Nous suivre

Article

2017, l’année Panama Bende ?

Alvaro Mena

Publié

le

Panama Bende ?

Composé de sept membres, que sont Aladin 135, ASF, Elyo, PLK, Lesram, Ormaz et Zeurti, Panama Bende semble de plus en plus s’imposer, que ce soit le groupe en lui même ou bien chaque membre individuellement.

Bien qu’ils aient déjà prouvé leur niveau et leur style avant la sortie surprise de l’EP Bande Mafia en Juin 2016, le collectif Parisien a mis une grosse claque au Rap français avec celui-ci, qui en seulement six titres s’est vue clairement confirmer le talent de chacun des membres. De passage à la Cigale le 13 Mai pour fêter l’annonce de leur projet qui devrait sortir en avril de cette année, la plus part des membres ne chôment pas en attendant cette date et nous balancent des sons inédits individuellement qui laissent présager quelque chose de très grand pour avril.

Un début d’année imposant

Avec à eux sept, déjà neuf nouveaux sons sortie en ce début d’année 2017, le collectif donne déjà le ton pour cette nouvelle année.

Aladin 135

Aladin, qui nous a annoncé la sortie de sa mixtape Indigo pour le 17 Février, a été un des membre les plus actifs de cette nouvelle année. Fin 2016, il donnait déjà un aperçu de ce qui allait arriver, avec les clips d’Indélébile et de Reflet. Et il ne s’est pas s’arrêter là, puisque dès le début de 2017, il nous sort trois clips, New York, Petit Pont, et plus récemment, accompagné de ASF et Elyo, et pour annoncer réellement sa mixtape, Indigo. Lui qui a été l’un des premiers à se faire réellement connaître du collectif avec son projet Aladhyde, il n’a depuis pas cessé de confirmer son talent. Approchez-vous, À peine majeur, Addictions, tant de projets solo, mais aussi des feats avec des grands du rap comme Nekfeu, Georgio. De la romance avec Bonnie & Clyde, du son plus énervé avec Indigo, en passant par l’égotrip avec Petit pont, Aladin semble maîtriser une palette de style impressionnante, et il nous le prouve à chaque à fois, à chacun de ses sons. On attend avec impatience le 17 Février pour découvrir ce qu’il nous réserve avec sa mixtape, Indigo.

https://www.youtube.com/watch?v=FsoEzSRtyYo

ASF

ASF, qui aujourd’hui, est celui qui a sortie le dernier son avec Je m’évade, nous montre encore un style différent, signe d’une capacité de diversification énorme pour le groupe. Il pousse légèrement la chansonnette dans ce dernier son, et il le fait très bien puisque le résultat est plus que satisfaisant. Aussi présent en feat dans Indigo d’Aladin, il nous montre lui aussi qu’il est capable de maîtriser plusieurs style complètement opposés. On ne lui connait pas autant de projets et de sons solo qu’Aladin, mais que ce soit dans ses quelques sons sortis par ci par là, dans les sons du Panama Bende ou  lors des séances freestyle comme le Grünt 20 ou ses différents passages dans des Planète Rap, il nous est impossible de nier son talent, et le fait qu’il apporte un vrai plus au groupe notamment de par sa capacité a pouvoir chanter dans ses sons.

PLK

Sûrement le membre le plus actif de ce début d’année avec Aladin, il avait déjà sorti, fin décembre 2016 un EP gratuit, Dedans, on y retrouve seulement cinq sons, mais cinq sons dans lesquels il met la barre très haute. Skuu et Juste un petit peu, sons qu’il a par ailleurs clippés sont les sons de l’EP  qui ont le plus tournés, et on comprend pourquoi. Signe encore de l’incroyable diversité musicale des membres du collectif, les deux sons, et les autres de l’album rassemblent bien entendu des points communs, mais aussi et surtout de grandes différences. Ce n’est pas son premier coup d’essai, en effet on lui connait l’EP Peur de me tromper sortit en 2015 lui aussi composé de 5 sons. Récemment, il sort Future Swag Remix, qui semble aller dans la continuité de Skuu que l’on peut entendre au début du son, mais aussi de part un clip avec une forte ressemblance. Avec un flow incroyablement maîtrisé ce son ne fait que confirmer le niveau actuel du PoLaK.

