Alkpote et Kaaris naviguent sur le game dans Nautilus

C’est nous les méchants, les grands requins blancs, les rois d’l’océan
Le Léviathan avale mes enfants, Poseidon polit mon trident, Moby Dick

1 mois après avoir dévoilé un featuring des plus improbables avec le chanteur Philippe Katerine sur le titre Amour, le rappeur le plus sale de ce rap jeu s’associe à Kaaris dans Nautilus, deuxième single issu de son imminent prochain album. Ce n’est cependant pas la première collaboration entre les 2 rappeurs mais la deuxième, leur rencontre s’étant faite en 2011 au sein du morceau Trop Bad sur un projet de Drix Stone. Après avoir marqué le game avec des collaborations déjà cultes (Plus haut feat. Vald, L’Ultime Marche aux côtés de Freeze Corleone et j’en passe), l’aigle de Carthage s’attaque aux océans, trident de Poseidon en main. Difficile de ne pas boire la tasse face au flow tsunami de l’empereur. Aqua-p*te, cara-p*te, hydro-p*te… Alkpote ici maître nageur élargit d’avantage sa palette verbale, pour le plus grand bonheur des fans de Pokemon.

J’vise le haut commandement tah la Culiacán, c’est moins cher à la loc’ donc j’prends pas l’Huracán

Kaaris délivre quant à lui un couplet sur un flow saccadé singulier faisant autant corps avec l’instrumentale qu’une performance de natation synchronisée.

La production aussi puissante qu’un sous marin nucléaire est signée BBP, producteur français signé QLF Records qu’on ne présente plus : Onizuka, 91’s, Autre Monde ou le récent Mowgli II pour ne citer qu’eux, sont des morceaux qu’il a produit. Nautilus n’est pas sa première association avec l’empereur, on luit doit notamment le morceau précédent Amour, dans un registre totalement différent attestant ainsi de sa polyvalence.

Le visuel est quant à lui le fruit du travail de Camille BEDOT pour Kaïd Production à qui l’on doit certains clips de Moha La Squale, Guizmo, Rohff, Hayce Lemsi ou encore Mac Tyer.

Le visuel du morceau Amour avec Philippe Katherine est toujours disponible ici.

Plus d'articles
Test : dis-nous quel rap tu aimes et on te dira quoi lire cet été