Nous suivre

Actus

Classico Organisé : que retenir de ce projet hors-norme ?

Avatar

Publié

le

L’année dernière, JuL et sa bande avaient frappé fort avec le projet 13’Organisé, une réunion de 49 rappeurs marseillais, certifiée platine en quelques mois. Incontournable en 2020, l’OVNI s’est rapidement remis au travail pour proposer dès octobre, soit un an après la sortie de la compilation 100 % Marseille, une tracklist vertigineuse de plus de 150 artistes, étalés sur 30 titres.

Un casting hollywoodien

Chaque semaine, on voit passer des projets aux tracklists qui donnent le tournis tant les têtes d’affiche y sont nombreuses. Cette fois, un record a probablement été battu ! SCH, Kaaris, Naps, Gims, Rohff, Soso Maness, PLK, Lacrim, JuL, Tayc, Soprano, Hatik, L’Algérino, Rim’K, Niro ou encore DA Uzi ne sont que quelques-uns des noms qui ont su créer l’attente chez les auditeurs. Le premier extrait, « Loi de la calle », a donné le ton avec huit couplets rap, bien loin d’être une copie de « 13 Organisé » qui avait fait danser la France entière un an plus tôt.

Pourtant, ce ne sont pas forcément les stars qui se sont fait remarquer. Des artistes comme Lesram, Sat l’Artificier ou encore Niaks ont su se démarquer dans ce classico pour inscrire des points. L’exercice est pourtant difficile, puisque la majorité des rappeurs n’ont eu que quelques dizaines de secondes et un seul couplet pour se faire remarquer et bénéficier des auditeurs qui ont fait le tour du projet.

Au compteur, ce sont les premiers titres de la tracklist qui comptabilisent le plus d’écoutes, avec un exception pour « Légendaire », le retour tant attendu des légendes Lino, Calbo, R.E.D.K et Oxmo Puccino, accompagnés par les têtes d’affiche marseillaises JuL, Rim’K, SCH et Soprano. Forcément, difficile d’adjuger autre chose qu’un match nul tant les couplets sont aussi mythiques les uns que les autres.

La savoureux mélange entre jeunesse et expérience

Ces légendes se fondent parfaitement dans la tracklist, tout comme les petits jeunes. Qui aurait pu imaginer une tracklist composée non seulement de Keny Arkana, Youssoupha, Le Rat Luciano et Tunisiano, le tout avec KaNoé, Gambino La MG, Uzi et ISK ? C’est un plaisir d’entendre Rémy avec R.E.D.K., MIG avec Fianso ou encore Zikxo avec Alonzo. Même si c’était déjà par exemple le cas sur 93 Empire où on avait pu voir Mac Kregor aux côtés de 4keus et Q.E Favelas, ce Classico Organisé sonne comme une vraie communion pour les artistes et une belle promesse pour l’avenir. La diversité des titres permet à chacun d’y trouver son compte. Cela permet évidemment de mettre de la lumière sur quelques artistes qui mériteraient plus de succès comme Souffrance, Aladin 135 ou encore Dibson, auteurs d’excellentes performances. Reste à voir jusqu’où ira JuL pour sa prochaine compilation…

Pour écouter le projet, c’est par ici !

Dans le reste de l’actualité : Lonepsi nous dévoile son premier album « Après la pluie »

Continuer de lire
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actus

Maes est de retour avec Réelle Vie 3.0

Lucas

Publié

le

Par

Presque deux ans après la sortie de son dernier album « Les Derniers Salopards », Maes est de retour et nous présente le troisième volet de sa série de mixtapes avec « Réelle vie 3.0 ».

(suite…)

Continuer de lire

Actus

Aladin 135 et son nouvel EP X2

Lucas Ivanez

Publié

le

Après un retour envisagé du Panama Bende par PLK, c’est un projet solo que nous délivre Aladin 135, qui ne prend pas de pause.

En effet, le rappeur qui représente le 13ème est très actif depuis 2020 est son très bon album Phantom. Après son EP X1 sorti plus tôt dans l’année, Aladin remet le couvert avec X2. Un 5 titre qui s’écoute tout seul. Le rappeur du Panama Bende et sa voix si spécifique est toujours aussi talentueux, que ce soit sur des prods mélancoliques ou encore de la drill.

