Nous suivre

Article

Et si Diam’s n’avait pas arrêté le rap ?

Avatar

Publié

le

-Le patron de Raplume tient à vous faire savoir que cet article est à prendre au second degré-

Et si Diam’s n’avait pas arrêté le rap ?

Si Mélanie n’avait pas arrêté le rap, elle ferait des feats avec Rohff où elle insulterait en subliminal Booba. (totalement improbable en réalité)

 

 

Derrière mes airs de dur à cuire Camille, sache que le premier album que j’ai chopé dans ma jeune carrière d’auditeur de rap est le 3ème opus de notre pépite du 9.1 : « Dans ma bulle ». Un projet où il y avait de tout, de l’introspection, du son pop, du son engagé, du son ‘Girly’, le tout dans un langage cru et vrai, avec très peu d’artifices et beaucoup de sincérité.

Un projet ou la jeune artiste parle à cœur ouvert, un disque qu’on serait tenté de classer disque pour « Skyblog_Girl479Evanes_du38 » (l’équivalent des 2000 aujourd’hui), tentative d’étiquetage totalement foireuse et démentie par le succès populaire qu’a rencontré l’album.
Bref un projet où elle parle de ses problèmes de jeune femme des cités, et que je mettais en voiture avec mes parents pour des ambiances ‘malaisantes’ de qualité.

Jeune puceau du rap que j’étais, c’était là certes le premier album que j’achetais, mais pas ma porte d’entrée dans le merveilleux monde du Rap. En effet j’avais déjà été la victime à l’époque des ravages du GangstaRap fraîchement importé en France par saint Booba & Co, mon cœur fragile d’ado désormais endurci, semblait alors peu enclin à céder aux chants de détresse de la caillera relou du 91.

Que nenni, cela ne m’a absolument pas empêché d’apprécier Diam’s, comme la très grande majorité de la populace francophone. Tout cela pouvant s’expliquer par la sincérité qu’a toujours réussi à mettre l’artiste dans ses projets, par sa ‘naïveté’ et son authenticité, elle arrivait à toucher le plus grand nombre. c’est ainsi qu’en cette année 2006, elle devenait l’artiste Française n°1 tout genre confondu : « Queen D ».

 

Alors que ce serait-il passé si Diam’s avait poursuivi sa carrière ? Que ce serait-il passé si au lieu de lire le ‘Coran’ qu’on lui avait ‘offert’, elle s’en était servi pour faire joli sur sa bibliothèque à coté d’autres ouvrages de qualité tel que « Yoga-Thérapie, soigner la dépression »  ?
Je tente ici d’apporter un certain éclairage et quelques éléments de réponse. (phrase à lire avec la voix de L. Delahousse)

Bon déjà, à un moment donné y aurait eu un vrai biff  Booba/Diams, pas seulement des piques lancées par B2o auquels ‘Mèl’ n’aurait pas répondu, je parle de la bonne vieille classique embrouille des rappeurs embourgeoisés, à base de « diss track » où le Duc comparerait Diam’s à un trav grec, méchanceté gratuite oblige il l’aurait finie à coup de sobriquets tels que ‘DiaHamidou’, ‘DiaMaisQuiEsTu’, et le célèbre ‘DiaMitroglou’.

Booba a toujours été gêné par le succès phénoménal de Diam’s, surtout qu’elle l’obtenait en étant catégorisée « artiste rap », donc à partir de là, il aurait tout fait pour la décrédibiliser. Montages photo de qualité à l’appui, Booba aurait alors fait de son insta un terrain de jeu idéal pour les graphistes du dimanche, à base de photos d’elle en train de soumettre Sinik tout de cuir vêtu, de Maître Gims et Mélanie mariés à l’église par père Laurent Bouneau, et beaucoup d’autres perles dont nous a habitué saint Booba.

Diam’s quant à elle se serait alors contenté en guise de réponse de balancer ses chiffres de ventes, entre deux featurings avec DJ Snake et Laurent Voulzy.

Quelques années plus tard, après avoir cassé les plateformes de streaming  à plusieurs reprises, elle aurait créé son propre média rap, qui en réalité n’aurait été qu’une sorte de chaine Youtube beauté avec le budget de TF1 et un engagement politique clairement à gauche.
Une fois par mois on aurait alors eu droit à des tutos et autres tags en collab avec EnjoyPhoenix et Ségolène Royal, des productions de qualité on l’on aurait appris à faire des traits d’eyeliner presque parfaits, tout en dénonçant les pressions que subissent les banlieusardes, obligées d’êtres féminines et fortes à la fois pour désamorcer les stéréotypes merdiques que véhiculent les gens stupides comme moi !

On aurait alors hérité d’une générations de 2000 totalement schizophrène, mi caillera, mi girly.


AdopteUnMec.com racheté par Diam’s se serait alors transformé en AdopteUnMecMortel.Dz, et les problèmes de célibat dans un premier temps réglés par Mélanie auraient fait place à une vague de divorces, avec à la clé des mamans trentenaires seules, un enfant à charge et expertes en infiltration de messageries vocales.
Quel gâchis me direz-vous ? Pas du tout, Diam’s, fidèle à son rôle de meilleure pote relou, aurait rassemblé nos jeunes mamans hystériques pour former le rassemblement national des femmes trompées, qui mettra alors à son tour un terme au cocufiage des jeunes femmes de France, par les seuls moyens efficaces qui ont toujours existé : la violence et l’intimidation.

