« Tout va bien » pour Noxious et Dada

Pour leur premier titre en tant qu’artistes principaux, Dada et Noxious frappent un grand coup. Sorti en streaming le 1er mai, le morceau « Tout va bien » s’accompagne aujourd’hui d’un clip subtil et réfléchi.

Un duo d’artistes expérimentés

Producteur depuis plusieurs années, Dada a été mis en lumière pour avoir participé à « BB » de Booba sorti en octobre 2018 et « Tauro » de Kaaris sur Or Noir Part 3. Plus récemment, il fait partie des compositeurs qui ont permis le succès du deuxième album de Maes, Les Derniers Salopards. Accompagné par Susanoo, Big Dada produit « Street », le premier extrait du projet, tout récemment certifié single de platine. On le retrouve aussi sur le beat de « Police », issu du même album.

À ses côtés, Noxious, l’un des beatmakers les plus prisés sur la scène rap actuelle en France. Originaire de Bordeaux, il est aux commandes du Relax EP avec Joe-G dès 2013. Ensuite, c’est l’escalade vers le sommet : L’Algérino, Rim’K, YL, SCH, Aya Nakamura, Ninho, Koba LaD, Dosseh, Kaaris, Lorenzo, DTF, Leto, Gradur, Naps, Hornet La Frappe, … La liste de ses collaborations est impressionnante. On lui doit notamment les tubes « W.L.G » de Niska, « Putana » de Ninho, « Maradona » de AM La Scampia et Lacrim ou encore « Bénéfice » de SCH. Depuis 2017, son succès est immense et 2020 marque donc les débuts de Noxious en tant qu’interprète.

Un morceau clippé façon La Haine

Dévoilé sur le label Extérieur Nuit Le Club, le titre du morceau, « Tout va bien », est une référence au film La Haine de Mathieu Kassovitz, sorti en 1995. Il s’agit probablement de l’un des films français qui a le plus inspiré le rap, notamment une série de punchlines sur Vincent Cassel, l’acteur principal. Réplique culte du film, « L’important, c’est pas la chute, c’est l’atterrissage », a bien entendu inspiré le refrain de « Tout va bien ». Tant qu’il n’a pas atteint le sol, l’homme en chute libre se dit que « tout va bien ».

J’regarde demain, eux m’regardent de loin, j’suis plus dans le coin

De son côté, le clip est ultra cohérent avec l’ensemble de l’œuvre. Format carré, tout en noir et blanc. L’ambiance urbaine et mélancolique dans laquelle l’équipe de réalisation La Piscine Mon Amour ! nous plonge est impressionnante. Véritables architectes de ce visuel, Jeanne Sigwalt et Oscar Castro ont d’ailleurs récemment travaillé sur le clip inventif de « Docteur » de ​​​​jäde.  L’entièreté de l’équipe du tournage regorge en fait de talent, de Calvin Tournie à la caméra (Lefa, Jok’Air, Chilla) à Florian Martiny pour l’étalonnage (Lomepal, MHD, Roméo Elvis) en passant par Micka Arasco au maquillage (Alpha Wann, Dinos, Josman). Pas souvent mis en valeur, ces artistes de l’ombre réalisent un travail formidable et rendent le clip unique en son genre.

Finalement, Dada et Noxious nous offrent un bel hommage, 25 ans après la sortie de La Haine, mais surtout une découverte musicale forte… que l’on espère voir renouvelée dans les mois à venir !

Plus d'articles
Félins : le nouveau clip du $-Crew aux accents d’été !