Nous suivre

Actus

Oboy sort son nouvel album, NO CRARI

Lucas Ivanez

Publié

le

Depuis 2018, Oboy nous délivre chaque année un projet. Après Southside, son premier album OMEGA, et l’ensoleillé Mafana, 2021 ne fera pas exception : L’artiste du 94 sort son deuxième album, NO CRARI.

Tout d’abord, on peut souligner la réussite de la cover du projet. Les couleurs de celles-ci représentent parfaitement l’album, et le travail autour de la photo est tel qu’on pourrait croire que c’est une peinture. S/o à Coralie Waterlot et l’agence glgth pour les travaux.

La montée en puissance du rappeur

« Rappelle toi, téma l’ascension »

Il est clair qu’aujourd’hui, Oboy est une grosse tête du paysage musical français. Ces débuts pouvaient pourtant laisser place au doute sur le fait que ça puisse arriver. Les premiers titres publiés par l’artiste et sa mixtape « Olyside » , publiée en 2016 étaient dans un registre différent de ce qu’il propose aujourd’hui. L’influence américaine était très présente dans les morceaux de l’artiste, on pense notamment à ASAP Rocky ou encore The Weeknd. Depuis cette mixtape, on peut clairement noter une évolution projet après projet. Petit à petit, Oboy se détache de l’image de rappeur  « cloud », et de » mumble rap » qu’on lui avait donné en s’ouvrant à un style plus commercial, tout en gardant ce qui faisait déjà sa force : Sa nonchalance et une manière de rapper reconnaissable entre mille. Ses projets deviennent de plus en plus ensoleillés, le faisant passer un cap à chaque sortie. Avec Southside, il n’est plus juste un artiste underground. Omega et Mafana le propulsent sur le devant de la scène, il ne restait plus qu’à confirmer… Avec un deuxième album.

Un projet 360°

Il n’y’a pas à dire, L’originaire de Madagascar sait faire bonne première impression. En effet, le premier titre Louis V est un vrai banger. du découpage pendant les couplets et un refrain entraînant, tout ce qu’on attend d’un morceau d’Oboy.

Ce projet nous offre la palette complète de ce que l’artiste sait nous proposer. Pas de featurings. Il faut dire que l’artiste se mélange peu : Il n’a collaboré sur ses projets qu’à 2 reprises. Concernant les sonorités On peut y retrouver de la drill, de la trap ou des morceaux plus planants : Tout le monde peut y trouver son compte. Ceux qui n’ont pas encore fini leur été pourront toujours s’ambiancer sur TDB, No Crari ou Armada tandis que les fans de la première heure sauront apprécier les morceaux plus introspectifs et planants de la fin du projet comme Aqua86 et Bétoile. On appréciera la référence à Drake et son label, OVO, dans Cosmos.

« la nuit, entre la joie et la peine j’te raconte ma vie, ta p’tite sœur et ton p’tit reuf ils grandissent grave vite »

C’est dans les deux morceaux et plus précisément dans l’outro que le rappeur se livre le plus. On comprend qu’il parle d’un ami décédé, peut-être celui dont il faisait déjà référence sur le titre Boy, issu de son premier album Omega. Le morceau est touchant et met un point final à l’album sur une jolie note mélancolique, rendant hommage de la meilleure des manières à son frère de cœur.

On valide totalement l’album. Avec les projets précédents, on sentait que l’artiste « affinait » son produit : NO CRARI est le fruit de ce travail. Oboy a su trouver son style bien à lui, tout en conquérant un public toujours de plus en plus large. On vous invite à écouter tout l’album mais plus particulièrement Cosmos, le déjà-classique Cruel, Bétoile et surtout Louis V, le dernier titre clippé du projet, au visuel particulièrement soigné, réalisé par Zaven. A retrouver ici :

 

 

 

Continuer de lire
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Actus

Tovaritch mettra le « Mode Avion » cet été

Antoine

Publié

le

Par

Tovaritch dévoile un morceau inédit Mode Avion pour bien entamer l’été.

