Nous suivre

Actus

Raska réunit la scène montante dans sa « Big Santa Tape »

Antoine

Publié

le

Le Youtubeur Raska dévoile sa « Big Santa Tape », mixtape collaborative réunissant la scène montante du rap français autour de la thématique hivernale. 

Passionné par le rap et l’image, le jeune angevin lance sa chaîne Youtube en 2017 avec pour principale thématique la culture urbaine. Diversifiant son contenu, Raska comptabilise aujourd’hui plus de 190 000 abonnés, une ascension qu’il entretient avec de nouveaux projets ambitieux, en témoigne le dernier en date. Fruit de presque 1 an de travail, Raska révélait dans sa vidéo du 27 novembre dernier la création d’une mixtape regroupant 6 rappeurs autour du thème de l’hiver, intitulée Big Santa Tape.  Afin de marquer le coup, une release party s’est même tenue à Angers jeudi 9 décembre, soit la veille de la sortie du projet. Bekar, Slimka, Beeby, thaHomey, Sto et Rad Cartier viennent garnir la tracklist de 7 titres, introduite par son auteur dans le premier morceau qui contextualise toute l’écoute à venir.

Et c’est après un long voyage parsemé d’embûches que notre jeune aventurier retrouve enfin les 6 humains capables de réchauffer cette planète

« Capuché comme un zonard comme si j’habitais au Canada » . Production léchée, la mixtape varie les ambiances, poussée par un puissant premier single Canada, interprété par le lillois Bekar. Soutenu par le distributeur Dibsteur et Festview, la mixtape conte l’aventure de Raska à la recherche de 6 cracheurs de feu capables de mettre un terme au froid polaire s’abattant sur la planète depuis plus de 10 ans. Inspirée de l’univers virtuel de la Mamba Nation, portée par la dessinatrice Foxie et mise en image par hell.i.ot, la direction artistique du projet plonge les artistes dans un environnement hivernal 3D, chacun ayant même son propre avatar. Du merchandising est également disponible afin de soutenir l’initiative en cliquant ici.

Dans le reste de l’actualité : Le ciel enflammé de Georgio

Continuer de lire
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actus

Oldpee revient encore plus « Dur »

Avatar

Publié

le

Par

À l’occasion de sa série « Binbinks », Oldpee veut marquer les esprits de ce début d’année avec le cinquième opus de la saga.

Dans ce nouveau visuel réalisé par Alan Cohen, le rappeur sevrannais continue d’affirmer son identité, à coups d’égotrip sur sonorité trap mêlés à une attitude et des flows nonchalants. La performance du rappeur doit être autant soulignée que la production minimaliste mais efficace de DJ Morex & B.A.

Si j’pose mes péchés sur la table, j’suis presque sur qu’elle s’fissure

La D.A du clip permet à Oldpee d’exprimer sa singularité, notamment par sa gestuelle. Ce visuel continue de dessiner les contours de la direction que va prendre le rappeur pour 2022. Il semble très à l’aise dans une ambiance sombre et sobre à la fois. L’aspect nonchalant de l’artiste donne du relief à des références qui se veulent plus légères :

Ca t’allume au clair de la lune

Nous pouvons également souligner la présence de Da Uzi aux côtés d’Oldpee. 3 ans après la compilation « 93 Empire », la scène sevrannaise montre sa facilité pour collaborer. Peut-on y voir un potentiel feat sur le premier projet solo du membre de 13Block ? Au final, ce visuel, avec le morceau qui l’accompagne, semble être le parfait compromis pour Oldpee. D’un côté, il ne devrait pas perdre les fans l’ayant découvert en groupe, et de l’autre côté, il affirme lentement et sûrement son attitude plus singulière.

Le morceau IGGY de Oldpee est disponible sur toutes les plateformes en cliquant ici.

Dans le reste de l’actualité : TUNNEL, l’exposition du photographe Fifou du 21 au 23 janvier

Continuer de lire

Actus

Jazzy Bazz revient avec Memoria

Noa

Publié

le

Par

L’année démarre sous le meilleur des auspices pour le rap français, puisque Jazzy Bazz nous dévoile en ce 21 Janvier son dernier album : Memoria.

