Nous suivre

Article

Théorie sur Ipséité de Damso : Prochain album? Mixtape?

Alvaro Mena

Publié

le

Ipséité de Damso continue de battre tous les records, notamment sur Spotify, il en devient même rare de trouver un son de l’album qui n’est pas certifié single d’Or.

Véritable succès et ayant recueilli une approbation quasi universelle, on peut toujours se demander si Ipséité a révélé tous ses secrets.
Après quelques écoutes :

beaucoup de choses m’ont interpellé, d’où mon envie de vous partager ma théorie sur l’album et celui qui va suivre. Il faut savoir que rien n’est confirmé ici, et que ce n’est que MA théorie personnelle et ma compréhension de l’album !

Vers un prochain album avec un Damso plus sage?

On connaît Damso pour ses phrases fortes sur les femmes, sur ses histoires tragiques avec elles, et il est bien rare de voir un Damso émotif (mais pas inédit avec par exemple les évocations de sa mère) ou sensible dans ces sons.

Cela dit, sur Ipséité semble apparaître une sorte d’alternance, entre un Damso totalement détaché de quelconque sentiments d’amour ou de sensibilité, et un Damso bien plus sensible.

L’album commence avec « A. Nwaar Is The New Black« , où on retrouve un Damso fidèle à sa plume, « J’la prends dans le noir pour ne pas voir ses cornes », un son très sombre qui ne change pas d’habitude. Mais au fil de l’album on va avoir le droit à « différents » Damso, un Damso fidèle à lui-même et à ses phrases percutantes sur les femmes mais aussi à de véritables moments d’émotion et de sentiments, comme s’il se contredisait lui-même. Dans « #QuedusaalVie » par exemple, il va dans le premier couplet nous parler de son enfance et de sa mère, mais aussi de sa relation avec sa femme et avec son enfant qui le comble pleinement, pour enchaîner avec un second couplet où il va reparler d’une ancienne relation dont il était totalement détaché. Et c’est cette contradiction permanente qui est présente pour moi sur tout l’album. « Macarena » qui parvient à mélanger amour, romantisme et infidélité, « Peur d’être père » qui nous fait voir un Damso qu’on ne connaissait pas bien, qui se confie, « Kietu » qui est une remise en question et puis, la conclusion avec « Une âme pour deux ».

Ce son a beaucoup fait parler de par les différents événements bizarres qui le constitue. Pour moi c’est « l’explosion » de toutes les contradictions de l’album. En effet dans ce qui s’apparente être les pensées de son coma, il mélange sa mère avec les femmes de sa vie qu’il n’a pas forcément respectée, sa mère qui représenterait donc le Damso sage et la prostituée toutes les femmes qu’il a côtoyé.

À son réveil, on nous explique, qu’il a été victime d’une expérience de Walk-in, décrite comme une tentative d’échange forcé, mais que le transfert total a échoué. Ce qui expliquerait les contradictions tout au long de l’album, entre un Damso apaisé a tenté de prendre le contrôle sur notre Damso plus violent.

À la fin du son, on entend un « bip » qui semble faire sonner la mort de Damso, ce qui laisserait donc présager que le Damso sentimentale a triomphé de celui qu’on connaît, et donc, ce qui pour moi laisserait présager un futur album de Damso avec des textes d’un Damso plus calme et sûr de sa situation, avec donc moins d’évocation aux femmes et leur personnification en diable, mais plus de texte sur sa famille, sa femme ou son enfant.

Comme il le dit, #NoirVie deviendra peut-être Rose..

Une Mixtape « QALF » avec le Damso que l’on connait ?

Le docteur lui dit pour se soigner, et donc rester comme il est d’écouter la mixtape QALF de Damso, on peut donc supposer qu’elle a déjà été enregistré par le Damso qu’on connaît, ce qui laisserait donc présager une mixtape toujours sale et sombre. Et ça vaut aussi pour la future mixtape Jackpot du groupe OPG qu’il évoque au même moment.

Une liste de conquêtes ?

Une autre petite théorie qui n’est pas aussi intéressante que la précédente, c’est une impression que j’ai eu : Comme si chaque son parlait d’une conquête différente qu’il a eu. On pourra juste noté l’exception de « Kin la belle« , bien qu’il personnifie l’Afrique comme une femme, ou encore « Peur d’être père » mais on pourrait considéré qu’il parle ici de sa femme.

Mise à jour 17 Septembre :

Sur twitter, après avoir re-posté une deuxième fois cet article, Damso nous a répondu !

Un simple « Bravo » donc qui pourrait confirmer notre théorie.

Ipséité pourrait donc bel et bien être l’album de transition entre un Batterie Faible très sale et un futur album plus calme, dans lequel Noir Vie deviendrait donc réellement Rose… Ce charbonneur de Damso n’a donc pas fini de nous surprendre…

Continuer de lire
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Actus

Rowjay revient avec « Brillant »

Avatar

Publié

le

rowjay-revient-avec-brillant

Rappeur très apprécié du public, Rowjay poursuit une carrière déjà bien construite. A l’image des Di-Meh, Slimka, Krisy ou encore Hamza qui a remixé son titre Strip-Club, Rowjay a déjà une belle notoriété en Europe.

