Nous suivre

Actus

Sadek explique qu’il ne veut pas arrêter la musique de sitôt

Nicolas Rispal

Publié

le

Deux semaines après la sortie de son album, Sadek est venu répondre aux questions qu'on lui a posées par rapport à Aimons-nous vivants.

Deux semaines après la sortie de son album, Sadek est venu répondre aux questions qu’on lui a posées par rapport à Aimons-nous vivants.

Trois ans après la sortie de Johnny de Janeiro, album de funk brésilienne publié par Sadek en 2018, le rappeur a fait son retour en album avec Aimons-nous vivants, un album, mais aussi un concept très fort. Forcément, on avait des questions par rapport au projet. Pendant 20 minutes, Sadek s’est livré à nous, en répondant à tout.

Ainsi, Sadek nous explique, par exemple, que les titres « Croisière » et « VBONTMB » sont plus anciens, provenant de sessions d’enregistrement d’il y a trois ans. Selon le rappeur, le travail est primordial pour atteindre certaines choses et accomplir ce que l’on veut accomplir. C’est grâce à cette rigueur et cette volonté que Johnny Niuuum arrive à accomplir ce qu’il a fait.

De même, on pourra encore entendre beaucoup de Sadek dans l’avenir. Pour lui, la musique est avant tout un plaisir, une manière de s’occuper et de s’épanouir, avant d’être un but commercial. Ainsi, la question d’arrêter la musique ne se pose même pas. L’artiste nous explique également qu’il compte continuer à faire de la musique, même si les auditeurs ne suivent pas forcément et que les écoutes baissent.

A lire également : Ecoutons Sadek et « Aimons-Nous Vivants »

Actus

EDGE nous dessine des « schémas monotones »

Avatar

Publié

le

Par

EDGE s’avère être la révélation de l’année dans le rap game. Après son feat avec Jazzy Bazz dans le morceau « Zone 19 », il revient avec un morceau mélancolique : « Schémas monotones » 

 

Même après la sortie de sa première mixtape OFF en décembre dernier, EDGE continue de nous surprendre et de level-up. Le rappeur originaire du 19eme arrondissement nous balance le morceau « Schémas monotones » dans un clip de qualité. Un son qui reste fidèle à ce qui l’a fait connaître, des morceaux mélancoliques et introspectifs. 

Politiques aux sourires déguisés 

dès qu’il s’agit du bas de la société 

Il y a deux poids, deux mesures, il suffit de vérifier

comment ils vé-squi leurs fiscalités 

Sur une prod de Johnny Ola et Loubenski, la mélodie s’allie avec perfection avec le spleen des paroles rappées avec une voix douce. Des paroles remplies de désillusions sur la vie, sur une mélodie qui amène de la poésie. Et le clip réalisé par Loic Ougier apporte une esthétique au son. L’acropole athénienne vide où Edge déballe ses paroles profondes accentuant le sentiment de solitude et amplifie le côté Baudelaire du morceau. 

Un arrière-goût pour la suite ? EDGE a longtemps évoqué le fait qu’il travaillait sur un troisième projet pour 2021, à suivre… En attendant je vous laisse avec le clip de « Schémas monotones » juste en dessous. 

 

 

Continuer de lire

Actus

ISK dévoile le clip de « Ça va vite »

Avatar

Publié

le

Par

Trois mois après la sortie du clip du morceau « Le billet », extrait de son premier album Vérité, ISK revient avec le visuel du titre « Ça va vite »

ISK est de retour avec son clip intitulé « Ça va vite ». Pour clipper le nouveau son de l’automne, le rappeur originaire de Ferté- Sous-Jouarre en Seine-et-Marne a décidé de sortir les bolides et de ne pas quitter le quartier. 

 

« Je mets le mode sport, j’accélère»

Dans cette réalisation signée No colour films, ISK met dès le début le ton du clip où on le voit sortir tous type de bolides : de la voiture à la motocross en passant par le vélo. (Non, vous n’êtes pas sur Automoto, mais bien dans le clip d’ISK) Mais tout cela en restant dans le quartier avec ses potes. Sur l’instru il pose un texte rythmé avec un refrain entraînant. ISK nous débite les couplets avec une aisance et reprend avec un refrain qui a une odeur d’été. 

Avec la sortie de son album Vérité le 28 mai dernier, le jeune ISK  nous a montré sa détermination à durer dans le rap game. Celui qui  s’est fait connaître grâce à la série de freestyles Acharné,  qui l’a mené vers un album réussi. Il offre à son public des sons remplis de kickage et d’univers sombres. Il a également reçu le soutien et collaboré avec de nombreux confirmés du rap game : Sofiane, Alonzo, Niro, DA Uzi et UZI qui posent sur le projet. 

Je vous laisse découvrir ou redécouvrir le clip de « Ça va vite », juste en dessous : 

 

Continuer de lire

Actus

Retour de Guy2Bezbar avec « Boy »

AlphaKilo

Publié

le

Par

On arrête plus G2B.

On avait annoncé la RE-MON-TA-DA comme l’Inter Milan. Et oui celui qu’on nomme le Coco Jojo, Depitcho R9 ou encore G2Bvous avait prévenu.

« j’t’avais dis Remontada on t’a pas mytho »

Après avoir été invité sur, au bas mot, 80% des gros projets de cette année, Guy2Bezbar continue sur sa folle lancée en solo avec un nouvel extrait.

https://youtu.be/4GuZAXelhYo

Produit par le génial Richie Beats et avec un clip réalisé par Ilyasse Bastos. (aussi derrière le « Rich Porter Freestylehttps://youtu.be/I8Yj7DPzugg  ) G2 nous offre ici un morceau avec une recette dont lui seul à le secret pour faire bouger les « ladies ».

 

Prochaine étape le projet ?

« Nouvelle géné’, vécu d’an-ien-c’ 
C’est pas nous qu’tu vas voir en ien-ch' »

Quand on parle de la recette de Guy2Bezbar on entend tout d’abord son flow, ses placements et ses gimmicks (ça flingue, my G, Han han, etc..).

Reconnaissable entre tous, sa recette tient aussi dans la singularité du format de ses titres, comme Medhi Maizi l’a relevé lors de leur interview.

En effet, un couplet unique qui témoigne du franc parler de l’artiste qui représente haut Barbès, du vrai rap à l’instinct qui pour autant n’échappe pas à la réflexion.

« Everyday, j’fais du plata, plata, coca’ dans le nez de ta chatta ? 
Free my n*gga qui sont là-bas 
Réel, toujours dans l’trap house 
Défonce ta porte comme 36 , trop de frères, j’pense à Jackma 
Fuck la Bat’ mobile, dans le périph’ à 200 
Qui veut jouer aux billes ? Des balles, j’en ai plus d’300″

Enfin, en addition de toutes ces techniques qui font du Coco Jojo qui il est avant tout on trouve aussi un visuel travaillé aux petits oignons. Après nous avoir fait danser tout l’été à grand coup de pano’, on est tous en attente de l’annonce de son projet solo. Le flingueur en chef qu’est Guy2Bezbar nous réserve surement de très belles surprises.

En attendant on souhaite une bonne rentrée à Bebeto et on regarde le ciel.

Continuer de lire

Tendances