Nous suivre

Actus

Deen Burbigo livre « OG SAN »

Noa

Publié

le

8 mois seulement après la sortie de son dernier album Cercle Vertueux, Deen Burbigo livre OG SAN vol 1, un EP de 8 titres contenant notamment un feat avec Nekfeu sur Agent Orange.

Deen Burbigo marque une fois de plus les esprits ce vendredi 9 juillet en dévoilant son EP OG SAN vol 1. Ce nouveau projet à ajouter sur son CV risque de ravir ses fans, puisqu’il contient près de 23 minutes de rap brut.

Un album 100% technique

Dans une ère où les toplines, les mélodies et l’autotune font partie intégrante du paysage du rap français actuel, on peut dire que réaliser un projet avec plusieurs morceaux sans refrains est un pari risqué. Cependant, c’est un défi que le rappeur parisien a su relever à merveille : l’enchaînement de ses 8 titres est une véritable démonstration sobre mais efficace de technicité. Pour l’appuyer, on retrouve des prods originales et particulièrement travaillées signées en grande partie par Richie Beats, avec qui Deen a collaboré sur cet EP. Le beatmaker signe 4 titres sur 8 : Sennin mode, Mentalité, Smith et Mansa Moussa. Pour le reste des prods, on retrouve Platinium Wav, Selman, 3010 et Bonnie Rise.

« Sennin mode » et son clip déjà révélé

Parmi les 8 titres inédits, Sennin mode a été dévoilé il y a une semaine déjà sur les plateformes et sur Youtube, accompagné de son clip pour annoncer la sortie de l’EP. En effet, le rappeur avait déclaré sur son Instagram :

« CERCLE VERTUEUX a déjà 7 mois ! J’avais prévu de faire un dernier clip pour le titre OG SAN… Au final j’en ai fait un EP 8 titres. »

Dans ce clip réalisé par lui –même en collaboration avec Jay Dee, Deen Burbigo s’illustre dans les rues parisiennes. Accompagné de son équipe, le rappeur est révélé par de jolis plans et un flow toujours impeccable.

 

Nekfeu sur invitation pour « Agent orange »

L’EP présente un unique feat mais pas des moindres : celui avec Nekfeu. Le rappeur dont la grande majorité des auditeurs rap attendent un retour miraculé se contente pour l’instant –et pour notre plus grand plaisir- de performer sur invitations uniquement, comme ici sur le projet de Deen, son ami de longue date avec le morceau Agent orange. Sur ce titre, les deux artistes nous offrent deux couplets exceptionnels avant d’enchaîner sur un passe- passe très chaud sur lequel ils se complètent parfaitement.  Depuis leur dernier feat sur le morceau Tu rêves, présent sur l’album Grand cru de Deen Burbigo, les deux anciens membres de l’Entourage font une nouvelle fois preuve d’une connexion digne de ce nom.

Un projet sous influence du Japon

L’Asie et plus particulièrement le Japon a toujours été source d’inspiration pour Deen Burbigo et son équipe. Dans ce projet, les références au pays du soleil levant sont une nouvelle fois omniprésentes, à commencer par le nom qu’il porte : OG San, « OG » signifiant « Original Gangster », terme référant au milieu hip hop des années 80-90 aux Etats Unis et « San », suffixe japonais dont la traduction la plus proche signifie « Monsieur » en français.

La cover quant à elle, sobre et élégante, représente le rappeur, ciseaux à la main, taillant un bonsaï. Le jeu de lumière employé pour le visuel semble se référer aux ombres que l’on peut percevoir à travers les « boybu », traditionnels paravents japonais, dévoilant uniquement la silhouette de Deen dans son action. Le ton monochrome que l’on retrouve sur la pochette n’est sûrement pas choisi au hasard : le rouge étant une couleur symbolique du Japon.

Enfin, on retrouve des morceaux dont les titres sont des termes japonais comme Ojjisama , signifiant « Prince » ou encore Sennin mode , référence directe à Naruto.

 

En conclusion, ce nouvel EP de Deen Burbigo, -bien que nous n’en ayons jamais douté- est une fois de plus une belle preuve de ses talents de rappeur. Celui-ci donne lieu à un taillage de prods exceptionnel sur 8 titres, accompagné de textes teintés d’ego trip mais dont quelques phases ouvrent également à la réflexion.     

 

Continuer de lire
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actus

EDGE nous dessine des « schémas monotones »

Avatar

Publié

le

Par

EDGE s’avère être la révélation de l’année dans le rap game. Après son feat avec Jazzy Bazz dans le morceau « Zone 19 », il revient avec un morceau mélancolique : « Schémas monotones » 

 

Même après la sortie de sa première mixtape OFF en décembre dernier, EDGE continue de nous surprendre et de level-up. Le rappeur originaire du 19eme arrondissement nous balance le morceau « Schémas monotones » dans un clip de qualité. Un son qui reste fidèle à ce qui l’a fait connaître, des morceaux mélancoliques et introspectifs. 

