Nous suivre

Article

Raplume en Concert #1 : COLUMBINE

Lucas

Publié

le

Cet article est le premier d’une série de chroniques “Concert” que Raplume expérimente pour la première fois.

En quoi elle consiste ?

Raplume contient de nombreux membres, et quelques uns assistent régulièrement à des concerts et des festivals. Le but de cette série est vous partager un événement dans un format différent de ce que vous pouvez lire d’habitude.

Une explication importante : il ne s’agit là pas d’une critique de concert à proprement parler, mais plutôt d’une présentation objective du concert, sans prendre parti pour une critique négative ou positive, afin de vous proposer quelque chose d’original, je ne vais pas donner mon avis sur ce que j’ai aimé, mais je vais vous expliquer ce que j’ai pu constater pendant le concert, et ouvrir l’analyse de ce concert à d’autres champs plus larges.

Pourquoi les concerts ?

Ils constituent une partie intégrante du monde de la musique, c’est bien le seul moment où l’on peut s’ambiancer sur les sons qu’on aime, avec l’artiste en chair et en os. On vous contera des détails et les différentes façons qu’ont les artistes  de partager leur art avec leurs fans, et pour ce premier article, on va analyser un concert de Columbine.

Voir article de présentation sur l’album

Le concert

Dans une salle (La VapeurDijon) où, peu importe notre place, on paraît toujours proche de la scène, toute la fosse ne pouvait être que dans l’action du concert. En effet, à l’effigie du mouvement qui s’opère en ce moment, et ce au niveau mondial, le rap connaît sa période d’influence très “rock”. Les styles se rapprochent, mais cela se ressent aussi dans les concerts où l’on a moins l’impression d’être dans un concert de rap. Avec plus de musicalité dans les sons, sur scène les rappeurs jouent les vrais rockstars comme beaucoup d’artistes US du moment (Lil Pump, 6ix9ine, mais aussi le regretté XXXTENTACION, etc …).

En France, Columbine est très représentatif de cette influence puisque c’était un moment avec une véritable ambiance de concert de rock. Torse nu mais avec une veste, des montées dans les aigus très fortes, les gens ne bougeaient pas sur le rythme des drums d’un son boom bap, mais se transcendaient sur le son en lui-même.

Cependant, ils restent bien entendu des rappeurs, même si l’album est sorti plutôt récemment, les fans connaissaient déjà les paroles. Des gros classiques du groupe joués, avec bien sûr des pogos sur le drop des Prélis ou encore d’Adieu Bientôt.

Théorie sur Adieu Bientôt

Je disais dans mon précédent article qu’il y avait ambiguïté sur la signification de l’album… le concert m’a apporté des intuitions quant au futur du groupe, tout cela ne reste que subjectif.

Titre de l’album et d’un son éponyme, cet oxymore nous laisse perplexe quant à sa signification.

Cependant, dans la track Adieu Bientôt, les derniers mots sont aussi “Adieu Bientôt” mais ceux qui les précèdent sont « Adieu au revoir » à répétition, oxymore encore mais qui nous donne une nouvelle possibilité sur le futur du groupe puisque « Au revoir » (que l’on reverra) n’est pas un « Adieu » (que l’on ne reverra jamais). Cela laisse entrevoir une théorie selon laquelle un tournant dans le groupe pourrait arriver : une dissolution qui ne serait que temporaire avant de revenir en groupe ? Ou une période de pause au niveau collectif tout en continuant à être productif au niveau solo et duos pour ensuite revenir ?

Lujipeka a déclaré dans une interview pour Konbini, qu’ils se sont bel et bien demandé s’ils arrêtaient ou continuaient la musique, et leur choix est de continuer, c’est dans cette même interview que le groupe a apporté d’autres significations, notamment celle du fait que de rapprocher ces deux mots les rendent intemporels, dire Adieu Bientôt repousse l’Adieu dans un avenir toujours plus lointain, jusqu’à jamais.