De l’attitude pure et dure

Annoncé en 2019 et retardé de trois ans pour cause de COVID ainsi que sa fast-life que l’artiste jugera bon de ralentir, son deuxième album Carnaval de Finesse 2 : Les Chroniques d’un Jeune Entrepreneur voit le jour en novembre 2021.

« Juste un jeune en avance sur son temps
J’ai un style innovant, tellement frais que moi j’arrête le vent »

Il sera un succès pour l’artiste car – même si cette anecdote ne veut pas signifier grand chose – le projet figurera dans le top 20 du chroniqueur rap Mehdi Maizi montrant que Rowjay a définitivement passé un cap dans sa carrière. Satisfait des retours, il prépare la suite intitulée : “Carnaval De Finesse 2luxe: La Vie Rapide”.

Invité sur le morceau Saint Laurent par Mister V, le titre a même été sélectionné pour le jeu NBA 2K20. Rappant avec un côté arrogant, Rowjay fait aussi preuve de maturité et de réflexion dans ses morceaux, transmettant à ses supporters de nombreuses émotions.

L’album Carnaval de Finesse 2 de Rowjay est toujours disponible sur sa boutique en ligne ici.

Continuer de lire

Actus

Gianni est « On fleek » !

Avatar

Publié

le

gianni-est-on-fleek

Un mois après EXGZ 3, le rappeur parisien revient avec le clip d’un morceau inédit : On fleek.

Un visuel en flip-screen

Le jeune artiste de Romainville n’a cesse de surprendre depuis quelques temps, à chaque nouveau morceau qu’il envoie. Visuels toujours soignés, flow, texte techniques et travaillés, Gianni a tout pour choquer les auditeurs en 2022, et évidemment dans les années à suivre.

« J’suis p’t-être hanté, j’voulais pas rentrer
À part pour la monnaie, à part quand ça mouille »

Collaborant avec des artistes comme Don Toliver, Dadju, Koba LaD, ou encore Ninho, Gianni montre sa polyvalence à chacune de ses apparitions, et ses projets n’en sont que la confirmation.

Son dernier projet en date Chrono, a reçu d’excellents retours, malgré une défense rapide. Discret, mais toujours redoutable, revoilà Gianni et sa productivité avec On fleek  !

Le morceau On fleek de Gianni est disponible sur toutes les plateformes de streaming ici.

Continuer de lire

Actus

Fresh LaDouille envoie le visuel de « Habanna »

Avatar

Publié

le

fresh-lafouille-envoie-le-visuel-de-habanna

Quelques mois après sa dernière sortie, Fresh LaDouille revient poser une mélodie sur une instrumentale trap aux ambiances latines.

Originaire du quartier Voltaire à Ivry-sur-Seine dans le 94, Fresh LaDouille est rentré dans le monde du rap en 2017. La plume de ce nouvel artiste issu de l’immense réservoir du 9.4. transpire le vécu et la sincérité sur des prods actuelles.

Une formule efficace

Nouvelle figure de la scène du 94, Fresh LaDouille séduit peu à peu le paysage du rap français. Complètement à l’aise sur des productions drill, Fresh LaDouille aime les ambiances sombres et il l’a déjà bien prouvé à travers sa première mixtape Sur écoute sortie en novembre dernier, sur laquelle il est accompagné de MIG et DA Uzi.

Et alors qu’il prévenait début janvier qu’il allait nous régaler pour cette nouvelle année, le rappeur a commencé fort en envoyant fin janvier, la 6ème partie de ses freestyles La Douille.

« Il faut qu’j’encaisse, y a des sous donc il faut mettre à côté, t’inquiète pas pour moi, j’suis du bon côté
Quand c’est que j’voulais prendre du bon temps, j’en avais marre d’écouter ces mythos papoter »

Le jeune artiste montre une nouvelle facette de son talent et prouve qu’il est aussi performant sur des titres dynamiques que sur des titres intimistes.

Fidèle à son flow énergique et ses paroles très proches de sa réalité, ce nouveau talent du Val-de-Marne envoie des titres rap sans concessions, qu’il a notamment pu montrer lors de son projet Sur écoute !

Composé de 11 titres et des collaborations avec Leto, Da Uzi et Mig, le rappeur aura su confirmer les espoirs placés en lui. Ce 1er mars, La douille a fait plaisir en dévoilant la réédition de sa mixtape Sur écoute 2.0, proposant 3 nouveaux morceaux, sans compter le freestyle La Douille #6 : PCXDes sous et Bloqué.

La réédition Sur ébcoute 2.0 de Fresh La Douille est toujours disponible sur les plateformes de streaming ici.

Continuer de lire

Tendances