Nous suivre

Actus

Booba lance une émission pour inciter au confinement

Avatar

Publié

le

Booba était ce matin l’invité de la matinale d’Europe 1 pour présenter son nouveau projet : Coronatime, une émission dont l’objectif est de sensibiliser les jeunes aux risques du coronavirus et surtout, à l’importance du confinement pour enrayer l’épidémie.

« C’est une question de vie ou de mort »

Une nouvelle fois, on peut dire que Booba surgit là où on le l’attend pas. Si les rappeurs français ont été nombreux, depuis le début du confinement, à utiliser leurs réseaux sociaux pour inciter les gens à rester chez eux, il en est un qui en a fait un véritable projet.

Face à la menace de l’épidémie, Booba, qui a bien pris la mesure de la « gravité du problème », n’a qu’une peur : que les gens se réveillent trop tard. Alors pour cela, il alerte. Au micro d’Europe 1, il déclare : « c’est une question de vie ou de mort », dans son émission Coronatime : « on n’est qu’au début de ce qui va être un massacre, c’est maintenant ou jamais. » A la radio comme sur Instagram, il le martèle, « là on n’est pas dans le rap, on n’est pas dans le clash, on est dans l’humain et on le fait pour protéger nos proches. » Et pour une fois, Booba l’assure, ce n’est plus le rappeur qui parle, mais bien l’homme, qui ne cache plus son inquiétude face au virus.

Sur Instagram, Booba a lancé le # « #Laconfinerienestjamaisfinie »

« Chanter c’est bien, mais sauver des vies c’est mieux »

Partant du constat qu’une partie de la population ne respecte pas les mesures de confinement, notamment dans les quartiers populaires, Booba a décidé, depuis Miami, d’utiliser son audience et son influence pour faire passer le message. Il explique : « Beaucoup de gens ne comprennent pas que le danger est réel. Se battre contre un ennemi invisible c’est compliqué, ma génération n’a jamais ‘vécu la guerre’, c’est dur à faire comprendre. » Pour cela, il sait que les médias traditionnels sont inutiles et que c’est uniquement grâce au web et aux réseaux sociaux que le message de sensibilisation pourra toucher sa cible : les jeunes. Alors, pour une fois, le rappeur apporte son soutien public aux forces de l’ordre et se fait le relais de l’Etat, là où on ne l’écoute plus.

Coronatime

Dans une émission hebdomadaire d’une vingtaine de minutes intitulée #CORONATIME, Booba devient journaliste. Il donne la parole à son « envoyé spécial » sur le terrain, Ben, médiateur à Nanterre, qui part à la rencontre de ceux qui ne respectent pas le confinement. Ensuite, il débriefe avec lui de la situation. Après son intervention, vient celle, beaucoup plus inattendue, de Bernard Squarcini, ancien directeur général du renseignement intérieur. Le haut fonctionnaire s’est dit séduit par l’initiative pédagogique du rappeur. L’objectif de l’émission est simple : donner la parole aux gens « utiles et compétents, qui font partie du combat : infirmières, médecins… » Et agir, pour que tout le monde prenne la mesure du danger, et se confine au plus vite.


#CORONATIME, à retrouver chaque semaine sur le compte Instagram de Booba : @boobaofficial

https://www.instagram.com/p/B-UkfH6Hsgs/

Continuer de lire
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Actus

Stavo habite dans une zone à « Haut risque »

Avatar

Publié

le

Par

stavo-habite-dans-une-zone-a-haut-risque

Membre du groupe parisien 13Block, Stavo est l’un des personnages les plus appréciés du Game. Avec l’album Blo 2, le quatuor parisien aura mis la barre haute, et dont le son de Stavo avec SCH résonne encore dans toutes les têtes.

Une attitude qui fait son style

Multipliant des collaborations que ce soit aux côtés de Werrason, Le Juiice, Zesau ou Freeze Corleone, le Sevranais aura même lâché son tant attendu Don Pesos. Un titre annonciateur d’une signature chez Elektra, et donc d’une carrière solo….

