Nous suivre

Article

Le rap en amour

Alvaro Mena

Publié

le

Le rap est souvent synonyme pour les personnes n’en écoutant que très peu de violence, d’arme, de drogue ou de filles à moitié nus dans les clips. Mais, (et de manière de plus en plus récurrente) l’amour a toujours su s’imposer dans le rap, et d’une bien belle manière faisant souvent ressortir la poésie de cet art.

Aujourd’hui Raplume vous propose une liste (et non un classement !) de quelques sons pleins d’amour qui nous ont plu.

Lomepal – Yeux disent

On commence donc avec un son très récent, deuxième son clippé de « Flip » de Lomepal qui sortira le 30 Juin, Yeux disent nous conte une réelle histoire d’amour avec une réelle morale.

En effet elle possède un vrai fil conducteur, de l’homme détaché jouant avec sa bien aimé, à l’homme qui se voit perdre à son propre jeu, à écouter sans modération, sauf en cas de rupture récente :

« On sait très bien comment ça va finir »

« Elle est irremplaçable, mais je m’en rendrai compte seulement quand elle sera partie, on profite jamais de ce qu’on a »

 

Lonepsi – La fille du bus

Et si, l’amour pouvait n’être synonyme que d’un instant ? Qui n’a jamais eu une sorte de coup de foudre pour un(e) inconnu(e) qu’il n’a jamais revu ? C’est l’histoire que nous raconte Lonepsi dans le magnifique « La fille du bus » :

https://www.youtube.com/watch?v=tZqC3eGbAlk

 

« Cette fille est une variation de l’air, une infinitude, une atmosphère en plus, une population à elle seule »

« Il y a la nuit dans le regard de cette fille »

 

Nekfeu – Suga

Incontournable son de Nekfeu, synonyme d’un amour de jeunesse partant d’une simple aventure finissant par de réels sentiments, quand l’amour est conjoint à la haine :

https://www.youtube.com/watch?v=N5N6Xgc1zlU

« J’veux qu’tu meurs, qu’tu m’aimes, qu’tu pleures, qu’tu mènes la danse, pour qu’nos cœurs saignent dans une même cadence »

« Et quand j’veux t’oublier, tu reviens me déclarer ta flamme, je fais le fier mais je sais que j’ai égaré ma femme »

 

Take a mic – Blessure d’amour

A force d’être déçu par l’amour, il en finit par nous user et instaure un certain blocage pour les relations futurs. C’est l’histoire de Blessure d’amour, un homme attaché à une femme, mais ayant connu tant de déceptions qu’il a peur de l’engagement.

« Tu m’émerveilles, mais depuis ma blessure d’amour c’est plus pareil mon cœur lui a mis des barrières, c’est mieux qu’on arrête »

« Mais j’me souviens plus d’ton sourire j’ai noyé l’étincelle »

Damso – Macarena

Peut-on réellement parler d’amour pour Macarena de Damso ? Je vous laisse juger, cela dit, même si elle ne représente pas le sentiment amoureux, on ne peut nier qu’elle parle d’une réelle passion :

https://www.youtube.com/watch?v=ZATxDRxGb6U

« Le monde est à nous, le monde est à toi et moi mais p’t-être que sans moi le monde s’ra à toi, et p’t-être qu’avec lui le monde s’ra à vous »

« Donc je me dis qu’si t’es avec lui, tu te sentiras mieux, mais si tu te sens mieux, tu te souviendras plus de moi »

Haristone – Bonnie & Clyde

Bonnie & Clyde, sûrement l’histoire d’amour qui inspire le plus le rap Français, et Haristone a brillamment su s’en emparer :

« Viens on s’en va loin, oublions nos ‘blèmes, prends moi par la main pour dire adieu à la peine »

« Viens on s’en va, le temps d’un soir, je crois qu’il est temps qu’on se tire d’ici, dans un endroit, juste toi et moi, sans rien qui puisse nous rendre pessimiste »

Georgio – Héra

Trouver une personne qui nous fait oublier tous nos soucis, qui prend la place central dans notre monde, c’est sûrement le rêve de beaucoup ? Et bien il faut croire que Georgio a trouvé cette personne, qu’il caractérisera même comme une déesse :

« Un jour j’ai rencontré Héra et depuis je vous emmerde »

« Tu peux te noyer dans le vert des yeux ou le vert marécageux de l’absinthe »

Ash Kidd – Motel

Les sons de Ash Kidd auront toujours le don de nous emporter, et ce n’est pas Motel qui va faire exception à la règle. Véritable invitation au voyage de l’amour :

https://www.youtube.com/watch?v=l_gcCYw9IaM

« Ma main passant dans tes cheveux, j’y passerais bien la nuit, la journée, même la vie »

« J’veux d’toi les yeux fermés, j’entend pas quand tu parles »

 

Still Fresh – Une danse

Amoureux au premier regard, c’est que nous décrit Still Fresh dans Une danse, un amour le temps d’un instant qui n’aura donc pas eu le temps de réellement éclore :

« J’ai jamais su son prénom, pourtant on a fait connaissance dans la pénombre »

« Tout ce qu’il me reste c’est un souvenir, et j’ai même pas un selfie d’elle, ça aurait pu être celle qui m’aurait enfin rendu fidèle »

