Nous suivre

Article

Raplume en Concert #1 : COLUMBINE

Lucas

Publié

le

Cet article est le premier d’une série de chroniques “Concert” que Raplume expérimente pour la première fois.

En quoi elle consiste ?

Raplume contient de nombreux membres, et quelques uns assistent régulièrement à des concerts et des festivals. Le but de cette série est vous partager un événement dans un format différent de ce que vous pouvez lire d’habitude.

Une explication importante : il ne s’agit là pas d’une critique de concert à proprement parler, mais plutôt d’une présentation objective du concert, sans prendre parti pour une critique négative ou positive, afin de vous proposer quelque chose d’original, je ne vais pas donner mon avis sur ce que j’ai aimé, mais je vais vous expliquer ce que j’ai pu constater pendant le concert, et ouvrir l’analyse de ce concert à d’autres champs plus larges.

Pourquoi les concerts ?

Ils constituent une partie intégrante du monde de la musique, c’est bien le seul moment où l’on peut s’ambiancer sur les sons qu’on aime, avec l’artiste en chair et en os. On vous contera des détails et les différentes façons qu’ont les artistes  de partager leur art avec leurs fans, et pour ce premier article, on va analyser un concert de Columbine.

Voir article de présentation sur l’album

Le concert

Dans une salle (La VapeurDijon) où, peu importe notre place, on paraît toujours proche de la scène, toute la fosse ne pouvait être que dans l’action du concert. En effet, à l’effigie du mouvement qui s’opère en ce moment, et ce au niveau mondial, le rap connaît sa période d’influence très “rock”. Les styles se rapprochent, mais cela se ressent aussi dans les concerts où l’on a moins l’impression d’être dans un concert de rap. Avec plus de musicalité dans les sons, sur scène les rappeurs jouent les vrais rockstars comme beaucoup d’artistes US du moment (Lil Pump, 6ix9ine, mais aussi le regretté XXXTENTACION, etc …).

En France, Columbine est très représentatif de cette influence puisque c’était un moment avec une véritable ambiance de concert de rock. Torse nu mais avec une veste, des montées dans les aigus très fortes, les gens ne bougeaient pas sur le rythme des drums d’un son boom bap, mais se transcendaient sur le son en lui-même.

Cependant, ils restent bien entendu des rappeurs, même si l’album est sorti plutôt récemment, les fans connaissaient déjà les paroles. Des gros classiques du groupe joués, avec bien sûr des pogos sur le drop des Prélis ou encore d’Adieu Bientôt.

Théorie sur Adieu Bientôt

Je disais dans mon précédent article qu’il y avait ambiguïté sur la signification de l’album… le concert m’a apporté des intuitions quant au futur du groupe, tout cela ne reste que subjectif.

Titre de l’album et d’un son éponyme, cet oxymore nous laisse perplexe quant à sa signification.

Cependant, dans la track Adieu Bientôt, les derniers mots sont aussi “Adieu Bientôt” mais ceux qui les précèdent sont « Adieu au revoir » à répétition, oxymore encore mais qui nous donne une nouvelle possibilité sur le futur du groupe puisque « Au revoir » (que l’on reverra) n’est pas un « Adieu » (que l’on ne reverra jamais). Cela laisse entrevoir une théorie selon laquelle un tournant dans le groupe pourrait arriver : une dissolution qui ne serait que temporaire avant de revenir en groupe ? Ou une période de pause au niveau collectif tout en continuant à être productif au niveau solo et duos pour ensuite revenir ?

Lujipeka a déclaré dans une interview pour Konbini, qu’ils se sont bel et bien demandé s’ils arrêtaient ou continuaient la musique, et leur choix est de continuer, c’est dans cette même interview que le groupe a apporté d’autres significations, notamment celle du fait que de rapprocher ces deux mots les rendent intemporels, dire Adieu Bientôt repousse l’Adieu dans un avenir toujours plus lointain, jusqu’à jamais.