Cependant en ce qui concerne une pause, Foda C a confirmé que cela était possible pendant cette interview, la signification d’Adieu Bientôt peut prendre ce sens-là, le groupe envisage de faire une pause. Ce nom peut aussi prendre comme signification la « fin d’une trilogie ».

Au final, quel est leur choix ?

J’ai pu constater que le logo géant Columbine qui était présent dans le décor de leur concert est, pour leur nouvelle tournée 2018-2019 « cassé « , le décor est constitué d’éléments du logo éparpillés sur la scène.

On sait aussi que ces derniers regrettent ce logo (constitué d’une arme et d’une colombe, là encore deux éléments qui s’opposent : la guerre et la paix), et cherchent aussi souvent à lui donner d’autres significations

“Je regrette le logo, je regrette le famas”

 

“Le logo un pigeon, le logo un air soft”

Une pause puis un retour pourrait pourquoi pas être marqué par un nouveau logo ? Ou bien un vent nouveau sur Columbine grâce à une nouvelle image ?

Quoiqu’il en soit, ce sont par ailleurs les derniers mots du morceau, il est aussi le dernier joué en concert …

Un côté humain

Au-delà du fait que c’est aujourd’hui plus que jamais un groupe très reconnu dans le rap, ils restent très humbles.

De plus, ils semblent très proches de leur fans, sans aucune pression, sans vraiment de sécurité, ils sont venus à la rencontre de tous ceux qui ont assisté à leur concert. Pour tous ceux qui sont restés, il n’y a pas un seul fan qui est reparti sans aucun souvenir (photos, dédicaces…), ils cassent facilement la barrière stars/fans.. On a même eu le droit à Sully dédicaçant une voiture.

Très proches de leurs fans, et c’est surement grâce à ce genre de geste qu’ils ont une fanbase très fidèle, en témoignent les ventes de leur albums, notamment en physique.

Preuve encore de leur grande sympathie, longtemps après le concert, j’ai pu constater que tous les membres étaient restés, jusqu’à ce que tout le monde reparte avec un petit souveni.

J’ai eu l’occasion de discuter un peu avec eux, notamment Foda et Lujipeka. Ils sont fidèles à ce qu’ils montrent en interviews, ils parlent avec beaucoup d’aisance et de sincérité. Je leur ai posé quelques questions, Foda C m’a dit qu’il était possible que le groupe fasse une pause, qu’il leur manquait de temps pour faire des feats mais que quelques uns pouvaient arrivé. Lujipeka m’a notamment dit que travailler avec Seezy lui avait beaucoup plus, qu’il avait produit et retouché quelques sons.

Même s’ils doivent faire ce genre de rencontre après-concert dans de nombreuses dates (peut-être pas dans des les très grandes villes ce qui serait compliqué), il est facile d’oublier le visage de chacun de leurs fans, mais vu le nombre de fans reparti plus heureux que jamais, eux n’oublieront probablement jamais ce moment.

Conclusion

Columbine tire son succès tout d’abord de l’image différente qu’ils nous proposent dans le rap : un style à part entière, apprécié ou non. Ils font parti des gros rappeurs qui contribuent aujourd’hui à ce que le rap français devienne plus versatile, et ça ne peut être qu’une bonne chose pour la musique. De plus, ils sont arrivé à créer une fanbase très fidèle, et ce grâce à leur comportement dans, et en dehors de la musique, ils gardent un côté très humain et leur style plaît à énormément de personnes.

Continuer de lire
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Actus

La F balance le visuel de « Trapstar »

Avatar

Publié

le

la-f-balance-le-visuel-de-trapstar

Une des voix de la drill lyonnaise

Multipliant les collaborations que ce soit avec Zeu, JMKS, Nosacce, Sasso et bien d’autres, La F se distingue par sa faculté à s’adapter et froisser les prods.

Avec trois volumes de son projet The no face, le rappeur a su gagner en visibilité, en expérience. Toujours masqué afin de garder son anonymat, le Lyonnais a également été convié sur l’un des projets de l’année 2020 LMF de Freeze Corleone.

