Nous suivre

Article

Pourquoi Damso est-il le Rappeur de 2017 ?

Avatar

Publié

le

Pourquoi Damso est-il (déjà) le rappeur de 2017 ?

Aaah Damso, Damso, Damso… Le Zaïrois, Belge d’adoption, discret mais remarqué, paradoxale dans son art comme dans son être, et qui; cerise sur le gâteau, ne semble même pas s’en rendre compte !

Bio :

Jeune rappeur de 24 ans, calme et posé en interview, mais qui laisse imaginer dans ses textes, une personne tourmentée, malmenée par la vie et ses aléas.

Sans que rien de cela ne vienne affecter la façon dont il le raconte : Damso donne l’impression du mec secret et accessible a la fois ! Un personnage complexe, parfois contradictoire, qui gagne a être connu.

Auteur de 2 projets solo déjà: « Salle d’attente » en téléchargement gratuit en 2014, et l’album « Batterie Faible » en 2016, « Dems » de son surnom, s’est surtout fait connaitre par le grand publique sur « Pinocchio », en featuring avec Booba, et sa dédicace des plus charmantes a l’animale de compagnie de la chanteuse Shy’m !

Le Belge, signé récemment chez le 92i, cumule plusieurs casquettes: du rappeur a l’auteur-compositeur, il produit plusieurs des insrtus de ses premiers sons, et montre qu’il sait jongler entre les postes et s’auto-gérer en toute indépendance.
Des qualités qui lui vaudront d’être remarqué et invité par B2O dans la Mixtape OKLM, avant d’enchaîner dans la foulée 2 autres featurings, dont le tube « Batterie Faible » qui ne figure sur aucun de ses projets.

Alors que son album a été certifié disque d’OR en décembre dernier, le bruxellois prépare déjà la suite avec un projet qui devrait sortir courant 2017 : l’occasion pour nous de vous expliquer, pourquoi il sera l’un des hommes forts du RapJeu 2017 !

Alors, vous vous demandez surement, mais bon dieu ! Qu’est ce qu’il a de si spécial ce Damso ?!

Damso toujours "fucus" au studio...

Damso toujours « focus » au studio…

Qui est Damso ?

Eh bien petits polissons, sachez que Damso c’est comme ce gout amer qui fait suite au sucré excessif du thé du désert, tu t y attends absolument pas, mais tu kiffes ! Ou pour les moins imaginatifs (et les plus au nord ^^) d’entre vous, c’est la sensation d’air glacial qui vient te lacérer le visage les matins d’hivers, irritante et rafraîchissante a la fois !

Damso, c’est donc un vent de fraîcheur certain sur le RapGame francophone, un vent corrosif tout d’même; c’est des textes crus, sans filtres, parfois violents, qu’il arrive a dédramatiser par son interprétation, mêlant innocence d’enfant, et détachement de tirant, et qui te fait passer la pilule d’histoires parfois a la limite du sordide. Damso c’est aussi un charisme fou et un timbre de voix spécial, reconnaissable parmi tant d’autres, des gimmicks qui collent au personnage, et un flow flirtant avec l’insolence et la désinvolture.

Mais Damso c’est surtout des Punchlines qui te font manquer les 3 a 4 secondes de textes qui viennent après, parce que tu es encore entrain d’imager la scène qu’il décrit dans ta tête… Ses images sont percutantes, alors qu’elles paraissent tirées de faits et de situations anodines. On pourrait citer notamment :

« Tu passes à la télé mais t’es pas connu, en gros tu prends dans l’cul mais t’es pas pédé » – Exutoire

« Blonde platine, elle fait sa Khaleesi, Dragon dans la queue je l’encendre » – Autotune

Et surtout le son – Débrouillard -, qui est un véritable bijou de phases folles, tel que :

« J’te vois comme Jay-Z voit Beyoncé, une salope que je n’ai pas besoin de financé »

« J’n ai aucun remord, t’es Sarah Connor. Je suis Terminator dans ta te-chat »

« Je suis un pacifiste quiconque me défie repose en paix, le silence est d’or donc chut, quand je t’encule ne crie pas. »

Et le meilleur pour la fin :

«Fais pas l’amour à une femme comme un homme, la Bible dit qu’c’est une abomination, alors à chaque fois qu’je t’encule, j’demande pardon au ciel pour faute d’inattention. Amen ! » .

Autre petite aparté pour mettre en musique tout cela, avec la dernière dose, publiée en surprise et sans teasing sur ses réseaux :

 

Premier Album : « Batterie Faible »

Un premier projet ou l’artiste nous dévoile sa large palette de compétences ; on assiste a un perpétuel changement d’ambiances et d’humeurs, alternant entre la mélancolie, le regret et le remord, la haine et l’envie de revanche, la jouissance et la dépression… Un voyage ou les titres s’enchaînent et nous entraînent avec eux, des sons courts et peu nombreux (12), faisant écho a la simplicité et au pragmatisme du rappeur.

On y retrouve de savants mélanges entre des chefs d’œuvres d’émotion comme « Amnésie », et de gros Bangers a la « BruxellesVie ». Des sons planants et pop comme « Autotune », ainsi que des rafales de sale sur des prod léchées comme « Sombre » ou encore « Que de la vie ». Oui Damso sait manier la plume et tes sentiments, tout en t’ambiançant avec la dose qu’il faut de « Sale », au moment ou il le faut ! Ses textes sont aérés, dépourvus d’atours inutiles, un cocktail de légèreté et de simplicité avec lesquelles il livre des sons dures, contrastant avec la profondeur de leur sens.

