Jazzy Bazz revient présider le rap jeu dans El Presidente

J'prive les rappeurs de leur liberté, tu connais l'procédé d'El Presidente imposant sa souveraineté

L'ultra parisien le plus technique du rap game est de retour ce mercredi avec El Presidente, produit par Miles et réalisé par Dijor Smith.

3.14 minutes de plaisir auditif ont suffit à combler l'attente depuis son dernier projet P-Town

J'ai bien avancé, depuis Sur la route du 3.14, bon même quand j'y crois pas fort
Rap conscient et rap hardcore, selon eux, y'a pas d'rapports

Jazzy Bazz prêche la bonne parole tel un gourou dans El Presidente, premier son issu de son prochain projet dont la date n'a pas encore été communiquée.

Jazzy Bazz ne laisse jamais rien au hasard, en témoigne le visuel aussi précis et soigné que ses textes.

L'ambiance retranscrite nous rappelle l'atmosphère sectaire de la série The handmaid's tale (La Servante écarlate).

Le textile n'est pas non plus anodin, les draps blancs recouvrant les différents visages font référence au tableau Les Amants du peintre René Magritte, peinture représentant un couple s'embrassant et dont les visages respectifs sont cachés par un drap.

Les plus puristes d'entre vous auront probablement établi une corrélation entre le plan de Jazzy Bazz en lévitation et celui de Jesse Pinkman décollant de son lit sous héroïne dans Breaking Bad.

 

Si la pellicule est soignée, les lyrics le sont aussi, démontrant une fois de plus que le Jazzy Bazz ne s'arrêtera donc jamais d'exceller.

Je m'demande souvent si un xénophobe à l'étranger s'déteste

Le rappeur livre ici un joli paradoxe d'une situation d'un xénophobe devenant la source principale de sa haine.

Leur baratins m'emmerdent quand j'vois qu'les bédaveurs sont traités comme des assassins en herbe

Pendant qu'des sénateurs ne prennent pas un an ferme alors qu'ils magouillent à un train d'enfer

Jeu de mot bédaveurs / assassins en herbe et dénonciation des politiciens qui reprochent au premier groupe cité des pratiques illégales alors que certains d'entre eux n'hésitent pas à esquiver la loi.

Le rappeur est en tournée dans toute la France à partir de l'automne 2018, et à la Gaîté Lyrique le 14 décembre.

Antoine

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils