Nous suivre

Article

Dinos revient avec Imany

Avatar

Publié

le

Après quatre longues années d’attente, c’est enfin ce vendredi que le rappeur parisien Dinos s’apprête à dévoiler son premier album : le tant attendu Imany. Entre problèmes personnels, problèmes de management, perfectionnisme, cela fait chaud au cœur d’arriver si près de la sortie d’un album qui avait été annoncé plusieurs années auparavant, et ce tant pour l’artiste que pour sa fanbase.

https://www.instagram.com/p/Bh_UnnOBgF7

Un retour réussi

Il est important de parler de la stratégie de communication qui a permis Dinos de revenir parmi le top du rap français sans même avoir sorti son album!
Pendant que le grand public semblait avoir laissé tomber le sujet d’un éventuel retour de Dinos il n’y a pas plus qu’un an, l’artiste a réussi à construire un authentique hype autour de son projet en l’espace de quelques mois. Cette promotion a commencé à se concrétiser lorsque son retour, le premier single de l’album – produit par le virtuose Richie Beats – est sorti le 8 décembre 2017 suite à une grande communication autour du morceau : Flashé. Les auditeurs ont été accueillants avec ce retour, qui a été le sujet de nombreuses critiques positives.
Le procédé a l’air simple mais efficace ; Dinos a su se montrer proche de ses fans, et une fois que l’enregistrement de l’album était officiellement fini il a communiqué énormément de détails par rapport à l’album, en augmentant sa présence sur les réseaux. Si cet album arrivait à plaire autant au niveau des critiques qu’il réussit à niveau commercial nous pourrons clairement justifier cela par la présence sur les réseaux sociaux, technique propre à son manager Oumar. Cela pourrait se voir plus régulièrement chez d’autres grands rappeurs dans l’avenir.

https://www.instagram.com/p/BhrxkluHPuG/

À quoi s’attendre avec Imany

Bien que l’attente soit au rendez-vous, reste encore à voir si la qualité y sera. Car même si la hype a bien été construite grâce à une communication presque impeccable, nous ne pouvons pas être sûrs de ce que Dinos va nous proposer sur cet opus. Entre le premier single très cloud qu’est Flashé et le dernier single Les Pleurs Du Mal qui représente un monologue sur une instrumentale posée, nombreux sont les extraits qui nous ont été proposés sur les réseaux.
Dinos nous a sorti deux freestyles exclusivement sur Youtube différents l’un de l’autre. Il a aussi fait écouter pas mal de snippets sur Instagram que ce soit en story ou en live. Les extraits à notre disponibilité sont tous d’une qualité frappante même si les fans n’ont pas l’air d’avoir trouvé un fil conducteur. Lyriquement nous faisons face à un Dinos plus introspectif qu’avant, avec des punchlines imagées, son point fort depuis toujours.
Si une chose est claire c’est qu’Imany est l’occasion parfaite pour prouver son large éventail musical en tant que premier album, et sur ce point nous avons l’air d’être servis.

Imany

Vous pouvez trouver les deux freestyles de promo ici :

Vous pouvez pré-commander Imany ici :

http://smarturl.it/Dinos-Imany

Continuer de lire
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Actus

Mehdi YZ repousse la fin de l’été avec « A7 »

Avatar

Publié

le

mehdi-yz-repousse-la-fin-de-l-ete-avec-A7

Sorti cette semaine, le clip A7 de Mehdi YZ prolonge la saison estivale avec ce visuel rafraîchissant.

Le hit de la fin de l’été

Mehdi YZ prend de plus en plus de place dans le Game, depuis son arrivée en 2018 avec une prestation remarquée lors du Planète Rap de Jul. L’histoire commence avec son titre Arrah, qui cumule aujourd’hui des millions de vues, promettant un avenir musical au jeune rookie.

Capable de rapper, de chanter, sur des thèmes plus ou moins sérieux, Mehdi YZ sait aussi soigner ses visuels, et les rendre accrocheurs. Après avoir été aperçu avec ZeGuerre, ou encore The S, on imagine quelques collaborations mettant encore un peu plus en lumière le jeune artiste.