« J’suis un gamin : j’insulte les morts, j’fais la guerre pour un code postal
Et eux ils parlent de fame, personne connaît leurs blazes »

Annonçant un projet commun avec Zeu, La F nous a livré un album intitulé King of Drill, et s’affirme comme l’un des principaux visages de la drill française.

Néanmoins, La F ne se résume pas à ce courant. Ne se contentant pas de la drill, il est capable d’aller chercher plus de légèreté. Et il nous le montre sur le projet avec les titres Off-white et Que D’la Mula aux sonorités plus estivales. Les prods collent parfaitement aux envies et aux ambitions de l’artiste : Flem, Congo Bill et le duo Tha Trickaz n’y sont pas étranger.

Dans le reste de l’actualité : « Le soleil se lèvera à l’ouest » disponible le 21 octobre

Continuer de lire

Actus

Naza & Koba la D profitent sur « Comme ça »

Avatar

Publié

le

naza-&-koba-la-d-profitent-sur-comme-ca"

Après avoir passé un été chaud et coloré avec son dernier album B.I.G Daddy Vol.1 sorti le 24 juin 2022, Naza vient ponctuer la saison avec Koba La D dans Comme ça, un clip festif, diffusé le 2 octobre dernier.

Un hit pour prolonger l’été

L’esthétique du clip respecte à la lettre la règle officieuse des quatre B : Banquets , Billets, Bolides et Belles femmes sont de sortie. Naza y ajoute sa touche décalée et invite Koba la D à venir profiter avec lui de la vie de César.

« Le bénéfice est intéressant mais on s’ra tous enterrés sans
À la base, j’voyais pas tout ça mais au fil du temps, j’ai dû prendre sur moi »

Naza et ses mélodies efficaces s’allient à un Koba la D en forme pour un refrain endiablé. Deux des plus gros vendeurs actuels se retrouvant sur un morceau calibré mais bien exécuté, le succès du morceau ne fera aucun doute dans les semaines qui arrivent.

La D se fait rare depuis ses projets Cartel dont le second volume est paru en décembre 2021. Cependant, les fans de Koba pourront le retrouver à l’écran dans la série Or Noir, diffusée le 7 octobre prochain sur 6play.

Les places pour la tournée de Naza sont à retrouver juste ici.

Continuer de lire

Actus

Hache P & Chily se retrouvent sur « Couper »

Avatar

Publié

le

hache-p-&-chily-se-retrouvent-sur-couper

Sorti ce vendredi 30 septembre, Gros Gamin de Hache P possède un nouveau visuel avec Couper, en featuring avec le rappeur Chily.

Un retour en coupé-décalé

Depuis la séparation de la MZ, Hache P n’aura cessé d’être productif, à travers des morceaux inédits, des featurings ou encore des projets.

Depuis son projet Before en 2017, le parisien aura livré un premier album intitulé Rock’N’Roll, sur lequel il invitait des artistes comme Black M, Seth Gueko ou encore Lartiste.

Revenant petit à petit dans le game, c’est avec un projet intitulé Le Big, et de nouvelles collaborations avec Gazo, Chily, mais aussi de nombreux solos que le rappeur a frappé un grand coup !

Hache-P a décidé de marquer le coup en Octobre 2022. Pour accompagner son dernier projet Gros Gamin sorti vendredi dernier, le rappeur du treizième arrondissement a diffusé le Clip de Couper en collaboration avec Chily.

Ce featuring repose sur une atmosphère d’Afrique de l’Ouest et des accords de coupé-décalé. Une mélodie entraînante et instantanément efficace pour les deux rappeurs qui se retrouvent dans leur élément naturel.

Ce morceau est une des nombreuses couleurs musicales existantes de la palette artistique du rappeur d’origine ivoirienne. Effectivement, à l’aide de son clip et surtout de sa dernière mixtape qui mélange savamment les influences Trap et Afrobeats , Hache-P se positionne comme une des grosses figures rap de l’année 2022.

La mixtape Gros Gamin de Hache P est à retrouver sur toutes les plateformes de streaming ici.

Continuer de lire

Tendances