Braquage en Selfie pour Earvinho

Le jeune rappeur Earvinho inaugure cette première semaine de déconfinement avec un clip inédit Selfie, se mettant en scène à travers un braquage rediffusé en direct sur son compte Instagram. Cagoules, liasses de billets et néons rouges, la réalisation signée Dogg Movie vient illustrer le texte purement égo-trip du rappeur. Variant les intonations de sa voix, le rookie alterne entre démonstration technique et mélodies entraînantes sur une production à BPM élevé de Unfazzed.

S'il semble maîtriser sa recette, celui qui avait commencé à rapper dans les vestiaires de son club de foot n'en est pas à son premier coup d'essai. Ayant acquis un premier gain de popularité suite à son passage sur la chaîne youtube Daymolition, Earvinho s'affirme avec Golf 7 R début 2018, morceau en collaboration avec le rappeur Brulux.

Réapparaissant fin 2018 avec une série de freestyles Kawasaki, le jeune homme ne chôme pas. Sa persévérance finissant par payer, le jeune homme officialise même sa signature au sein du label Because Music lors du 3ème opus de la série.

De 21 Savage à Nelly, la culture US comme principale source d'inspiration

Si l'influence du rap américain se faisait déjà ressentir sur sa musique, celle-ci s'aperçoit d'avantage sur PIPE IT UP sorti fin 2019. Tombé très jeune dans le catalogue US avec les CD du Wu-Tang Clan gravés par son père, Earvinho s'imprègne de la culture outre-atlantique, la présence d'une voiture low rider dans son visuel comme référence à la scène West Coast. Gimmicks, sappes et gestuelle, le bellevillois se construit dans des ambiances turn-up propres à la nouvelle scène américaine, Young Nudy ou Johnny Cinco pour ne citer qu'eux.

Avec le légendaire meneur Earvin "Magic" Johnson comme origine de son pseudonyme, le rappeur ne compte pas ralentir de si tôt, la sortie de Selfie faisant suite à celles de précédents titres les mois derniers, Ya R, Chaud et Toute La Night tous disponibles sur sa chaîne youtube.