Nous suivre

Article

« Brol » d’Angèle, emblème d’une génération

Avatar

Publié

le

De « Balance ton quoi » à « Nombreux », Angèle parle aussi bien de sentiments que de problèmes actuels dans son premier album « Brol », sorti le 5 octobre 2018. Voix envoûtante, plume aiguisée, la jeune chanteuse belge de 22 ans tente de nous faire voyager à travers ses musiques (et c’est réussi). Un titre d’album 100% belge, des dents de lait, Brol a été l’un des albums les plus attendus de l’année 2018 et on comprend pourquoi.

 

Résultat de recherche d'images pour "brol"

Couverture de son premier album « Brol », sorti le 5 octobre 2018.

 

A peine 22 ans et déjà bien présente dans le monde musical (et notamment dans le rap game), Angèle s’affirme et nous ouvre son monde. « J’ai vu qu’le rap est à la mode et qu’il marche mieux quand il est sale, bah faudrait peut-être casser les codes, une fille qui l’ouvre ça serait normal. ». Ces paroles dans Balance ton quoi donnent le ton de son album. Angèle n’est pas seulement la sœur de Roméo Elvis, ou la fille de Laurence Bibot et Marka. Angèle, c’est avant tout « Brol », c’est La loi de Murphy, c’est une jeune femme qui a su s’intégrer entièrement dans le monde de la musique avec son seul talent. Son premier album « Brol » qui signifie « bordel » en argot belge définit parfaitement son album. Une voix douce mais brute d’engagement, des paroles frappantes et intimes. Un album engagé donc, ancré dans son temps, voilà ce que la jeune chanteuse tente de transmettre à son public. Mais elle ne s’arrête pas là. Elle parle aussi bien d’enjeux sociaux, que de ses sentiments personnels. Son album oscille entre textes remplis d’émotions qui racontent son vécu, à des sujets plus sociétaux comme Ta reine qui parle d’homosexualité féminine ou Balance ton quoi en référence aux mouvements #MeToo et #BalanceTonPorc qui ont animé la toile cette dernière année. Un seul featuring est présent dans cet album et c’est avec son frère qu’elle a choisi de le faire dans Tout oublier : combinaisons de ski et plage, frère et sœur se retrouvent dans un duo familial et décalé. Angèle n’a pas souhaité en faire d’autres car elle voulait se livrer personnellement dans son album sans personne d’autres, mis à part son frère, Roméo Elvis. Outre son frère, Angèle arbore de nombreuses autres inspirations qui vont de Brassens à Diam’s en passant par Ella Fitzgerald

Lien vers son cover de « Les amoureux des bancs publics » de Brassens ici :

 

 

Îlots d’émotions dans un album intime 

Dans son album, Angèle évoque de nombreux sentiments tels que la jalousie, la tristesse, le manque de sa terre natale, l’amour. Tout un tas d’émotions qui sont ranimées quand on parcourt l’album. Dans Flemme, la jeune chanteuse explique que lorsqu’elle est en tournée, ou en en soirées organisées à Paris, sa ville natale qu’est Bruxelles lui manque : « Paris s’allume, ce qui me manque c’est Bruxelles, y’a toute la fame, encore plus la flemme. » . Décalée et fidèle à elle-même, Angèle ne s’imagine pas dans l’engrenage et les banalités de la célébrité. C’est pour cette raison que l’album a certainement eu autant de succès : il parle aux gens. Ceux qui l’écoutent ressentent les mêmes émotions. L’album parle de sujets intimes mais pourtant collectifs. La musique et les émotions réunissent les Hommes. En effet, qui n’a jamais ressenti le blues du matin en sortant du lit? Qui n’a jamais ressenti de la jalousie dans son couple?

