en Quechua et aussi les chaises, revendent la mort comme si c’était du foin »

 

 

Une recette efficace

 

Dans la longue liste des featurings dont on ne savait pas ce qu’on allait entendre, retrouver « le Grand Crimi » dans un refrain explosif accompagné de « la D en personne » et de « King Ze » sur les couplets et un visuel reprenant avec brio les codes de la série d’anthologie « The Wire« .

« Marlo Stanfield« , « Avon Barksdale » , « Omar » ou encore « Stringer Bell » sont bien entendu présents dans les textes de nos rappeurs sevranais même si, en vérité, la star de cette chanson c’est bel et bien la ville de S.E elle même, des « 3T » à « Gaston Bussiere », du Collège « Galois » à l’avenue « Gargarine ».

En effet,ce qui différencie cette collaboration des autres featuring c’est avant tout l’énergie commune que dégage ce titre. Un artiste au refrain et les couplets dans lesquels les rappeurs se partagent les mesures ajoute encore de l’alchimie à ce titre. Cette structure de morceau n’est pas sans rappeler celle qu’utilise les membres du groupe 13 Block (eux aussi sevranais) dans leurs albums, et il y a fort à parier que Zefor ne soit pas étranger à celle ci.

 

 

Ils arrêtent l’école après Gallois pour toutes les voir en bikini, gala d’voyous dans la té-ci
Qui rêve ? Qui fait ? Qui fait blehni ? Après, c’est Villepinte ou Fleury (après)
Après, j’vais couillé la musique (après), après, j’vais faire les Cours Florent (les vrais de vrai)
Avant, j’vendais la coke à Florent (ouais), j’volais dans l’tram, d’mande à la ferroviaire
Vilain, vilain d’puis belle lurette (ouais), l’adrénaline, j’crois qu’c’est ma gonzesse
Nous, on s’battait même à Gaston Bussière (fou), ils disaient qu’on l’était
C’est pas carré, les vestons s’sont retournées, Sevran, c’est Atlanta, j’suis Quavo dans l’ghetto

 

Alors que nous allons suivre avec beaucoup d’attention la sortie de la compilation sevranaise produit par Sale Epoque, en attendant on va profiter de cette sortie et en profiter pour regarder The Wire (à défaut du ciel).

Continuer de lire
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Actus

Tovaritch mettra le « Mode Avion » cet été

Antoine

Publié

le

Par

Tovaritch dévoile un morceau inédit Mode Avion pour bien entamer l’été.

Le rappeur franco-russe révélait son troisième projet Mikhailov en février dernier. Connu pour l’énergie débordante de son rap, Tovaritch propose aujourd’hui un morceau beaucoup plus club avec une rythmique reggaeton et quelques notes de guitare ensoleillées. A la production, on retrouve le beatmaker AKS, également sur la majorité des titres de la dernière mixtape du rappeur mais aussi derrière certains morceaux d’1PLIKE140 et Wejdene.

Même quand on s’aime, parfois on agit comme des étrangers

Réalisé par Paul Maillot, le clip accompagnant le single reste fidèle au texte, Tovaritch passant ses vacances dans une villa de campagne, lunettes de soleil et coupe de champagne à la main.

Mode Avion de Tovaritch est disponible sur toutes les plateformes de streaming.

Dans le reste de l’actualité : Jazzy Bazz illustre l’érosion de l’amour dans « Sablier »

Continuer de lire

Actus

Jazzy Bazz illustre l’érosion de l’amour dans « Sablier »

Antoine

Publié

le

Par

Jazzy Bazz dévoile le clip de Sablier, extrait de son nouvel album Memoria.

Album incontournable de ce début d’année, Memoria est le troisième du rappeur parisien. Riche de par ses productions et ses featurings, le projet opère un retour aux fondamentaux avec une place importante accordée aux morceaux rappés tout en poussant l’expérimentation sur d’autres. Après le clip du morceau Element 115 featuring Nekfeu, Jazzy Bazz décide d’honorer le titre Sablier avec un visuel dévoilé aujourd’hui.

J’ai autant besoin d’être avec toi que j’ai besoin d’être seul

Si Sablier est un des sons les plus chantés de l’album, son texte pose un contexte beaucoup plus triste, le membre de L’Entourage abordant la thématique des effets négatifs du temps sur une relation amoureuse. Cette vision fataliste est bien représentée par le sablier et son sable qui s’écoule inévitablement. Tourné de nuit, le clip réalisé par Dijor Smith met en scène Jazzy Bazz sur ce qui semble être une plage, la lune au loin faisant ressurgir les images de sa relation passée. Une belle direction artistique fidèle à l’esthétique du projet.

Memoria de Jazzy Bazz est disponible sur toutes les plateformes de streaming.

Dans le reste de l’actualité : Le S-Crew profite en Grèce dans « Encore »

Continuer de lire

Actus

Le S-Crew profite en Grèce dans « Encore »

Antoine

Publié

le

Par

Le groupe parisien S-Crew dévoile un nouveau clip issu de son nouvel album SZR2001.

Retour réussi pour le collectif formé en 2001 : 30 000 précommandes en 30 minutes seulement et plus de 60 000 ventes en première semaine, lui offrant le disque d’or en seulement 7 jours d’exploitation. Après un premier clip 22 percutant, le S-Crew se dote d’un nouveau visuel avec Encore.

J’ai pris le temps d’parler seul avec moi-même, la vérité ne m’a pas plu

Tourné en Grèce, le clip fait ressortir toute l’atmosphère estivale du morceau, sorti quelques jours avant le début de l’été. Dans la même veine que le titre Félins présent sur le précédent opus Destins Liés, Encore est un son introspectif dans lequel les membres du groupe ressassent leur passé et reviennent sur leurs désillusions. Produit par Hugz Hefner, le morceau dénote avec le reste de l’album, plus sombre que l’ambiance voulu sur celui-ci.

Si aucune set-list de festival ne fait pour l’instant figurer le nom du groupe, il ne serait cependant pas improbable de voir les rappeurs défendre leur nouveau projet sur scène, qui plus est après ces dernières années de fermeture. L’activité du S-Crew pourrait même laisser envisager le retour proche d’un de leur membre, Nekfeu, dont le dernier album remonte à 2019.

Dans le reste de l’actualité : Keroué pose un texte brulant à « 3h59 »

Continuer de lire

Tendances