Nous suivre

Actus

Lujipeka prend son envol avec « Montagnes Russes », son premier album solo

Lucas

Publié

le

Après la pause de Columbine en 2019, Lujipeka s’est lancé en solo en ayant déjà proposé deux EP en 2020. Ce vendredi 5 novembre 2021, l’artiste rennais a envoyé son premier album solo, nommé « Montagnes Russes ».

Une préparation précipitée par le confinement

Alors qu’un troisième EP intitulé « Bordel » était prévu fin 2020, Lujipeka a annulé sa sortie, ne souhaitant pas dévoilé son projet pendant le confinement. Cette annulation lui a permis de se concentrer sur la préparation de son premier album solo. En fin d’année, il envoyait « Putain d’Epoque« , le premier single de l’EP « Bordel » (qui sera finalement intégré à l’album) puis un remix en ajoutant S.Pri Noir au titre.

Pour promouvoir la sortie de « Montagnes Russes », Lujipeka sort un nouveau single par mois avant la sortie du projet. Après le remix de « Putain d’Epoque », on a pu découvrir le visuel des titres suivants : Eclipse, Poupée Russe, Pas à ma place et Mempapeur. La plupart de ses derniers clips sont tournés dans une fête foraine, à la rencontre de ses fans. Chacun de ces morceaux nous oriente sur la direction que va prendre le projet : de la mélodie, du rap mais aussi une énergie rock dans sa voix, par son interprétation et sa façon d’utiliser l’autotune quand il hausse le ton. Un style singulier et propre à Lujipeka. Enfin, l’album a la particularité de se diviser en quatre faces : A, B, C et D (voir ci-dessous).

L’album de la confirmation

Si le potentiel de Lujipeka semblait déjà évident en groupe, le rennais confirme son talent en solo. La patte Columbine subsiste toujours dans sa musique, mais Lujipeka se démarque par ses nombreuses prises de risques qui collent parfaitement à son grain de voix. Sur cet album, on peut passer de sons rap, à des morceaux plus dansants comme « Holywood », des sonorités retros en featuring avec Cerrone sur « On ira », ou encore des inspirations pop/EDM sur « Putain d’Epoque ». La singularité de ses morceaux réside aussi dans ses choix d’instrumentales et sa volonté de poser sur des sonorités variées, originales et innovantes.

Pour y parvenir, Luji s’est très bien entouré : Junior Alaprod, Seezy, Vladimir Cauchemar, Noxious, Skuna, Kiyane, Louis Dureau, Massine, Osha et encore beaucoup d’autres compositeurs talentueux. On peut aussi souligner la présence de Le Motif sur la réalisation de ce projet. D’ailleurs, le premier featuring solo de Lujipeka était en collaboration avec Le Motif et devait sortir sur l’EP « Bordel ». Finalement, le morceau, intitulé « Mirabelle », ne figure pas sur l’album.

« Faire un album, c’est résumer sa vie en trois ou quatre grands thèmes » (Eclipse)

Au-delà de la grande diversité mélodique, Lujipeka parvient à entremêler la mélodie avec des textes introspectifs dans lesquels ils se livrent avec une grande aisance. Le membre de Columbine sait aussi interpréter ses textes de plusieurs manières : en rappant, par la mélodie, ou encore d’une façon très calme, à l’image de ses couplets sur « L’autre univers ».

Ses plus anciens fans attendaient un morceau dédié à sa mère, puisque Lujipeka avait teasé lui-même dans un morceau avec Columbine : « Dans mon album solo, j’ferai un son pour ma mère » (Fireworks). Finalement, Lujipeka n’en sortira pas et indique dans son titre Bordel : « J’avais promis un son pour ma mère, et plein d’autres trucs, mais faut pas déconner ».

En clair, pour les oreilles les plus curieuses de nouveauté sur la scène rap, « Montagnes Russes » est un projet qui se veut très coloré, marquant une vraie réussite sur le travail de Lujipeka.

Pour écouter le premier album solo de Lujipeka, cliquez ici.

Dans le reste de l’actualité : Coelho nous laisse « un peu de temps » pour inaugurer « un jour de plus »​

 

Continuer de lire
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Actus

JeanJass joue les prolongations avec « Temps additionnel »

Avatar

Publié

le

Par

jeanjass-ne-lache-pas-sa-doudoune-en-ete

Trois mois seulement après la sortie de son projet Doudoune en été, JeanJass propose deux nouveaux titres à ses auditeurs.

Doudoune en été

Très apprécié par les fans, le troisième projet solo de JeanJass est une belle réussite. Il avait déjà placé la barre très haut avec Hat Trick en 2021 et s’était montré plus productif que jamais en s’attaquant à l’aventure Zushiboyz. Avec son compère Caballero, ils livrent à intervalles réguliers des EP uniquement disponibles en version physique. Tracklists alléchantes et effet de rareté, le succès est au rendez-vous et les disques se vendent comme des petits pains.