La Confirmation ?

Ce perfectionniste, fervent de la qualité et du travail bien fait, fini dans ses moindres détails, qui n’hésite pas a s’aventurer dans ce qui se rapproche du rap expérimental, a réussi a trouver son propre style, et a dépasser la peur de l’inconnu, de la nouveauté, qui semble parfois enchaîner la scène rap mainstream en France.

Oui, il fait beaucoup de bien au hip hop français, tout comme ses acolytes de la scène Belge et Québécoise, il apporte une autre vision du Rap, une vision extérieur teintée d’influences venues d’autres horizons, parfois plus clinique a la Dr. Dre, plus flexible a la 50 Cent, ou encore plus mélodique a la mode de la variété française. Ce type d’artistes et de Rap qui apportent une plus-value extraordinaire au mouvement francophone, gagneraient pour le coup, a être plus connus !

 

Tout un programme donc, et beaucoup de promesses, qu’on espère poursuivre et redécouvrir en 2017, avec un projet aussi attendu que nourrit d’espoir de notre part !

Voilà donc, pour toutes ces raisons, Damso est déjà pour moi, l’homme de l’année 2017 !

 

"You're young, you have your whole life ahead of you, and your anal cavity is still taut yet malleable."

Continuer de lire
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actus

B.B. Jacques dévoile NEW BLUES, OLD WINE

Lucas

Publié

le

Par

Arrivant au terme d’une année marquant un tournant dans la carrière de B.B. Jacques, celui-ci parvient à la clôturer de la plus belle des façons en dévoilant un nouvel album de 17 titres intitulé « NEW BLUES, OLD WINE ».

(suite…)

Continuer de lire

Actus

SDM passe chez Colors avec « Hier encore » !

Avatar

Publié

le

sdm-passe-chez-colors-avec-hier-encore

Quelques jours avant la sortie de Liens du 100, SDM est passé chez Colors afin de jouer un inédit : Hier encore.

Le retour du primo-platine

SDM, la nouvelle étoile du rap français, s’est imposé par son flow à la fois sombre et puissant, ainsi que par sa forte musicalité qu’il puise notamment dans ses origines congolaises.

Signé sur le label 92i de Booba, l’artiste des Hauts-de-Seine, aura su convaincre un public de plus en plus nombreux, avec de nombreux singles et des collaborations avec le DUC, Koba LaD et PLK notamment.

« On en avait marre, il f’sait trop l’ancien, maintenant, j’encaisse pénard
Alors qu’hier encore, j’étais en chien
Hier encore, j’avais même pas l’câble et même pas toutes les chaînes 
Hier encore, mes ancêtres étaient attachés à des chaises, c’est sale »

Par la suite, c’est son premier album Ocho que le rappeur de Clamart nous a livré, avec 16 titres et des collaborations ambitieuses avec Booba, Fally Ipupa, Bramsito et PLK.

Une fan base solide et fidèle auront porté le projet jusqu’au disque d’Or. Après une défense solide et efficace avec des visuels, revoilà le rappeur du 92 avec un gros freestyle. SDM confirme aujourd’hui les espoirs que Kopp place en lui avec une date parisienne complète à La Cigale et une tournée internationale.

Ici, c’est un retour triomphant que s’offre SDM. Après le succès commercial de son premier album, le rappeur de 92i présente des ambitions au moins élevées pour ce second opus.

Les places pour l’Olympia, prévu le samedi 8 avril 2023, de SDM sont à retrouver juste ici.

Dans le reste de l’actualité : Le soleil se lèvera à l’Ouest pour 1PLIKÉ140, Kerchak, Zamdane et les autres

Continuer de lire

Actus

Norsacce tease son album avec « Baws » !

Avatar

Publié

le

norsacce-tease-son-album-avec-baws

À quinze jours de la sortie de Propaganda, Norsacce dévoile le clip de Baws pour entretenir la hype.

La drill lyonnaise aux 1 000 visages

En plus d’une collaboration avec El KmerNorsacce Berlusconi a aussi balancé un clip et un morceau solo le vendredi 25 novembre dernier.

Le membre du 667 nous offre un morceau qui s’inscrit totalement dans son identité musicale, une drill véhémente, froide, et qui ne mâche pas ses mots.

Pour ce qui est du visuel, Norsacce s’appuie aussi sur l’ADN de son crew, une esthétique qui tourne autour des cagoules, des bijoux et des grosses voitures allemandes.

« J’me casse d’ici, j’connais même pas l’hymne national
Sur ma lignе, comme sur la nationale
En indé boy, quand on ouvre nos labеls, c’est nous le patronat »

Il est bon de rappeler que l’artiste a dévoilé sur ses réseaux la tracklist, composé de 20 titres, dont 8 featurings. On pourra notamment y retrouver Backroad Gee, Alpha Wann, Zamdane, Sofiane, Guy2bezbar, Jey Brownie et le 667.

Réalisé par David Delaplace, la cover de Propaganda a également été dévoilée.

L’album Propaganda de Norsacce, prévu le 16 décembre, est déjà disponible en pré-commande ici.

Dans le reste de l’actualité : Le soleil se lèvera à l’Ouest pour 1PLIKÉ140, Kerchak, Zamdane et les autres

Continuer de lire

Tendances