Deux semaines après la sortie de son album, Sadek est venu répondre aux questions qu'on lui a posées par rapport à Aimons-nous vivants.
Deux semaines après la sortie de son album, Sadek est venu répondre aux questions qu'on lui a posées par rapport à Aimons-nous vivants.

Sadek explique qu’il ne veut pas arrêter la musique de sitôt

Deux semaines après la sortie de son album, Sadek est venu répondre aux questions qu'on lui a posées par rapport à Aimons-nous vivants.

Trois ans après la sortie de Johnny de Janeiro, album de funk brésilienne publié par Sadek en 2018, le rappeur a fait son retour en album avec Aimons-nous vivants, un album, mais aussi un concept très fort. Forcément, on avait des questions par rapport au projet. Pendant 20 minutes, Sadek s'est livré à nous, en répondant à tout.

Ainsi, Sadek nous explique, par exemple, que les titres "Croisière" et "VBONTMB" sont plus anciens, provenant de sessions d'enregistrement d'il y a trois ans. Selon le rappeur, le travail est primordial pour atteindre certaines choses et accomplir ce que l'on veut accomplir. C'est grâce à cette rigueur et cette volonté que Johnny Niuuum arrive à accomplir ce qu'il a fait.

De même, on pourra encore entendre beaucoup de Sadek dans l'avenir. Pour lui, la musique est avant tout un plaisir, une manière de s'occuper et de s'épanouir, avant d'être un but commercial. Ainsi, la question d'arrêter la musique ne se pose même pas. L'artiste nous explique également qu'il compte continuer à faire de la musique, même si les auditeurs ne suivent pas forcément et que les écoutes baissent.

A lire également : Ecoutons Sadek et « Aimons-Nous Vivants »