Le rappeur franco-russe révélait son troisième projet Mikhailov en février dernier. Connu pour l’énergie débordante de son rap, Tovaritch propose aujourd’hui un morceau beaucoup plus club avec une rythmique reggaeton et quelques notes de guitare ensoleillées. A la production, on retrouve le beatmaker AKS, également sur la majorité des titres de la dernière mixtape du rappeur mais aussi derrière certains morceaux d’1PLIKE140 et Wejdene.

Même quand on s’aime, parfois on agit comme des étrangers

Réalisé par Paul Maillot, le clip accompagnant le single reste fidèle au texte, Tovaritch passant ses vacances dans une villa de campagne, lunettes de soleil et coupe de champagne à la main.

Mode Avion de Tovaritch est disponible sur toutes les plateformes de streaming.

Dans le reste de l’actualité : Jazzy Bazz illustre l’érosion de l’amour dans « Sablier »

Continuer de lire

Actus

Jazzy Bazz illustre l’érosion de l’amour dans « Sablier »

Antoine

Publié

le

Par

Jazzy Bazz dévoile le clip de Sablier, extrait de son nouvel album Memoria.

Album incontournable de ce début d’année, Memoria est le troisième du rappeur parisien. Riche de par ses productions et ses featurings, le projet opère un retour aux fondamentaux avec une place importante accordée aux morceaux rappés tout en poussant l’expérimentation sur d’autres. Après le clip du morceau Element 115 featuring Nekfeu, Jazzy Bazz décide d’honorer le titre Sablier avec un visuel dévoilé aujourd’hui.

J’ai autant besoin d’être avec toi que j’ai besoin d’être seul

Si Sablier est un des sons les plus chantés de l’album, son texte pose un contexte beaucoup plus triste, le membre de L’Entourage abordant la thématique des effets négatifs du temps sur une relation amoureuse. Cette vision fataliste est bien représentée par le sablier et son sable qui s’écoule inévitablement. Tourné de nuit, le clip réalisé par Dijor Smith met en scène Jazzy Bazz sur ce qui semble être une plage, la lune au loin faisant ressurgir les images de sa relation passée. Une belle direction artistique fidèle à l’esthétique du projet.

Memoria de Jazzy Bazz est disponible sur toutes les plateformes de streaming.

Dans le reste de l’actualité : Le S-Crew profite en Grèce dans « Encore »

Continuer de lire

Actus

Le S-Crew profite en Grèce dans « Encore »

Antoine

Publié

le

Par

Le groupe parisien S-Crew dévoile un nouveau clip issu de son nouvel album SZR2001.

Retour réussi pour le collectif formé en 2001 : 30 000 précommandes en 30 minutes seulement et plus de 60 000 ventes en première semaine, lui offrant le disque d’or en seulement 7 jours d’exploitation. Après un premier clip 22 percutant, le S-Crew se dote d’un nouveau visuel avec Encore.

J’ai pris le temps d’parler seul avec moi-même, la vérité ne m’a pas plu

Tourné en Grèce, le clip fait ressortir toute l’atmosphère estivale du morceau, sorti quelques jours avant le début de l’été. Dans la même veine que le titre Félins présent sur le précédent opus Destins Liés, Encore est un son introspectif dans lequel les membres du groupe ressassent leur passé et reviennent sur leurs désillusions. Produit par Hugz Hefner, le morceau dénote avec le reste de l’album, plus sombre que l’ambiance voulu sur celui-ci.

Si aucune set-list de festival ne fait pour l’instant figurer le nom du groupe, il ne serait cependant pas improbable de voir les rappeurs défendre leur nouveau projet sur scène, qui plus est après ces dernières années de fermeture. L’activité du S-Crew pourrait même laisser envisager le retour proche d’un de leur membre, Nekfeu, dont le dernier album remonte à 2019.

Dans le reste de l’actualité : Keroué pose un texte brulant à « 3h59 »

Continuer de lire

Tendances