 Composé de 17 tracks, ce projet riche en featurings conquiert déjà les fans et trouvera forcément de nouveaux adeptes grâce à ses différents titres, mais également de par la versatilité de ses nombreux invités. En effet, on peut y retrouver des collaborations venant directement de l’Entourage proche du rappeur, tel que Alpha Wann ou Nekfeu, mais également EDGE ou plus récemment Rodbloc ainsi que d’autres invités un peu plus surprenants mais tout aussi intéressants comme Laylow et Josman. 

3 ans, 4 mois et 14 jours, c’est le temps qu’il aura fallu à Jazzy Bazz pour se livrer à l’exercice d’un nouvel album solo, son précédent projet Nuit étant sorti le 7 septembre 2018. Cependant durant cette période, le rappeur originaire du nord est parisien ne s’était pas reposé sur ses acquis , se renouvelant constamment et nous proposant divers aperçus de ce que pouvait laisser entrevoir la suite, avec notamment les 3 minis EP Mémento ainsi que le projet Private Club, en collaboration avec EDGE & Esso Luxueux.

Comme à son habitude avant la sortie d’un album, Jazzy Bazz annonçait la couleur avec son freestyle sobrement nommé 1989, ou encore Panorama et son clip avec Alpha Wann, que l’on retrouve à la track n°3 de Memoria.

Se montrant plus égo trip que jamais mais également introspectif, l’ancien membre de l’Entourage débite ses flows avec polyvalence sur des prods riches et variées de 13 différents beatmakers. Parmi eux, sur l’équivalent de 7 tracks, on retrouve Johnny Ola dont l’emprunte se retrouve dans le projet.

Désormais disponible sur toutes les plateformes, Memoria est un album qui a su nous convaincre et qui, nous en sommes persuadés, vieillira certainement très bien avec le temps. 

Dans le reste de l’actualité : Qu’attendre du retour de PNL ?

Continuer de lire

Actus

Kikesa fait son retour pour « L’Anniversaire de Julie »

Avatar

Publié

le

Par

2 ans après son premier album Puzzle, Kikesa revient en solo avec un long couplet introspectif sur « L’Anniversaire de Julie ».

Originaire de Nancy, le rappeur s’était mis en retrait fin 2020 pour des soucis de santé. Ce dernier avait rempli l’Olympia en fin d’année 2019, salle qu’il retrouvera très vite avec une date programmée pour le 27 novembre prochain.

Accompagné de Rubi, son amie d’enfance, Kikesa raconte autant son attraction que son dégoût pour la solitude. Ce personnage fictif pourrait dessiner le fil rouge du prochain album du rappeur. Si Rubi l’accompagne déjà dans ses visuels, pourquoi ne pas imaginer une collaboration sur plusieurs sons ? De plus, Kikesa se sert de cette personnification pour rapper ce qui lui traverse l’esprit avec un ton acerbe :

« Bienvenue dans le milieu, où dire j’aime bien ton taf, c’est sucer des bites »

Le visuel gagne en efficacité en n’ayant pas surjouer les effets techniques, que ce soit sur le tournage ou au montage. L’idée de retranscrire l’émotion du rappeur fonctionne. S’il est constamment entouré, le monde qui l’entoure renfonce la sensation d’être seul, parfois incompris.

Bien que ce titre se veut introspectif, il ne devrait pas manquer de toucher la fanbase de l’artiste par son aspect universel. Avec ce premier titre, Kikesa pose les premières pierres de l’univers de son prochain projet qui devrait sortir pour le premier semestre 2022.

Le morceau L’ANNIVERSAIRE DE JULIE de Kikesa est disponible sur toutes les plateformes.

Dans le reste de l’actualité : TUNNEL, l’exposition du photographe Fifou du 21 au 23 janvier

Continuer de lire

Tendances