Nombreux, semble, quant à lui, être l’un des morceaux les plus mélancoliques et aboutis de l’album. Co-écrit avec Tristan Salvati, et sur un piano-voix captivant, Angèle parle simplement d’amour. « Nombreux sont ceux qui me séduisent, nombreux sont ceux qui dansent près de moi, ils pourraient être les plus beaux, tu sais que mes yeux ne suivent que toi. » Cette chanson est une véritable déclaration d’amour pour son petit-ami, Léo Walkance, danseur et égérie de la marque Walk In Paris. Elle y explique que malgré la distance qui les sépare, les hauts et les bas qu’ils connaissent, il reste la seule personne digne de son amour. Ce morceau est une ouverture à sa vie intime et amoureuse.

Fun fact : Son petit copain la surnommant toujours « ma loutre », la chanteuse a décidé d’en faire son effigie : la loutre est ainsi brodée sur les t-shirts et sweatshirts qu’elle vend sur son site (https://www.difymusic.com/angele)

 

Le dernier COLORS Show nous fait voir la vie en rose

Angèle pour la session ColorsShow interprète « Ta reine »

 

COLORS Show a pour but de faire découvrir de nouveaux artistes. Lomepal, Roméo Elvis, Lefa, Caballero & JeanJass y sont passés et c’est au tour d’Angèle d’y faire sa prestation. Un micro, un studio coloré, une voix, le principe est simple et les émotions sont toujours au rendez-vous. Pour accueillir la jeune chanteuse belge, le studio s’habille en rose. Chaussée de ses Doc Martens préférées, Angèle fait le choix de chanter Ta Reine, une hymne à l’amour. Dans cette musique, Angèle célèbre l’homosexualité féminine. Avec beaucoup de douceur, l’artiste y conte l’histoire mélancolique d’un amour à sens unique, d’un amour interdit. « Mais tu voudrais qu’elle soit ta reine ce soir même si deux reines, c’est pas trop accepté. Mais tu voudrais qu’elle soit ta reine ce soir. Toi, le roi, tu t’en fous, c’est pas c’qui te plait. ». Angèle aborde ici un problème aussi bien personnel que sociétal qu’est l’homophobie. Encore très présent dans notre société, deux « rois » ne sont pas choquants mais deux « reines » si. La peur des préjugés semble bloquer la jeune femme dont parle Angèle. Les lesbiennes étant l’objet de nombreux fantasmes de la part des hommes, elles se voient hyper-sexualisées. Ce COLORS Show est un délice aussi bien pour les oreilles que pour les yeux : les vidéos COLORS, bien que simplissimes, sont toujours très abouties. Léger et frais, « Ta reine » parle pourtant d’un réel problème. Cependant, elle a choisi de finir sur une note positive. « Mais je pense qu’un jour, elle acceptera qu’elle aussi, elle t’aime un peu plus fort. Moi, je crois aux histoires auxquelles les autres ne croient pas encore. » Angèle semble être en avance sur son temps, mais surtout en avance sur le rap français. En effet, la jeune femme arrive dans le milieu du rap français, rempli de personnalités masculines et ouvre la voie à un rap autrement engagé et à des sujets peu abordés dans le milieu.

 

La vidéo « Angèle – Ta Reine / A COLORS SHOW » ici :

 

Sexisme, place de la femme, réseaux sociaux… un album intime mais très engagé

Outre ses sentiments, Angèle a choisi d’exposer aussi de nombreux de sujets qui noircissent notre société actuelle. Elle parle notamment du sexisme, de la place des femmes dans le milieu du rap, du problème des réseaux sociaux qui ont tendance à séparer les gens au lieu de les réunir. Balance ton quoi en est l’exemple parfait. Dans ce titre explicitement féministe, la chanteuse fait référence au hashtag #BalanceTonPorc, dont le but est de dénoncer le sexisme ambiant et le harcèlement sexuel. « Les gens me disent à demi-mot : pour une fille belle t’es pas si bête, pour une fille drôle t’es pas si laide » : la jeune chanteuse évoque aussi le sexisme ordinaire dont elle est très souvent victime. Elle explique dans une interview pour PureBreak qu’on la caractérise uniquement par son physique et son « joli minois » et non pas pour son talent : « l’une des premières phrases qu’on lit dans un article ou un portrait, c’est ‘joli minois’ ou ‘gueule d’ange’, comme si c’était très important de relever ça chez quelqu’un avant de s’intéresser à tout le reste et puis le principe de la beauté est quelque chose de tabou (…) Je trouve ça absurde de remettre constamment au premier plan l’aspect physique d’une artiste ». 