Enfin Macron aurait été obligé de quitter la présidence au bout de 2 mois et demi de mandat, suite au classic’shit qu’aurait balancé la rappeuse sur le chef de l’état, intitulé « Macronique la France », et faisant suite à son premier son du genre « Marine », la populace aurait suivi le mouvement et fin 2021 exprimerait dans les sondages son envie de voir Mèl devenir la première présidente de la République française.

Son programme aurait eu pour principal objet de débarquer chez les chefs d’entreprises véreux, les politiques corrompus et autre crapules des finances, afin de rayer leurs BM et autres Bentley.

Accompagnée de Vitaa devenue alors premier ministre, nos deux acolytes feraient régner la loi à coup de cric et bombe lacrymogène.

Nous aurions alors eu droit à une France joyeuse, une France de la tolérance et du black blanc beur, une France féministe et engagée. Mais heureusement nous avons échappé au pire et Diam’s a arrêté sa carrière à temps.

Ma mauvaise foi feinte et voulue pour le ton humoristique de l’article ne m’empêchera pas pour autant de dire que Diam’s a été et restera une des personnalités rap qui a le plus marqué le mouvement, à jamais elle sera celle qui aura mis K.O. les sceptiques misogynes, ou bien juste ouvert les yeux à ceux qui préjugeaient l’inconnu.  Beaucoup d’amour pour Mélanie et les souvenirs de ma tendre enfance.

KAZUMA.

Continuer de lire
1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Avatar

    Bouzeh

    16 novembre 2018 à 21 h 58 min

    Très bien rédiger j’aime bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actus

B.B. Jacques dévoile NEW BLUES, OLD WINE

Lucas

Publié

le

Par

Arrivant au terme d’une année marquant un tournant dans la carrière de B.B. Jacques, celui-ci parvient à la clôturer de la plus belle des façons en dévoilant un nouvel album de 17 titres intitulé « NEW BLUES, OLD WINE ».

(suite…)

Continuer de lire

Actus

SDM passe chez Colors avec « Hier encore » !

Avatar

Publié

le

sdm-passe-chez-colors-avec-hier-encore

Quelques jours avant la sortie de Liens du 100, SDM est passé chez Colors afin de jouer un inédit : Hier encore.

Le retour du primo-platine

SDM, la nouvelle étoile du rap français, s’est imposé par son flow à la fois sombre et puissant, ainsi que par sa forte musicalité qu’il puise notamment dans ses origines congolaises.

Signé sur le label 92i de Booba, l’artiste des Hauts-de-Seine, aura su convaincre un public de plus en plus nombreux, avec de nombreux singles et des collaborations avec le DUC, Koba LaD et PLK notamment.

« On en avait marre, il f’sait trop l’ancien, maintenant, j’encaisse pénard
Alors qu’hier encore, j’étais en chien
Hier encore, j’avais même pas l’câble et même pas toutes les chaînes 
Hier encore, mes ancêtres étaient attachés à des chaises, c’est sale »

Par la suite, c’est son premier album Ocho que le rappeur de Clamart nous a livré, avec 16 titres et des collaborations ambitieuses avec Booba, Fally Ipupa, Bramsito et PLK.

Une fan base solide et fidèle auront porté le projet jusqu’au disque d’Or. Après une défense solide et efficace avec des visuels, revoilà le rappeur du 92 avec un gros freestyle. SDM confirme aujourd’hui les espoirs que Kopp place en lui avec une date parisienne complète à La Cigale et une tournée internationale.

Ici, c’est un retour triomphant que s’offre SDM. Après le succès commercial de son premier album, le rappeur de 92i présente des ambitions au moins élevées pour ce second opus.

Les places pour l’Olympia, prévu le samedi 8 avril 2023, de SDM sont à retrouver juste ici.

Dans le reste de l’actualité : Le soleil se lèvera à l’Ouest pour 1PLIKÉ140, Kerchak, Zamdane et les autres

Continuer de lire

Actus

Norsacce tease son album avec « Baws » !

Avatar

Publié

le

norsacce-tease-son-album-avec-baws

À quinze jours de la sortie de Propaganda, Norsacce dévoile le clip de Baws pour entretenir la hype.

La drill lyonnaise aux 1 000 visages

En plus d’une collaboration avec El KmerNorsacce Berlusconi a aussi balancé un clip et un morceau solo le vendredi 25 novembre dernier.

Le membre du 667 nous offre un morceau qui s’inscrit totalement dans son identité musicale, une drill véhémente, froide, et qui ne mâche pas ses mots.

Pour ce qui est du visuel, Norsacce s’appuie aussi sur l’ADN de son crew, une esthétique qui tourne autour des cagoules, des bijoux et des grosses voitures allemandes.

« J’me casse d’ici, j’connais même pas l’hymne national
Sur ma lignе, comme sur la nationale
En indé boy, quand on ouvre nos labеls, c’est nous le patronat »

Il est bon de rappeler que l’artiste a dévoilé sur ses réseaux la tracklist, composé de 20 titres, dont 8 featurings. On pourra notamment y retrouver Backroad Gee, Alpha Wann, Zamdane, Sofiane, Guy2bezbar, Jey Brownie et le 667.

Réalisé par David Delaplace, la cover de Propaganda a également été dévoilée.

L’album Propaganda de Norsacce, prévu le 16 décembre, est déjà disponible en pré-commande ici.

Dans le reste de l’actualité : Le soleil se lèvera à l’Ouest pour 1PLIKÉ140, Kerchak, Zamdane et les autres

Continuer de lire

Tendances