Marie Plassard se livre dans « Nacarat » 

 

Après avoir dévoilé SPLEEN en janvier dernier, Marie Plassard revient aujourd’hui avec son second projet, un nouvel EP intitulé Nacarat.

 Ce 8 titres sans featurings est un projet très introspectif sur lequel la jeune femme se livre : à travers ses textes et ses mélodies, Marie Plassard évoque ses questionnements, ses positions , ses sentiments et ses inquiétudes avec une plume maniée de sorte à dépeindre ses ressentis les plus personnels. Ainsi, l’artiste aborde à travers cet EP divers sujets comme la famille sur Pardonne moi, l’argent sur le morceau Montagne de cashl’amour sur Oulala et la vie en générale sur l’ensemble des morceaux et particulièrement sur le titre Comment on fait. 

Nacarat est un véritable florilège d’émotions qui propose un ensemble de morceaux plutôt variés. En effet, le projet est parcouru de prods aux sonorités drill signées Ken&Ryu, comme sur le morceau Tomb Raider ou Cabeza . Si le choix d’un style si particulier peut paraître surprenant, il s’agit néanmoins d’un exercice dans lequel Marie Plassard à excellé : ses flows et ses mélodies habillent en effet parfaitement les prods sur lesquelles elle pose, jouant du mélange plutôt original des deux styles qui se rejoignent. 

La chanteuse offre également des prestations particulièrement émouvantes sur les morceaux Pourquoi les fleurs ne fleurissent pas et Pardonne moi en alliant ses talents indéniables de chanteuse à des textes touchants, maniant de temps à autres habilement l’autotune pour rendre son récit d’autant plus planant.

« Vous avez sûrement remarqué que le rouge dominait sur cet EP. Nacarat c’est un rouge qu’on ne peut pas bien définir, pour l’EP c’était pareil. »

Marie Plassard fait de son deuxième EP un projet très personnel, véritable journal intime musical dans lequel son public peut néanmoins se retrouver. Une fois de plus, la chanteuse à su mettre à profit son talent et sa plume pour évoquer des thématiques variées de façon très émouvante tout en élargissant son style en s’aventurant sur des terrains musicaux qui lui étaient encore inconnus.