 

Cependant, Angèle est une artiste décalée qui a fort caractère. Elle n’a que 22 ans et ne compte pas en rester là. Deux dates sont prévues à l’Olympia le 12 et 13 mars 2019, le 13 étant déjà complet. Cette aventure ne fait donc que commencer pour la chanteuse, qui n’en est qu’à ses débuts.

 

 

 

Auteur/Autrice

Continuer de lire
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actus

Les concerts et festivals du mois – Juin 2023

Lucas

Publié

le

Par

Nous y sommes, le mois de juin est enfin là. Les premières chaleurs de la saison estivale arrivent, et les premiers festivals aussi. On vous présente cinq événements à ne pas manquer pour le début de l’été…

We Love Green – Paris (du 02 au 04 juin 2023)

Nous commençons par un festival incontournable de l’été, We Love Green ouvre le bal pour ce début du mois de juin. Fort de sa programmation particulièrement diversifiée, on retrouve quelques grands noms du rap français qui se produiront sur scène, tels que : Gazo, OrelSan, PLK, Dinos, Disiz, ou encore une Mouse Party de Mehdi Maïzi. Quelques artistes en développement seront aussi présents pour retourner le public avec : Yvnnis, Luther, Winnterzuko, Khali, J9ueve, ou H JeuneCrack. Pour cette occasion, rendez-vous au Bois de Vincennes du 2 au 4 juin. Pour vous rendre sur la billetterie, cliquez ici.

Les Paradis Artificiels – Lille (du 2 au 3 juin)

Direction le nord de la France à Lille pour Les Paradis Artificiels. A cette occasion, on a droit à une programmation cinq étoiles avec : Dinos, Kerchak, Bekar, Chilla, Bu$hi, Winnterzuko, Sto, H JeuneCrack, PLK, ZKR, Doums, Meryl, Khali, Benjamin Epps, J9ueve, Rounhaa, Luther ou encore BabySolo33. Une très longue liste en simplement deux jours, les Paradis Artificiels vous donnent rendez-vous à la Halle des Glisses du 2 au 3 juin. Réservez vite vos places en cliquant ici.

VYV Festival – Dijon (du 9 au 11 juin)

CONCERTS - Vyv FestivalOn continue en prenant la route pour Dijon, avec un événement qui prend de l’ampleur chaque année avec le VYV Festival. Pour cette nouvelle édition, la programmation est plus qu’alléchante avec la présence de : Hamza, Ziak, Luidji, Disiz ou encore Meryl. On peut même ajouter à cela la venue de Angèle et Aya Nakamura, rien que ça. Cette année, l’organisation se développe et mets en place un camping pour les visiteurs, et arbore toujours sa volonté d’apporter une démarche éco-responsable et sociale à son événement. Le VYV Festival vous donne rendez-vous du 9 au 11 juin au Parc de la Come à la Serpent, n’attendez plus et réservez vite vos billets en cliquant ici.

Marsatac – Marseille (du 16 au 18 juin 2023)

Marsatac, les derniers noms qui feront cette 25ᵉ édition - Radio NovaToujours en traversant la France en direction du sud, le festival Marsatac prend à nouveau place à Marseille au Parc Borély du 16 au 18 juin. Avec une programmation de plus en plus éclectique, le rap occupe encore et toujours une place importante avec un casting XXL : Tiakola, Hamza, PLK, Gazo, Josman, Le Rat Luciano, Kerchak, Prince Waly, J9ueve, Khali, et encore bien d’autres.