« Au quartier dans le sportback, j’ai eu comme un flashback
Sur mon scooter sans plaque, j’comptais l’bénef’ dans l’bloc »

Son projet FPVS, a été bien reçu du public, et il a été défendu de fort belle manière. Place à la suite, désormais, pour le sudiste qui revient avec de nouveaux morceaux !

Dans le reste de l’actualité : « Le soleil se lèvera à l’ouest » disponible le 21 octobre

Continuer de lire

Actus

Kalash & Damso sont « Malpolis »

Avatar

Publié

le

kalash-&-damso-sont-malpolis

Après Mwaka MoonI Love YouJTC ou encore Praliné, les deux artistes francophones se retrouvent sur Malpolis.

Une connexion devenue évidente

Avec plus d’une décennie de musique dans les jambes, Kalash a toujours eu cette faculté à pouvoir se renouveler, que ce soit dans les mélodies, les flows, les thèmes abordés.

Capable de pouvoir chanter, rapper et de jongler entre plusieurs langues, le talentueux artiste aura marqué l’année 2017 avec son hit Mwaka Moon avec Damso, pulvérisant de nombreux records.

Si par la suite, le Mwaka Boss a sorti un album intitulé Diamond Rock, ce dernier n’a pas eu le même succès que son prédécesseur, malgré de nombreuses pépites !

« Je porte des œillères, fuyant le monde, évitant le regard des gens
Né dans le rouge, forcément, recherche le feu vert pour partir à temps »

Toujours aussi productif, Kalash aura lâché de nombreux titres en tous genres, que ce soit en solo, avec Mavado ou encore le hit Tu le sais avec Gazo ! Place désormais au début de la promo du projet avec Tombolo .

L’album est sorti le 29 Avril dernier, sur lequel on retrouve Gazo, Damso Hamza, Mavado, Wejdene et bien d’autres artistes, et qui risque bien de nous accompagner encore longtemps.

L’album Tombolo de Kalash est à retrouver sur toutes les plateformes de streaming ici.

Dans le reste de l’actualité : « Le soleil se lèvera à l’ouest » disponible le 21 octobre

Continuer de lire

Actus

Di-Meh se sent « Sous vide »

Avatar

Publié

le

di-meh-se-sent-sous-vide

Après son projet OV3 sorti fin juin, l’artiste suisse revient avec un nouveau titre disponible qu’en audio : Sous vide.

De retour mais jamais parti

Di-Meh, skateur puis rappeur, grandit entre le Maroc et la Suisse. Il rencontre à l’âge de 16 ans le collectif de MCs genevois, 13 Sarkastick, avec lequel il sera membre de 2011 à 2016.

Sa rencontre, en 2015, avec le rappeur parisien Népal a été déterminante dans sa carrière : de leur collaboration au sein du groupuscule musical 75ème session naît le titre FU-GEE-LA qui le place comme nouvelle figure dans la scène rap francophone.

Avec le label indépendant genevois Colors, Di-Meh sort en 2017 le très remarqué Focus vol.1 et participe à la trentaine de concerts de l’Xtrem tour, en 2017, en partageant la scène avec Makala et Slimka.

« Oh, oh, oh, les gens fonctionnent par intérêt, machine de plan pour t’enterrer
À des kilomètres, j’les ai flairé, ils ont plus de cardio à cause du sirop »

2019 sera une année déterminante pour Di-Meh : il enchaîne, deux ans après la sortie du vol.1, avec le Focus vol.2, toujours avec le label Colors, et fait une prestation très remarquée sur Skyrock dans la session légendaire de Lomepal pour Planète Rap.

Il fera, la même année, la tournée des Zéniths pour les premières parties de ce dernier, mais aussi celles des Bercy d’Orelsan. Par la suite c’est un premier album que le rappeur helvète nous a livré avec Mektoub, auquel il aura redonné un second souffle avec une réédition.

Le son Sous vide de Di-Meh est à retrouver sur toutes les plateformes de streaming ici.

Dans le reste de l’actualité : « Le soleil se lèvera à l’ouest » disponible le 21 octobre

Continuer de lire

Tendances