Jok’air – Indépendante

Jok’air n’hésite jamais a pousser la chanson, mélanger à son rap le thème de l’amour ne pouvait être que concluant :

« Tu travailles dur, tes seuls temps libres, pour me voir sont, du vendredi au lundi »

« Quand tu n’es pas là tu me manques »

Shay – Thibaut Courtois

Il était temps ! Seule présence féminine de la liste, Shay solide représentante des femmes dans le rap game, elle aussi a également parfaitement su mêler rap et amour :

 

« Si j’donne peu d’amour aux autres c’est que j’le garde pour toi »

« Gardien de ton cœur comme joueur de Chelsea, c’est mon côté Courtois »

Continuer de lire
1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Avatar

    Zachariekhaled

    31 octobre 2021 à 17 h 00 min

    Trop cool ses rappeurs, vraiment ils sont tous talentueux et déterminés
    Je kiff du fond du coeur ❤️

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actus

Green Montana toujours aussi efficace dans « Waldorf Astoria »

Nicolas Rispal

Publié

le

Green Montana est de retour avec « Waldorf Astoria » sept mois après la sortie de MELANCHOLIA 999, en juin dernier. Parlons-en. (suite…)

Continuer de lire

Actus

Oldpee revient encore plus « Dur »

Avatar

Publié

le

Par

À l’occasion de sa série « Binbinks », Oldpee veut marquer les esprits de ce début d’année avec le cinquième opus de la saga.

Dans ce nouveau visuel réalisé par Alan Cohen, le rappeur sevrannais continue d’affirmer son identité, à coups d’égotrip sur sonorité trap mêlés à une attitude et des flows nonchalants. La performance du rappeur doit être autant soulignée que la production minimaliste mais efficace de DJ Morex & B.A.

Si j’pose mes péchés sur la table, j’suis presque sur qu’elle s’fissure

La D.A du clip permet à Oldpee d’exprimer sa singularité, notamment par sa gestuelle. Ce visuel continue de dessiner les contours de la direction que va prendre le rappeur pour 2022. Il semble très à l’aise dans une ambiance sombre et sobre à la fois. L’aspect nonchalant de l’artiste donne du relief à des références qui se veulent plus légères :

Ca t’allume au clair de la lune

Nous pouvons également souligner la présence de Da Uzi aux côtés d’Oldpee. 3 ans après la compilation « 93 Empire », la scène sevrannaise montre sa facilité pour collaborer. Peut-on y voir un potentiel feat sur le premier projet solo du membre de 13Block ? Au final, ce visuel, avec le morceau qui l’accompagne, semble être le parfait compromis pour Oldpee. D’un côté, il ne devrait pas perdre les fans l’ayant découvert en groupe, et de l’autre côté, il affirme lentement et sûrement son attitude plus singulière.

Le morceau IGGY de Oldpee est disponible sur toutes les plateformes en cliquant ici.

Dans le reste de l’actualité : TUNNEL, l’exposition du photographe Fifou du 21 au 23 janvier

Continuer de lire

Actus

Jazzy Bazz revient avec Memoria

Noa

Publié

le

Par

L’année démarre sous le meilleur des auspices pour le rap français, puisque Jazzy Bazz nous dévoile en ce 21 Janvier son dernier album : Memoria.

 Composé de 17 tracks, ce projet riche en featurings conquiert déjà les fans et trouvera forcément de nouveaux adeptes grâce à ses différents titres, mais également de par la versatilité de ses nombreux invités. En effet, on peut y retrouver des collaborations venant directement de l’Entourage proche du rappeur, tel que Alpha Wann ou Nekfeu, mais également EDGE ou plus récemment Rodbloc ainsi que d’autres invités un peu plus surprenants mais tout aussi intéressants comme Laylow et Josman. 

3 ans, 4 mois et 14 jours, c’est le temps qu’il aura fallu à Jazzy Bazz pour se livrer à l’exercice d’un nouvel album solo, son précédent projet Nuit étant sorti le 7 septembre 2018. Cependant durant cette période, le rappeur originaire du nord est parisien ne s’était pas reposé sur ses acquis , se renouvelant constamment et nous proposant divers aperçus de ce que pouvait laisser entrevoir la suite, avec notamment les 3 minis EP Mémento ainsi que le projet Private Club, en collaboration avec EDGE & Esso Luxueux.

Comme à son habitude avant la sortie d’un album, Jazzy Bazz annonçait la couleur avec son freestyle sobrement nommé 1989, ou encore Panorama et son clip avec Alpha Wann, que l’on retrouve à la track n°3 de Memoria.

Se montrant plus égo trip que jamais mais également introspectif, l’ancien membre de l’Entourage débite ses flows avec polyvalence sur des prods riches et variées de 13 différents beatmakers. Parmi eux, sur l’équivalent de 7 tracks, on retrouve Johnny Ola dont l’emprunte se retrouve dans le projet.

Désormais disponible sur toutes les plateformes, Memoria est un album qui a su nous convaincre et qui, nous en sommes persuadés, vieillira certainement très bien avec le temps. 

Dans le reste de l’actualité : Qu’attendre du retour de PNL ?

Continuer de lire

Tendances