Fort de son rayonnement dans le sud de la France et de ses valeurs environnementales, ne ratez pas ces dates pour démarrer votre été de la meilleure des manières. Il ne reste plus que quelques places à retrouver ici.

Solidays – Paris (du 23 au 25 juin 2023)

Festival Solidays (@Solidays) / TwitterAprès avoir traversé la France, on remonte en direction du nord pour retourner dans la capitale avec un autre incontournable, les Solidays, à l’occasion des 25 ans du festival. Pour cette nouvelle date parisienne, rendez-vous à l’Hippodrome de Longchamp du 23 au 25 juin. Il y en aura pour tous les goûts, avec une liste d’invités de folie : SCH, Tiakola, Josman, Hamza, Zola, Ziak, Djadja & Dinaz, Luidji, Kerchak ou encore Favé. De plus, il faut aussi souligner la présence de compositeurs de renoms qui ont déjà oeuvrés pour le rap tels que Sofiane Pamart, Vladimir Cauchemar ou encore Cerrone. Pour profiter de cet événement, rendez-vous ici pour réserver vos pass.

QUELQUES AUTRES DATES A NE PAS MANQUER…

  • JOSMAN, MOUSE PARTY x MEHDI MAIZI, BIANCA COSTA
  • 29 juin au 02 juillet – GAROROCK (Marmande, 47) : GAZO, TIAKOLA, WINNTERZUKO, LUJIPEKA, MERYL, CENTRAL CEE
Crédit photo : Brice Robert

Auteur/Autrice

Continuer de lire

Actus

Les news de la semaine #16 (Tuerie, Raska, Prince Waly…)

Avatar

Publié

le

Par

,

L’actualité du rap français est dense. Chaque semaine, les infos grouillent de tous les côtés. Depuis un moment, Raplume vous propose un récapitulatif des news du jour sur son compte Instagram. En 2023, nous allons plus loin et vous proposons chaque lundi une mise à jour de ce qui s’est passé d’important dans le secteur. L’article se clôture avec la liste des nouvelles certifications délivrées par le SNEP.

Tuerie : son film “Papillon Monarque” disponible sur YouTube

Son premier projet “Bleu Gospel” avait été largement salué par le public et la critique. Au travers de 8 morceaux Tuerie avait en effet révélé une sensibilité rare et rafraîchissante. Via un storytelling bien ficelé l’auditeur entrait dans le monde sincère du rappeur boulonnais. Explorant des sonorités acoustiques originales, “Bleu Gospel” révélait alors la puissance du rap de Tuerie.

Près de deux années plus tard, à Tuerie d’annoncer la sortie d’un nouveau projet. Souvent considéré comme étant plus complexe à réaliser que le premier, ce nouvel opus s’intitule Papillon monarque. Un titre lourd de sens, qui pourrait notamment évoquer une métamorphose personnelle. Mais avant toute interprétation, on vous laisse découvrir le film réalisé par Steven Norel sorti aujourd’hui :

Raska vient de sortir un documentaire sur les femmes dans l’histoire du rap 

Le youtubeur rap dénommé Raska a dévoilé le 3 mai dernier son nouveau documentaire : Le dossier oublié de l’Histoire du rap. Il fait suite à L’Histoire du rap français et Le lien entre les gangs & rap. Cette fois-ci, Raska angle son récit sur la construction du mouvement hip-hop en mettant en lumière les femmes fondatrices de la culture. Il faut dire que des artistes comme Grandmaster Flash, DJ Kool Herc et Afrika Bambaataa sont souvent cités au moment d’évoquer la naissance du hip-hop. 

Co-écrit avec le journaliste Nicolas Rogès, le documentaire raconte donc, entre autres, l’importance de Sylvia Robinson, de Cindy Campbell, petite sœur de DJ Kool Herc, ou encore des pionnières américaines que sont Queen Latifah, Missy Elliot et Lauryn Hill. « C’était important pour moi de revenir sur toutes ces femmes qui ont marqué cette histoire et qui ont permis de faire du rap ce qu’il est aujourd’hui. Comme tu le sais, c’est auto-produit et malheureusement démonétisé d’office, mais je tiens à continuer ce format. Ça me tient vraiment à cœur », explique Raska dans la description de sa vidéo.

