Qui est Stormzy ?

Ce pilier du Grime connu à travers le monde entier, devenu le “chouchou” des British en quelques mois !

Impossible d’être passé à côté de ce phénomène tout droit venu d’Outre-Manche venu chambouler la culture Grime et détrôner ses fondateurs

 

Qu’est-ce que le Grime me direz-vous ?

Rien de plus simple, il s’agit simplement du Rap made in U.K. qui a vu le jour à Londres au début des années 2000 avec ses propres codes et ses mélodiesÉvidemment, comme dans chaque mouvement culturel, il y a énormément de raisons socio-politico-culturel. Mais si on veut résumer les choses de façon simple, on peut clairement dire que le Grime est avant tout le cri de cette jeunesse révoltée face aux injustices et qui a décidé de mettre en musique sa haine du système sur des rythmes principalement saccadé et électronique influencé du jungle, British garage et dancehall. En clair, imaginez un style caractérisé par des breakbeats rapides et syncopés, généralement accompagné d’un flow très souvent rapide et des paroles concise et direct. 

Dans les leaders du Grime, on retrouve Stormzy et on peut clairement dire qu’il n’est pas venu dans le Rap Game pour blaguerDe son vrai nom Michael Ebenazer Kwadjo Omari Owuo Junior, ce rappeur de 26 ans a grandi dans la banlieue sud de Londres à Croydon et en seulement moins de deux ans, il a su démontrer son talent sans limite et tout l’amour qu’il porte à cette culture musicale.  

© mxdwn Music

Les débuts de Stormzy

En 2014, il commence par attirer l’attention sur la scène musicale underground britannique grâce à sa série de freestyles Wicked Skengman sur des rythmes de Grime classiques. Il fait alors ses premiers pas sur la scène Rap britannique avant de revenir en force avec l’excellent Shut Up qui était initialement publié comme un simple freestyle sur Youtubemais qui s’est pourtant classé numéro huit dans les Charts britannique. À partir de ce moment, tout s’enchaîne pour Stormzy qui poursuit sa fulgurante ascension en cumulant les succès avec des sons devenus de véritables légendes dans le paysage Grime tel que “One Take Freestyle”, “Standard” et “Know Me From cumulant plus de 45 millions de vues sur YouTube.  

Les récompenses tombent et Stormzy se voit remporter le Best Grime Act aux MOBO Awards 2014 et en 2015, il rentre sur la liste très convoité des artistes “à surveiller de près” selon la BBC. Son premier album, Gang Signs & Prayer sorti en 2017 a été un succès sans précédent dans le Grime et a atteint le premier rang des albums les plus vendu au Royaume-Uni, phénomène qui ne s’était encore jamais produit pour un album de Rap. Ce même album lui fait remporter le prix du Best Album Of The Year aux Brit Awards 2018, succès qui reste encore inégalé à ce jour.  

© Yard

Le « chouchou » des British

Stormzy ne devient pas seulement une des stars du Grime, mais il se place en véritable messager de cette culture encore peu répandu à travers le monde. Son talent se propage aux quatre coins du globe et fait de lui l’artiste de Grime le plus écouté dans le monde entierStormzy réussit même l’exploit presque insensé de devenir le “chouchou des British en devenant l’une des personnes les plus appréciées du peuple britannique d’après les sondages effectués. 

Le rappeur n’hésite pourtant pas à s’attaquer directement au gouvernement comme avec son titre “Vossi Bop ou il dénonce l’inaction de l’Etat face à la crise sanitaire et les revendications du personnels soignants et du peuple qui se sent en danger. Également connu pour ses commentaires controversés et virulents sur la politique britannique, Stormzy a soutenu le chef du Parti travailliste Jeremy Corbyn en 2016, et même lors de ses passages télévisés, il encourage le public à chanter Fuck the Government and fuck Boris prenant directement pour cible Boris Johnson l’ancien maire de Londres devenu désormais Prime Minister.  

© Next Liberation

Stormzy, roi du Grime

En 2019, c’est une fois de plus un sans-faute sur la route du succès pour Stormzy qui voit son nom être en tête d’affiche du mondialement connu festival de Glastonbury au Royaume-Uni. Le MC Londonien a donc marqué l’histoire en tant que premier rappeur britannique à être à la tête de Glastonbury devant des artistes britanniques tels que Adele, Ed Sheeran et Coldplay. Devant une foule venu admiré le rappeur et saluer sa prestation, il déclare : « C’est la plus belle soirée de ma vie ». Et on comprend pourquoi quand on voit tout le chemin parcouru par cet artiste, pour qui Bansky, le célèbre grapheur, a lui-même conçu un gilet par balle aux couleurs du drapeau anglais pour mettre en lumière la montée des crimes au couteau à Londres.   

Avec son nouvel album Heavy Is The Head sorti en décembre dernier, le jeune MC n’a plus rien a prouvé et son talent parle une nouvelle fois de lui-même à en voir le nombre d’éloges qu’on trouve dans la presse britannique. 

 

 Retour sur quelques titres qui ont marqué sa carrière :  

WICKEDSKENGMAN (Pt.1) 

Premier freestyle d’une série de vidéos posté sur Internet, ce son est l’un des premiers à placer Stormzy sur le devant de la scène. Le MC sud de Londres impose directement son style surnommé de “féroce” et montre directement l’étendue de son lyrisme et de ses revendications. 

 

“Not That Deep 

Avec ce titre, Stormzy pose les bases de sa carrière naissante et nous offre un premier aperçu de ses capacités et sa technique. Ce morceau lui permettra de devenir le premier rappeur non signé à se produire sur la chaine BBC Later. Suivi du single Know Me From, ces deux titres deviendront sans conteste ceux qui ont cimenté le statut du jeune MC comme étant un talent unique. 

 

Shut Up” 

Considéré à l’époque comme une réponse à une série de morceaux d’un MC de l’Est de Londres nommé Cadell (eh oui, tous les pays sembleraient avoir son lot de clash entre rappeurs), ce freestyle devient rapidement viral. Une version studio est vite enregistrée avant de marquer l’histoire en étant le premier freestyle à franchir le Top 20 du Royaume-Uni, et finira numéro huit dans les Charts britannique.  

 

“Big For Your Boots” 

Un hymne entêtant purement issu des sonorités du Grime, ce titre est choisi pour annoncer le premier album de Stormzy et annonce la transformation du rappeur qui passe du statut de freestyler à celui d’artiste. 

 

Blinded By Your Grace Pt. 2 (feat. MNEK) 

Une chorale gospel, un choix instrumental qui se tourne vers l’orgue et la bass, et ses louanges chrétiennes adressés à Dieu… Tant de choses qui ne sont pas habituels dans le Grime et pourtant ce titre deviendra l’un des plus appréciés de son album et de sa carrière et détient à présent plus de 97 millions de streams sur Spotify. Stormzy interprète d’ailleurs ce titre sous une pluie artificielle sur la scène des Brits 2018 et sera de loin l’une des prestations les plus applaudis de la soirée.  

Plus d'articles
{Théorie} Booba, un départ caché?