Un format qui change

Il est clair que les LP sont majoritaires dans le rap français actuel, et ce n’est pas forcément positif. Il est commun aujourd’hui de retrouver des projets de 20 titres, si ce n’est plus lorsqu’une réédition est publiée. Ces formats, bien que pouvant être très intéressants lorsqu’ils sont bien fait peuvent être aussi plus difficiles à la réécoute à cause de leur longueur. Avec ces EP, Aladin 135 prend ce mouvement à contrepied : Le projet s’écoute en moins de 15 minutes, et peut donc s’insérer dans un trajet de métro, une pause au travail, quand on veut !

« beaucoup m’ont déçu, certains m’ont trahi, j’oublie tout au 13ème étage du tel-hô, j’préfère avancer qu’supporter leur manie, sur le rooftop je regarde le très-haut »

Ces lignes, tirées du titre « Le passé » en featuring avec Hatik représentent très bien l’évolution et le caractère musical d’Aladin. Fidèle à son quartier et à son arrondissement, il place une référence à chez lui tout en nous montrant qu’il a su prendre de la hauteur et évoluer en se consacrant à ce qui est important : Avancer, continuer dans la musique et le très-haut, donc la religion.

Le premier titre du projet « Noche« est à mettre en avant. Sur un magnifique air de piano, Aladin nous montre de quoi il est capable avec un refrain plus qu’accrocheur déjà prêt à tourner dans toutes les voitures « dans un Clio ou dans un bolide allemand » comme nous dit l’artiste.

Après deux EP de qualité, on peut se demander quelle est la prochaine étape pour Aladin 135. Va t-il sortir un long projet ? Peut-être la préparation du retour du Panama Bende après plus de 5 ans d’absence ? Seul l’avenir nous le dira. En attendant, nous vous invitons à streamer X2 et à regarder le clip du titre « le passé » avec Hatik, déjà disponible.

Continuer de lire

Actus

Guy2Bezbar, « COCO JOJO », ça flingue

Lucas Ivanez

Publié

le

Après nous avoir teasé tout au long de l’année avec de nombreux featurings, un couplet mémorable sur le tube Classico organisé ou encore avec son Colors, il était temps que Guy nous sorte un projet, c’est maintenant chose faite.

On monte dans le métro, on prend la ligne 4 et on descend à Barbès-Rochechouart. En plein coeur du 18ème, l’arrondissement regorge de rappeurs talentueux : On peut citer Georgio, Sopico, Cashmire ou encore Sanchez, SD et Jackmaboy, tout 3 présents sur le titre Dix-huit.

Côté featuring, on retrouve d’autres noms plutôt sympathiques : Mayo, Zkr, Hamza ou encore Tayc. Rien que ça. Sur cet album, l’artiste nous assène de ses fameuses expressions qui ont maintenant fait le tour de l’hexagone. Qu’on soit en novembre ou non, l’été n’est pas près de s’arrêter avec le Coco Jojo : L’ensemble des titres sont dansants et respirent la bonne humeur.

« La capitale est sous contrôle c’est ma maison »

C’est ce que nous répète le rappeur dans la très bonne intro du projet Ça va commencer ici. Il est vrai qu’on voit rarement de tel engouement pour un rappeur de Paris intra-muros, et Guy représente parfaitement une nouvelle génération de rappeurs prêts à tout casser sur leur chemin.

Un seul réel défaut à mon gout pour ce projet : 18 titres, un album peut être un brin trop long. L’efficacité du rappeur serait encore plus mise en valeur sur des projets un peu plus courts, plus impactants, bien qu’ici au moins tout le monde puisse y trouver son compte. Un premier album réussi pour Guy, qui confirme avoir eu raison de choisir la musique au football et qui prouve qu’on peut lui retirer son statut de rookie dans le paysage du rap français.  On vous conseille les titres Ça va commencer ici, Pépettes, l’excellent Ticket gagnant ou encore Fendi love en featuring avec Hamza, dont le clip est déjà disponible ici.

Continuer de lire

Tendances