Entre un tournage d’High & Fines Herbes et un gros freestyle pour Grünt, JJ avait donc livré en juin dernier Doudoune en été. Les 10 titres sont parfaitement calibrés. Outre ses propres instru’, l’artiste avait fait appels aux talents de Stwo (Drake, Franck Ocean, Nekfeu), Eazy Dew (Laylow, Josman, Lomepal) ou encore Dee Eye (PLK, Limsa d’Aulnay, Roméo Elvis). Il collabore aussi pour la première fois avec Youssoupha, Jazzy Bazz et Tuerie.

Pendant l’été, JeanJass s’est livré à une interview « Passion : Dinosaures », mais était surtout à l’affiche de gros festivals. Pourtant, le rappeur belge a visiblement pris le temps de concocter deux nouveaux morceaux, dans la lignée de son récent opus.

Temps additionnel

JeanJass se délecte de ses indéfectibles références footballistiques dans « 24h », dont il a lui-même composé la mélodie. « La vie est rude comme Van Nistelrooy », « J’suis en mode riche comme si j’étais Croate », que demander de plus ? Sur un rythme lent, le Carolo fait parler son écriture si unique.

Il enchaîne ensuite avec le premier featuring de la jeune carrière de Benjamin Vndredi. Le parcours musical du chanteur belge a débuté au printemps. Il a publié trois singles en solo, et le voici en bonne compagnie sur « Orly Love ». Un titre qui fait bien évidemment référence à l’affrontement le plus mythique du rap français…

On aurait pu être Kylie et Travis
Mais ça a fini en Booba et Kaaris

Avec deux couplets efficaces, JeanJass démontre une nouvelle fois sa polyvalence. Les prochains devraient se trouver sur Zushiboyz, volume 3 dont la parution est prévue avant la fin de l’année.

Pour streamer Doudoune en été : Temps additionnel, rendez-vous ici !

Découvrez également : Mairo frappe fort avec « Rap Mag »

Continuer de lire

Actus

Mehdi YZ repousse la fin de l’été avec « A7 »

Avatar

Publié

le

mehdi-yz-repousse-la-fin-de-l-ete-avec-A7

Sorti cette semaine, le clip A7 de Mehdi YZ prolonge la saison estivale avec ce visuel rafraîchissant.

Le hit de la fin de l’été

Mehdi YZ prend de plus en plus de place dans le Game, depuis son arrivée en 2018 avec une prestation remarquée lors du Planète Rap de Jul. L’histoire commence avec son titre Arrah, qui cumule aujourd’hui des millions de vues, promettant un avenir musical au jeune rookie.

Capable de rapper, de chanter, sur des thèmes plus ou moins sérieux, Mehdi YZ sait aussi soigner ses visuels, et les rendre accrocheurs. Après avoir été aperçu avec ZeGuerre, ou encore The S, on imagine quelques collaborations mettant encore un peu plus en lumière le jeune artiste.

Au quartier dans le sportback, j’ai eu comme un flashback
Sur mon scooter sans plaque, j’comptais l’bénef’ dans l’bloc

Son projet FPVS, a été bien reçu du public, et il a été défendu de fort belle manière. Place à la suite, désormais, pour le sudiste qui revient avec de nouveaux morceaux !

Dans le reste de l’actualité : « Le soleil se lèvera à l’ouest » disponible le 21 octobre

Continuer de lire

Actus

Kalash & Damso sont « Malpolis »

Avatar

Publié

le

kalash-&-damso-sont-malpolis

Après Mwaka MoonI Love YouJTC ou encore Praliné, les deux artistes francophones se retrouvent sur Malpolis.

Une connexion devenue évidente

Avec plus d’une décennie de musique dans les jambes, Kalash a toujours eu cette faculté à pouvoir se renouveler, que ce soit dans les mélodies, les flows, les thèmes abordés.

Capable de pouvoir chanter, rapper et de jongler entre plusieurs langues, le talentueux artiste aura marqué l’année 2017 avec son hit Mwaka Moon avec Damso, pulvérisant de nombreux records.

Si par la suite, le Mwaka Boss a sorti un album intitulé Diamond Rock, ce dernier n’a pas eu le même succès que son prédécesseur, malgré de nombreuses pépites !

Je porte des œillères, fuyant le monde, évitant le regard des gens
Né dans le rouge, forcément, recherche le feu vert pour partir à temps

Toujours aussi productif, Kalash aura lâché de nombreux titres en tous genres, que ce soit en solo, avec Mavado ou encore le hit Tu le sais avec Gazo ! Place désormais au début de la promo du projet avec Tombolo .

L’album est sorti le 29 Avril dernier, sur lequel on retrouve Gazo, Damso Hamza, Mavado, Wejdene et bien d’autres artistes, et qui risque bien de nous accompagner encore longtemps.

L’album Tombolo de Kalash est à retrouver sur toutes les plateformes de streaming ici.

Dans le reste de l’actualité : « Le soleil se lèvera à l’ouest » disponible le 21 octobre

Continuer de lire

Tendances