Nous suivre

Actus

Braquage en Selfie pour Earvinho

Antoine

Publié

le

Le jeune rappeur Earvinho inaugure cette première semaine de déconfinement avec un clip inédit Selfie, se mettant en scène à travers un braquage rediffusé en direct sur son compte Instagram. Cagoules, liasses de billets et néons rouges, la réalisation signée Dogg Movie vient illustrer le texte purement égo-trip du rappeur. Variant les intonations de sa voix, le rookie alterne entre démonstration technique et mélodies entraînantes sur une production à BPM élevé de Unfazzed.

S’il semble maîtriser sa recette, celui qui avait commencé à rapper dans les vestiaires de son club de foot n’en est pas à son premier coup d’essai. Ayant acquis un premier gain de popularité suite à son passage sur la chaîne youtube Daymolition, Earvinho s’affirme avec Golf 7 R début 2018, morceau en collaboration avec le rappeur Brulux.

Réapparaissant fin 2018 avec une série de freestyles Kawasaki, le jeune homme ne chôme pas. Sa persévérance finissant par payer, le jeune homme officialise même sa signature au sein du label Because Music lors du 3ème opus de la série.

De 21 Savage à Nelly, la culture US comme principale source d’inspiration

Si l’influence du rap américain se faisait déjà ressentir sur sa musique, celle-ci s’aperçoit d’avantage sur PIPE IT UP sorti fin 2019. Tombé très jeune dans le catalogue US avec les CD du Wu-Tang Clan gravés par son père, Earvinho s’imprègne de la culture outre-atlantique, la présence d’une voiture low rider dans son visuel comme référence à la scène West Coast. Gimmicks, sappes et gestuelle, le bellevillois se construit dans des ambiances turn-up propres à la nouvelle scène américaine, Young Nudy ou Johnny Cinco pour ne citer qu’eux.

Avec le légendaire meneur Earvin « Magic » Johnson comme origine de son pseudonyme, le rappeur ne compte pas ralentir de si tôt, la sortie de Selfie faisant suite à celles de précédents titres les mois derniers, Ya R, Chaud et Toute La Night tous disponibles sur sa chaîne youtube.

Continuer de lire
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actus

Moha MMZ démarre fort en solo avec « EUPHORIA »

Antoine

Publié

le

Par

Connu pour sa carrière de groupe aux côtés de son acolyte Lazer, Moha MMZ débute aujourd’hui son parcours solitaire avec EUPHORIA.

Dans la musique, le passage d’un projet de groupe à une carrière solo s’avère souvent quitte ou double. Après avoir fait ses armes avec plusieurs projets de groupe, celui qui se faisait appeler Pti Moha en 2015 sur Que la mif de PNL sort aujourd’hui son premier album solo : EUPHORIA. Un nouveau challenge pour le rappeur, challenge qu’avait aussi entrepris son acolyte Lazer l’année dernière avec un EP Zéro Pression.

Respire, demain sera meilleur ou juste moins pire

Réputé pour sa maîtrise de la mélodie, le jeune homme originaire des Tarterêts n’y déroge pas et conserve toute son ADN au sein de son premier album en solitaire. Variant les ambiances et les flows, le rappeur propose également plusieurs prises de risque réussies, du refrain de DORE à celui de BUG pour ne citer qu’eux. « Toujours les mêmes pâtes dans les mêmes plats » … Imprégné de la fibre QLF, on retrouve également N.KF au mix de l’album et BBP dans certaines productions.

Au nombre de 2, les featurings savamment choisis s’intègrent sans faute dans la tracklist, que ce soit l’ensoleillé VIBES avec RKM de DTF ou le mélancolique GALERES aux côtés de Zed, membre éminent du collectif 13 Block.

Au delà des textes, son univers se révèle également via ses clips, en témoigne le dernier en date tourné dans les forêts norvégiennes, illustration de la froideur du titre CAUCHEMAR.

Très attaché à l’indépendance, Moha a fondé son label SPRT ZOO et son studio La Salle Du Temps, et a accompagné la sortie de son album d’un merchandising exclusif. Etape importante dans son parcours artistique, le jeune artiste délivre un premier album solide et prometteur à seulement 24 ans, annonciateur de belles choses pour la suite de sa carrière.

L’album EUPHORIA de Moha MMZ est disponible sur toutes les plateformes de streaming.

Dans le reste de l’actualité : Jazzy Bazz revient avec Memoria

Continuer de lire

Actus

Green Montana toujours aussi efficace dans « Waldorf Astoria »

Nicolas Rispal

Publié

le

Green Montana est de retour avec « Waldorf Astoria » sept mois après la sortie de MELANCHOLIA 999, en juin dernier. Parlons-en. (suite…)

Continuer de lire

Actus

Oldpee revient encore plus « Dur »

Avatar

Publié

le

Par

À l’occasion de sa série « Binbinks », Oldpee veut marquer les esprits de ce début d’année avec le cinquième opus de la saga.

Dans ce nouveau visuel réalisé par Alan Cohen, le rappeur sevrannais continue d’affirmer son identité, à coups d’égotrip sur sonorité trap mêlés à une attitude et des flows nonchalants. La performance du rappeur doit être autant soulignée que la production minimaliste mais efficace de DJ Morex & B.A.

Si j’pose mes péchés sur la table, j’suis presque sur qu’elle s’fissure

La D.A du clip permet à Oldpee d’exprimer sa singularité, notamment par sa gestuelle. Ce visuel continue de dessiner les contours de la direction que va prendre le rappeur pour 2022. Il semble très à l’aise dans une ambiance sombre et sobre à la fois. L’aspect nonchalant de l’artiste donne du relief à des références qui se veulent plus légères :

Ca t’allume au clair de la lune

Nous pouvons également souligner la présence de Da Uzi aux côtés d’Oldpee. 3 ans après la compilation « 93 Empire », la scène sevrannaise montre sa facilité pour collaborer. Peut-on y voir un potentiel feat sur le premier projet solo du membre de 13Block ? Au final, ce visuel, avec le morceau qui l’accompagne, semble être le parfait compromis pour Oldpee. D’un côté, il ne devrait pas perdre les fans l’ayant découvert en groupe, et de l’autre côté, il affirme lentement et sûrement son attitude plus singulière.

Le morceau IGGY de Oldpee est disponible sur toutes les plateformes en cliquant ici.

Dans le reste de l’actualité : TUNNEL, l’exposition du photographe Fifou du 21 au 23 janvier

Continuer de lire

Tendances