Le premier album de Lazer MMZ bientôt dans nos écouteurs

Après l’émancipation de Moha avec son premier album solo EUPHORIA, Lazer suit les traces de son ancien duo. En effet, il va sortir BUSHIDO le 9 juin. « Je suis fier de vous présenter la cover de mon premier album qui sortira le 9 juin 2023. Cela représente des heures de travail pour vous offrir le meilleur de moi-même dans une plume aiguisée comme un sabre », raconte Lazer sur Twitter.

Il va falloir se montrer encore un peu patient avant de pouvoir écouter BUSHIDO

Prince Waly annonce la sortie d’un nouvel album avant son Olympia

Le 30 septembre 2022, Prince Waly signait un retour tonitruant avec Moussa, après trois années d’absence. Le rappeur parisien a depuis connu un succès d’estime qui lui permet de faire des shows dans toute la France pour défendre son album. Il a notamment rempli La Cigale de Paris en janvier dernier. Annoncé depuis quelques semaines déjà, Prince Waly a confirmé qu’un nouveau projet arriverait avant son show à l’Olympia le 23 janvier 2024. C’est l’artiste en personne qui a révélé l’information durant un concert à Tours. Une bonne nouvelle pour le rap français ! 

Jul : son 28ème album disponible le 9 juin

C’est quand qu’il s’éteint ? Jul ne s’arrêtera donc jamais. Infatigable, le rappeur marseillais vient d’officialiser la date de sortie de son nouvel album. Le rendez-vous est donc fixé au 9 juin prochain.

Il avait récemment proposé à ses fans de composer eux-mêmes la pochette de ce 28e album. Après concertation avec son équipe, voici la pochette choisie par le Phocéen :

Les certifications de la semaine 

Chaque semaine, retrouvez les certifications albums et singles, dévoilé par le SNEP (Syndicat National de l’Édition Phonographique).

  • Disque de platine (100 000 équivalents ventes) :

Niro- OX7

  • Singles d’or (15 000 000 équivalents streams) :

Siboy – “Cagoulé”
DTF – “Boyz”
Menace Santana- « Skiboy »
Kalash (feat. Damso) – « Malpolis »
Werenoi (feat. Ninho) – « Ciao »
Zola (feat. Damso) – « COEUR DE ICE »

  • Singles de platine (30 000 000 équivalents streams) :

Bigflo & Oli- « Sur la lune »
Ninho « Gros vendeurs »
Dinos – « Helsinki »
Gazo (feat.Damso) – « Bodies »
Orelsan (feat. Angèle) – « CP_009_EVIDEMMENT »

  • Singles de diamant (50 000 000 équivalents streams) :

SCH – « Je la connais »
Alonzo – « Suis moi »
Naps – « En détente »
DA Uzi (feat. Ninho) – « Crois-moi »

Auteurs/autrices

Continuer de lire

Actus

Les news de la semaine #15 (Pop Smoke, Green Montana, Guy2Bezbar…)

Avatar

Publié

le

Par

,

L’actualité du rap français est dense. Chaque semaine, les infos grouillent de tous les côtés. Depuis un moment, Raplume vous propose un récapitulatif des news du jour sur son compte Instagram. En 2023, nous allons plus loin et vous proposons chaque lundi une mise à jour de ce qui s’est passé d’important dans le secteur. L’article se clôture avec la liste des nouvelles certifications délivrées par le SNEP.