Zeurti

#404NOTFOUND

Zeu, connu grâce à ses 404, mais aussi pour son compte twitter sur le quel il est très actif et sur le quel il s’est construit une fanbase plutôt solide, n’est pas celui qui a posté le plus de sons. Mais dans ce nombre plutôt réduit, il nous a largement prouvé son niveau, qu’il n’a fait que confirmer au cours du temps. Dernièrement, il a placé la barre très haute avec son 404 #3, et ça n’annonce que du bon pour ses futurs son en solo, mais aussi pour les futurs projets du Panama Bende. J’imagine déjà ce son dans le concert à la Cigale, « Faut que le pogo, pète, faut que le pogo pète fort… ».

https://www.youtube.com/watch?v=V7ZpDTQt8Q0

Ormaz

Ormaz, que l’on a souvent vu au côté de Zeu avec le duo qu’ils forment avec Oz, n’a pas non plus posté énormément de son. Lui qui est, plutôt présent sur Instagram, n’a, également pas eu besoins de poster une centaine de sons pour montrer de quoi il est capable. On lui connaît un style plutôt de rap Old-School dans ses sons solo ou avec Oz, mais ça ne lui empêche pas de s’adapter à la sonorité de chaque son du Panama Bende, on le retrouve par exemple avec un flow totalement différent dans Avé que dans son dernier titre  90′.

Elyo

Enervé dans Indigo, posé dans Family Business, lui aussi nous montre sa polyvalence et sa capacité à s’adapter à chaque prods. Pas encore de projet solo à son compteur, mais quelques pépites dans ses sons en solo. Le Jeune Prince a mis tout le monde d’accord, que ce soit avec Jackpot ou bien avant avec Réussir. Une voix unique qui accompagne des textes poignants, ou bien un rap énervé plutôt égotrip, il sait tout faire, et il le fait bien.

https://www.youtube.com/watch?v=_ciQD__F3_I

Lesram

Quand on parle de Lesram, il est fréquent de penser à East Side, mais c’est bien plus que ça. Egalement membre des Tontons Flingueurs, qui sont également en pleine expansion et à un niveau fou, il sait se démarquer dans leur chacun des sons dans lesquels il participe. Très peu de sons en solo également, quelques feat mais surtout beaucoup de participations aux sons de ses deux groupes, on espère peut-être voir plus de Lesram en solo en 2017, bien qu’il nous montre à chaque fois son niveau dans les sons de LTF ou de Panama Bende

Toujours plus forts en 2017

Complets, variés, flow, technique, textes, individuellement, ils nous ont largement prouvé leurs qualités, mais il est bien connu que des individualités ne font pas forcément de bonnes équipes. Et bien pour le coup, cette règle est loin de prendre son sens ici. Leur jeunesse illustre parfaitement le renouveau du rap, parfois comparés au L’, parfois à la Fonky Family, l’avenir prometteur du Panama Bende ne laisse plus aucun doute, et leurs précédents projets sont là pour le confirmer;

On attend donc avec impatience leur nouveau projet, mais aussi leurs projets solo, qui ne devraient pas nous décevoir.

Comme ils le disent si bien, ils n’ont « rien à perdre, tout à gagner »…

Continuer de lire
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Actus

Mehdi YZ repousse la fin de l’été avec « A7 »

Avatar

Publié

le

mehdi-yz-repousse-la-fin-de-l-ete-avec-A7

Sorti cette semaine, le clip A7 de Mehdi YZ prolonge la saison estivale avec ce visuel rafraîchissant.

Le hit de la fin de l’été

Mehdi YZ prend de plus en plus de place dans le Game, depuis son arrivée en 2018 avec une prestation remarquée lors du Planète Rap de Jul. L’histoire commence avec son titre Arrah, qui cumule aujourd’hui des millions de vues, promettant un avenir musical au jeune rookie.

Capable de rapper, de chanter, sur des thèmes plus ou moins sérieux, Mehdi YZ sait aussi soigner ses visuels, et les rendre accrocheurs. Après avoir été aperçu avec ZeGuerre, ou encore The S, on imagine quelques collaborations mettant encore un peu plus en lumière le jeune artiste.

