À qui la faute ? : Kery James et Orelsan s’associent dans un rap engagé

J’en avais marre de voir les mêmes s’emparer de nos récits, alors j’ai écrit mon propre scénario, dépeint nos vies

Le rappeur Kery James dévoile ce 10 juillet le visuel d’un morceau inédit « À qui la faute ? » avec Orelsan en featuring, bande originale de son prochain film Banlieusards dont les premières images sont visibles dans le clip. Sortie prévue le 12 octobre prochain sur Netflix, le scénario retrace la vie de trois frères issus d’une banlieue sensible de la région parisienne, l’ainé vivant aux rythmes du trafic de drogue et de la rue, le second brillant élève avocat à Paris et le plus jeune de 15 ans devant faire un choix entre les parcours opposés de ses deux grands frères.

A l’image de la scène du film durant laquelle l’ainé des trois frères débat sur la responsabilité de l’Etat en banlieue lors d’un concours d’éloquence, les deux rappeurs usent de leur plume respective pour mettre en lumière les problèmes sur lesquels la sphère politique ferme les yeux et ce depuis de nombreuses années. Ce n’est cependant pas la première fois que les deux artistes se retrouvent autour d’un rap engagé, Orelsan ayant fait une apparition aux côtés de beaucoup d’autres rappeurs dans le clip du morceau « Musique Nègre » de Kery James avec Lino et Youssoupha en featuring. Orel avait aussi participé au remix de son morceau « Dernier MC » en 2012.

Contrôle d’identité à l’âge où tu sais pas qui t’es

Orelsan vêtu de noir et Kery de blanc, leur propos finissent par se rejoindre, en résulte un texte puissant rempli de punchlines percutantes, écartant l’interrogation du titre du morceau pour en soulever une nouvelle. Il n’est plus question de trouver le coupable mais comment agir, agir face aux inégalités, au racisme, aux discriminations, aux bavures policières.

Le dernier album de Kery James J’rap encore est toujours disponible sur toutes les plateformes de streaming.

Le rappeur se produira exceptionnellement à l’Accor Hotels Arena le 2 décembre prochain.

Plus d'articles
Elyo et ASF donnent le ton avec Silence