Si les autres membres poursuivent aussi une carrière solo, celle de Stavo pourrait s’avérer déjà extrêmement attendu. En attendant d’en savoir plus quant à un éventuel premier album, le francilien nous envoie de nouveaux bangers solo dont il a le secret, multipliant, en parallèle les collabs !

« Déterminé et prêt les quatre saisons, c’est comme ça que ma vie, oui, je l’assaisonne
Le réseau est ouvert mais le cœur est fermé comme une pizza italienne »

Cinq mois après le dernier épisode, le membre de 13 Block réitère sa performance avec un tout nouvel inédit Haut risque, sûrement un premier single fort en attendant son premier album.

On assiste à un Stavo en très grande forme, multipliant les ad-libs tranchantes et un flow énervé comme il nous a habitué.

Continuer de lire

Actus

TripleGo dévoile « Mes pensées »

Avatar

Publié

le

Par

triplego-devoile-mes-pensees

TripleGo revient avec un nouvel morceau, Mes pensées, où la mélancolie qu’on leur connaît adhère parfaitement aux rythmiques ensoleillées.

Après nous avoir livré deux projets en 2019 Machakil et Yeux rouges, le duo du 93 et de Montreuil TripleGo, aura livré un autre album intitulé 03 succédant à Twareg paru quelques temps auparavant.

La mélancolie sous le soleil d’été

En parallèle, Momo Spazz et Sanguee nous auront délecté de quelques morceaux que ce soit avec KingDoudou avec Petit nez, ou sur le projet d’Isma.

Incompris mais pétri de talent, TripleGo fascine par sa capacité à nous emmener dans des univers autant fantastiques que mystérieux, aussi cru que doux, le tout toujours sublimé par des prods aériennes, et planantes.

« J’suis posté sous la lune
Et j’pense à toi je m’allume
Y a ton sang sur ma plume »

Trouvant un successeur à 03 avec Gibraltar, dont la promo nous offrira, chaque Vendredi un nouveau morceau ! Laissez le cloud rap du duo vous envahir, et les émotions viendront par elles mêmes. Le duo de Montreuil revient avec une formule maîtrisée : ambiance planante pour des lyrics pleines de spleen.

L’album Yeux Rouges de TripleGo est toujours disponible sur les plateformes ici.

Continuer de lire

Actus

So La Lune n’a jamais vu de « Fin heureuse »

Avatar

Publié

le

Par

so-la-lune-n-a-jamais-vu-de-fin-heureuse

Le rappeur lyonnais So La Lune dévoile un dernier morceau, Fin heureuse, avant son premier album qui s’annonce très attendu.

Un grain de voix si particulier, un charisme, une prestance déjà confirmée, So La Lune a su envoûter et convaincre une fan base s’agrandissant chaque jour un peu plus. Multipliant les petits projets comme Theia, Satellite naturel, Orbite, Apollo 11.

C’est même avec une trilogie d’EPs Faille que l’artiste a poursuivi sa carrière. Libérant un dernier projet intitulé 27/05/2022, le rappeur a, de manière original annoncé l’arrivée de son album Fissure de vie. C’est pourquoi ce projet éclectique qui saura, une fois de plus, montrer l’étendue de la palette artistique !

Une ambiance de doutes sous la lune

Et quand on regarde le nouveau clip du jeune rappeur de la new wave, il est facile de comprendre pourquoi. Poétique, émouvant et extra-terrestre, le nouveau projet de So La Lune a tout pour plaire. Dans Fin Heureuse, on retrouve l’artiste lunaire en balade dans un paysage à la fois désertique et cinématographique, errant sur des paroles fortes en émotions.

« Et la lune se reflète sur l’eau qui dort, j’suis à Rotter
J’vais vraiment perdre la raison, dans mes rêves, sa tête et son corps sont séparés » 

Un clip léché, et dans lequel l’identité artistique de So La Lune est affirmée avec beauté. D’ailleurs, les fans qui n’attendent maintenant que la sortie de l’album Fissure de Vie ce 27 mai. Cette étape sera signifiante pour l’artiste qui fait petit à petit son chemin dans le rap game et qui dit sortir « son premier vrai projet ».

L’album Fissure de Vie de So La Lune est disponible en précommande ici.

Continuer de lire

Tendances