« Au quartier dans le sportback, j’ai eu comme un flashback
Sur mon scooter sans plaque, j’comptais l’bénef’ dans l’bloc »

Son projet FPVS, a été bien reçu du public, et il a été défendu de fort belle manière. Place à la suite, désormais, pour le sudiste qui revient avec de nouveaux morceaux !

Dans le reste de l’actualité : « Le soleil se lèvera à l’ouest » disponible le 21 octobre

Continuer de lire

Actus

Kalash & Damso sont « Malpolis »

Avatar

Publié

le

kalash-&-damso-sont-malpolis

Après Mwaka MoonI Love YouJTC ou encore Praliné, les deux artistes francophones se retrouvent sur Malpolis.

Une connexion devenue évidente

Avec plus d’une décennie de musique dans les jambes, Kalash a toujours eu cette faculté à pouvoir se renouveler, que ce soit dans les mélodies, les flows, les thèmes abordés.

Capable de pouvoir chanter, rapper et de jongler entre plusieurs langues, le talentueux artiste aura marqué l’année 2017 avec son hit Mwaka Moon avec Damso, pulvérisant de nombreux records.

Si par la suite, le Mwaka Boss a sorti un album intitulé Diamond Rock, ce dernier n’a pas eu le même succès que son prédécesseur, malgré de nombreuses pépites !

« Je porte des œillères, fuyant le monde, évitant le regard des gens
Né dans le rouge, forcément, recherche le feu vert pour partir à temps »

Toujours aussi productif, Kalash aura lâché de nombreux titres en tous genres, que ce soit en solo, avec Mavado ou encore le hit Tu le sais avec Gazo ! Place désormais au début de la promo du projet avec Tombolo .

L’album est sorti le 29 Avril dernier, sur lequel on retrouve Gazo, Damso Hamza, Mavado, Wejdene et bien d’autres artistes, et qui risque bien de nous accompagner encore longtemps.

L’album Tombolo de Kalash est à retrouver sur toutes les plateformes de streaming ici.

Dans le reste de l’actualité : « Le soleil se lèvera à l’ouest » disponible le 21 octobre

Continuer de lire

Actus

Di-Meh se sent « Sous vide »

Avatar

Publié

le

di-meh-se-sent-sous-vide

Après son projet OV3 sorti fin juin, l’artiste suisse revient avec un nouveau titre disponible qu’en audio : Sous vide.

De retour mais jamais parti

Di-Meh, skateur puis rappeur, grandit entre le Maroc et la Suisse. Il rencontre à l’âge de 16 ans le collectif de MCs genevois, 13 Sarkastick, avec lequel il sera membre de 2011 à 2016.

Sa rencontre, en 2015, avec le rappeur parisien Népal a été déterminante dans sa carrière : de leur collaboration au sein du groupuscule musical 75ème session naît le titre FU-GEE-LA qui le place comme nouvelle figure dans la scène rap francophone.

Avec le label indépendant genevois Colors, Di-Meh sort en 2017 le très remarqué Focus vol.1 et participe à la trentaine de concerts de l’Xtrem tour, en 2017, en partageant la scène avec Makala et Slimka.

« Oh, oh, oh, les gens fonctionnent par intérêt, machine de plan pour t’enterrer
À des kilomètres, j’les ai flairé, ils ont plus de cardio à cause du sirop »

2019 sera une année déterminante pour Di-Meh : il enchaîne, deux ans après la sortie du vol.1, avec le Focus vol.2, toujours avec le label Colors, et fait une prestation très remarquée sur Skyrock dans la session légendaire de Lomepal pour Planète Rap.

Il fera, la même année, la tournée des Zéniths pour les premières parties de ce dernier, mais aussi celles des Bercy d’Orelsan. Par la suite c’est un premier album que le rappeur helvète nous a livré avec Mektoub, auquel il aura redonné un second souffle avec une réédition.

Le son Sous vide de Di-Meh est à retrouver sur toutes les plateformes de streaming ici.

Dans le reste de l’actualité : « Le soleil se lèvera à l’ouest » disponible le 21 octobre

Continuer de lire

Tendances