Nous suivre

Actus

Alkpote et Kaaris naviguent sur le game dans Nautilus

Antoine

Publié

le

C’est nous les méchants, les grands requins blancs, les rois d’l’océan
Le Léviathan avale mes enfants, Poseidon polit mon trident, Moby Dick

1 mois après avoir dévoilé un featuring des plus improbables avec le chanteur Philippe Katerine sur le titre Amour, le rappeur le plus sale de ce rap jeu s’associe à Kaaris dans Nautilus, deuxième single issu de son imminent prochain album. Ce n’est cependant pas la première collaboration entre les 2 rappeurs mais la deuxième, leur rencontre s’étant faite en 2011 au sein du morceau Trop Bad sur un projet de Drix Stone. Après avoir marqué le game avec des collaborations déjà cultes (Plus haut feat. Vald, L’Ultime Marche aux côtés de Freeze Corleone et j’en passe), l’aigle de Carthage s’attaque aux océans, trident de Poseidon en main. Difficile de ne pas boire la tasse face au flow tsunami de l’empereur. Aqua-p*te, cara-p*te, hydro-p*te… Alkpote ici maître nageur élargit d’avantage sa palette verbale, pour le plus grand bonheur des fans de Pokemon.

J’vise le haut commandement tah la Culiacán, c’est moins cher à la loc’ donc j’prends pas l’Huracán

Kaaris délivre quant à lui un couplet sur un flow saccadé singulier faisant autant corps avec l’instrumentale qu’une performance de natation synchronisée.

La production aussi puissante qu’un sous marin nucléaire est signée BBP, producteur français signé QLF Records qu’on ne présente plus : Onizuka, 91’s, Autre Monde ou le récent Mowgli II pour ne citer qu’eux, sont des morceaux qu’il a produit. Nautilus n’est pas sa première association avec l’empereur, on luit doit notamment le morceau précédent Amour, dans un registre totalement différent attestant ainsi de sa polyvalence.

Le visuel est quant à lui le fruit du travail de Camille BEDOT pour Kaïd Production à qui l’on doit certains clips de Moha La Squale, Guizmo, Rohff, Hayce Lemsi ou encore Mac Tyer.

Le visuel du morceau Amour avec Philippe Katherine est toujours disponible ici.

Continuer de lire
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actus

Green Montana toujours aussi efficace dans « Waldorf Astoria »

Nicolas Rispal

Publié

le

Green Montana est de retour avec « Waldorf Astoria » sept mois après la sortie de MELANCHOLIA 999, en juin dernier. Parlons-en. (suite…)

Continuer de lire

Actus

Oldpee revient encore plus « Dur »

Avatar

Publié

le

Par

À l’occasion de sa série « Binbinks », Oldpee veut marquer les esprits de ce début d’année avec le cinquième opus de la saga.

Dans ce nouveau visuel réalisé par Alan Cohen, le rappeur sevrannais continue d’affirmer son identité, à coups d’égotrip sur sonorité trap mêlés à une attitude et des flows nonchalants. La performance du rappeur doit être autant soulignée que la production minimaliste mais efficace de DJ Morex & B.A.

Si j’pose mes péchés sur la table, j’suis presque sur qu’elle s’fissure

La D.A du clip permet à Oldpee d’exprimer sa singularité, notamment par sa gestuelle. Ce visuel continue de dessiner les contours de la direction que va prendre le rappeur pour 2022. Il semble très à l’aise dans une ambiance sombre et sobre à la fois. L’aspect nonchalant de l’artiste donne du relief à des références qui se veulent plus légères :

Ca t’allume au clair de la lune

Nous pouvons également souligner la présence de Da Uzi aux côtés d’Oldpee. 3 ans après la compilation « 93 Empire », la scène sevrannaise montre sa facilité pour collaborer. Peut-on y voir un potentiel feat sur le premier projet solo du membre de 13Block ? Au final, ce visuel, avec le morceau qui l’accompagne, semble être le parfait compromis pour Oldpee. D’un côté, il ne devrait pas perdre les fans l’ayant découvert en groupe, et de l’autre côté, il affirme lentement et sûrement son attitude plus singulière.

Le morceau IGGY de Oldpee est disponible sur toutes les plateformes en cliquant ici.

Dans le reste de l’actualité : TUNNEL, l’exposition du photographe Fifou du 21 au 23 janvier

Continuer de lire

Actus

Jazzy Bazz revient avec Memoria

Noa

Publié

le

Par

L’année démarre sous le meilleur des auspices pour le rap français, puisque Jazzy Bazz nous dévoile en ce 21 Janvier son dernier album : Memoria.

 Composé de 17 tracks, ce projet riche en featurings conquiert déjà les fans et trouvera forcément de nouveaux adeptes grâce à ses différents titres, mais également de par la versatilité de ses nombreux invités. En effet, on peut y retrouver des collaborations venant directement de l’Entourage proche du rappeur, tel que Alpha Wann ou Nekfeu, mais également EDGE ou plus récemment Rodbloc ainsi que d’autres invités un peu plus surprenants mais tout aussi intéressants comme Laylow et Josman. 

3 ans, 4 mois et 14 jours, c’est le temps qu’il aura fallu à Jazzy Bazz pour se livrer à l’exercice d’un nouvel album solo, son précédent projet Nuit étant sorti le 7 septembre 2018. Cependant durant cette période, le rappeur originaire du nord est parisien ne s’était pas reposé sur ses acquis , se renouvelant constamment et nous proposant divers aperçus de ce que pouvait laisser entrevoir la suite, avec notamment les 3 minis EP Mémento ainsi que le projet Private Club, en collaboration avec EDGE & Esso Luxueux.

Comme à son habitude avant la sortie d’un album, Jazzy Bazz annonçait la couleur avec son freestyle sobrement nommé 1989, ou encore Panorama et son clip avec Alpha Wann, que l’on retrouve à la track n°3 de Memoria.

Se montrant plus égo trip que jamais mais également introspectif, l’ancien membre de l’Entourage débite ses flows avec polyvalence sur des prods riches et variées de 13 différents beatmakers. Parmi eux, sur l’équivalent de 7 tracks, on retrouve Johnny Ola dont l’emprunte se retrouve dans le projet.

Désormais disponible sur toutes les plateformes, Memoria est un album qui a su nous convaincre et qui, nous en sommes persuadés, vieillira certainement très bien avec le temps. 

Dans le reste de l’actualité : Qu’attendre du retour de PNL ?

Continuer de lire

Tendances