Plus aucun morceau de Pop Smoke ne sortira

Après les albums posthumes Shoot For The Stars Aim For The Moon (2020) et Faith (2021), plus aucun morceau de Pop Smoke ne sortira sur les plateformes de streaming. Ainsi, l’intégralité du catalogue du rappeur américain est désormais entre les mains des auditeurs. C’est son producteur Rico Beats qui a révélé l’information sur les réseaux sociaux. « Si Pop était encore en vie, il n’aurait pas approuvé 99% des titres qui ont été sortis depuis sa disparition. Pop est mort il y a 3 ans de cela. Combien de titres pensez-vous qu’il ait enregistré en un an ? Vous allez devoir affronter la réalité en face », a-t-il confié. 

La première cérémonie des flammes diffusée en direct sur 6play et Youtube 

À l’approche du jour J, nous en apprenons davantage sur la cérémonie des Flammes. Organisé par Booska-p, Spotify et Yard, l’évènement aura lieu le jeudi 11 mai prochain au Théâtre du Châtelet à Paris. La première édition sera diffusée à partir de 20h30 sur la chaîne Youtube de Booska-p et en simultanée sur 6play. Une diffusion sur Twitch est également prévu sur la chaine de Maxime Biaggi. 

Guy2Bezbar dévoile un extrait inédit sur Instagram 

Doucement, mais sûrement. Après avoir signé son retour solo sur le single «LaCalle 5», Guy2Bezbar a partagé un nouvel extrait inédit sur ses réseaux hier soir.

Il avait agité les ondes du rap français en novembre dernier lors de la sortie d’un projet commun avec Leto, Jusqu’aux étoiles. L’artiste aux gimmicks toujours aussi efficaces à de nouveau fait parler de lui avec ce qui ressemble au teasing d’un futur morceau. Énergique et revanchard, l’extrait est accompagné d’un commentaire équivoque : « ça fait longtemps que je n’ai pas mis une tarte au game, j’arrive, d’abord tranquille. » Guy2Bezbar semble prêt à mouiller le maillot de nouveau.

Prochaine soirée Raplume à Nantes le 11 mai

Après Lille, Raplume vous donne rendez-vous ce jeudi 11 mai au Stéreolux de Nantes pour un concert inédit. Le membre éminent du 92i, Green Montana sera présent en compagnie de Captaine Roshi, Coelho ou encore KR Malsain. La billetterie est ouverte et en ligne. On vous attend nombreux !

Soprano soutient les grévistes et le clame haut et fort au stade de France 

« Je ne peux pas fermer les yeux sur l’actualité ». C’est une prise de position claire dont à fait preuve l’artiste marseillais lors de son concert événement au stade de France. Devant près de 85 000 personnes, Soprano a profité d’un moment d’accalmie pour rendre hommage à « ceux qui sont dans la rue et qui se battent pour défendre leurs droits, que ce soit la retraite ou autres ».

L’ex-membre des Psy 4 de la rime n’est pas le seul à afficher son soutien au mouvement social en cours. En avril dernier, le collectif La Familiale avait réuni Médine, Sniper, Hatik, Nayra et bien d’autres afin de récolter des fonds pour financer une caisse de grèves.

Parfois décriés pour leur manque de considérations du quotidien de leurs auditeurs, certains rappeurs français illustrent depuis quelques mois que le « rappeur conscient » n’est peut-être pas mort.

Les certifications de la semaine 

Chaque semaine, retrouvez les certifications albums et singles, dévoilé par le SNEP (Syndicat National de l’Édition Phonographique).

  • Disque d’or (50 000 équivalents ventes) :

Maes – Omerta

  • Disque de platine (100 000 équivalents ventes) :

Benab – Au clair de la rue
SDM – Liens du 100

  • Disque double platine (200 000 équivalents ventes) :

JulIndépendance

 

  • Singles d’or (15 000 000 équivalents streams) :

Leto (feat. Ninho & Zed) – “Double binks”
Myth Syzer (feat. Bonnie Banane, Ichon, Muddy Monk) – “Le code”
Benab – « Mon poto »
Jul – « La recette »

  • Singles de platine (30 000 000 équivalents streams) :

PLK – « Bénef »
Ninho « Outro »
Hamza (feat. Damso) – « Nocif »

Auteurs/autrices

Continuer de lire

Tendances