Politiques aux sourires déguisés 

dès qu’il s’agit du bas de la société 

Il y a deux poids, deux mesures, il suffit de vérifier

comment ils vé-squi leurs fiscalités 

Sur une prod de Johnny Ola et Loubenski, la mélodie s’allie avec perfection avec le spleen des paroles rappées avec une voix douce. Des paroles remplies de désillusions sur la vie, sur une mélodie qui amène de la poésie. Et le clip réalisé par Loic Ougier apporte une esthétique au son. L’acropole athénienne vide où Edge déballe ses paroles profondes accentuant le sentiment de solitude et amplifie le côté Baudelaire du morceau. 

Un arrière-goût pour la suite ? EDGE a longtemps évoqué le fait qu’il travaillait sur un troisième projet pour 2021, à suivre… En attendant je vous laisse avec le clip de « Schémas monotones » juste en dessous. 

 

 

Continuer de lire

Actus

ISK dévoile le clip de « Ça va vite »

Avatar

Publié

le

Par

Trois mois après la sortie du clip du morceau « Le billet », extrait de son premier album Vérité, ISK revient avec le visuel du titre « Ça va vite »

ISK est de retour avec son clip intitulé « Ça va vite ». Pour clipper le nouveau son de l’automne, le rappeur originaire de Ferté- Sous-Jouarre en Seine-et-Marne a décidé de sortir les bolides et de ne pas quitter le quartier. 

 

« Je mets le mode sport, j’accélère»

Dans cette réalisation signée No colour films, ISK met dès le début le ton du clip où on le voit sortir tous type de bolides : de la voiture à la motocross en passant par le vélo. (Non, vous n’êtes pas sur Automoto, mais bien dans le clip d’ISK) Mais tout cela en restant dans le quartier avec ses potes. Sur l’instru il pose un texte rythmé avec un refrain entraînant. ISK nous débite les couplets avec une aisance et reprend avec un refrain qui a une odeur d’été. 

Avec la sortie de son album Vérité le 28 mai dernier, le jeune ISK  nous a montré sa détermination à durer dans le rap game. Celui qui  s’est fait connaître grâce à la série de freestyles Acharné,  qui l’a mené vers un album réussi. Il offre à son public des sons remplis de kickage et d’univers sombres. Il a également reçu le soutien et collaboré avec de nombreux confirmés du rap game : Sofiane, Alonzo, Niro, DA Uzi et UZI qui posent sur le projet. 

Je vous laisse découvrir ou redécouvrir le clip de « Ça va vite », juste en dessous : 

 

Continuer de lire

Actus

Retour de Guy2Bezbar avec « Boy »

AlphaKilo

Publié

le

Par

On arrête plus G2B.

On avait annoncé la RE-MON-TA-DA comme l’Inter Milan. Et oui celui qu’on nomme le Coco Jojo, Depitcho R9 ou encore G2Bvous avait prévenu.

« j’t’avais dis Remontada on t’a pas mytho »

Après avoir été invité sur, au bas mot, 80% des gros projets de cette année, Guy2Bezbar continue sur sa folle lancée en solo avec un nouvel extrait.

https://youtu.be/4GuZAXelhYo

Produit par le génial Richie Beats et avec un clip réalisé par Ilyasse Bastos. (aussi derrière le « Rich Porter Freestylehttps://youtu.be/I8Yj7DPzugg  ) G2 nous offre ici un morceau avec une recette dont lui seul à le secret pour faire bouger les « ladies ».

 

Prochaine étape le projet ?

« Nouvelle géné’, vécu d’an-ien-c’ 
C’est pas nous qu’tu vas voir en ien-ch' »

Quand on parle de la recette de Guy2Bezbar on entend tout d’abord son flow, ses placements et ses gimmicks (ça flingue, my G, Han han, etc..).

Reconnaissable entre tous, sa recette tient aussi dans la singularité du format de ses titres, comme Medhi Maizi l’a relevé lors de leur interview.

En effet, un couplet unique qui témoigne du franc parler de l’artiste qui représente haut Barbès, du vrai rap à l’instinct qui pour autant n’échappe pas à la réflexion.

« Everyday, j’fais du plata, plata, coca’ dans le nez de ta chatta ? 
Free my n*gga qui sont là-bas 
Réel, toujours dans l’trap house 
Défonce ta porte comme 36 , trop de frères, j’pense à Jackma 
Fuck la Bat’ mobile, dans le périph’ à 200 
Qui veut jouer aux billes ? Des balles, j’en ai plus d’300″

Enfin, en addition de toutes ces techniques qui font du Coco Jojo qui il est avant tout on trouve aussi un visuel travaillé aux petits oignons. Après nous avoir fait danser tout l’été à grand coup de pano’, on est tous en attente de l’annonce de son projet solo. Le flingueur en chef qu’est Guy2Bezbar nous réserve surement de très belles surprises.

En attendant on souhaite une bonne rentrée à Bebeto et on regarde le ciel.

Continuer de lire

Tendances