Cependant en ce qui concerne une pause, Foda C a confirmé que cela était possible pendant cette interview, la signification d’Adieu Bientôt peut prendre ce sens-là, le groupe envisage de faire une pause. Ce nom peut aussi prendre comme signification la « fin d’une trilogie ».

Au final, quel est leur choix ?

J’ai pu constater que le logo géant Columbine qui était présent dans le décor de leur concert est, pour leur nouvelle tournée 2018-2019 « cassé « , le décor est constitué d’éléments du logo éparpillés sur la scène.

On sait aussi que ces derniers regrettent ce logo (constitué d’une arme et d’une colombe, là encore deux éléments qui s’opposent : la guerre et la paix), et cherchent aussi souvent à lui donner d’autres significations

“Je regrette le logo, je regrette le famas”

 

“Le logo un pigeon, le logo un air soft”

Une pause puis un retour pourrait pourquoi pas être marqué par un nouveau logo ? Ou bien un vent nouveau sur Columbine grâce à une nouvelle image ?

Quoiqu’il en soit, ce sont par ailleurs les derniers mots du morceau, il est aussi le dernier joué en concert …

Un côté humain

Au-delà du fait que c’est aujourd’hui plus que jamais un groupe très reconnu dans le rap, ils restent très humbles.

De plus, ils semblent très proches de leur fans, sans aucune pression, sans vraiment de sécurité, ils sont venus à la rencontre de tous ceux qui ont assisté à leur concert. Pour tous ceux qui sont restés, il n’y a pas un seul fan qui est reparti sans aucun souvenir (photos, dédicaces…), ils cassent facilement la barrière stars/fans.. On a même eu le droit à Sully dédicaçant une voiture.

Très proches de leurs fans, et c’est surement grâce à ce genre de geste qu’ils ont une fanbase très fidèle, en témoignent les ventes de leur albums, notamment en physique.

Preuve encore de leur grande sympathie, longtemps après le concert, j’ai pu constater que tous les membres étaient restés, jusqu’à ce que tout le monde reparte avec un petit souveni.

J’ai eu l’occasion de discuter un peu avec eux, notamment Foda et Lujipeka. Ils sont fidèles à ce qu’ils montrent en interviews, ils parlent avec beaucoup d’aisance et de sincérité. Je leur ai posé quelques questions, Foda C m’a dit qu’il était possible que le groupe fasse une pause, qu’il leur manquait de temps pour faire des feats mais que quelques uns pouvaient arrivé. Lujipeka m’a notamment dit que travailler avec Seezy lui avait beaucoup plus, qu’il avait produit et retouché quelques sons.

Même s’ils doivent faire ce genre de rencontre après-concert dans de nombreuses dates (peut-être pas dans des les très grandes villes ce qui serait compliqué), il est facile d’oublier le visage de chacun de leurs fans, mais vu le nombre de fans reparti plus heureux que jamais, eux n’oublieront probablement jamais ce moment.

Conclusion

Columbine tire son succès tout d’abord de l’image différente qu’ils nous proposent dans le rap : un style à part entière, apprécié ou non. Ils font parti des gros rappeurs qui contribuent aujourd’hui à ce que le rap français devienne plus versatile, et ça ne peut être qu’une bonne chose pour la musique. De plus, ils sont arrivé à créer une fanbase très fidèle, et ce grâce à leur comportement dans, et en dehors de la musique, ils gardent un côté très humain et leur style plaît à énormément de personnes.

Continuer de lire
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actus

Oldpee revient encore plus « Dur »

Avatar

Publié

le

Par

À l’occasion de sa série « Binbinks », Oldpee veut marquer les esprits de ce début d’année avec le cinquième opus de la saga.

Dans ce nouveau visuel réalisé par Alan Cohen, le rappeur sevrannais continue d’affirmer son identité, à coups d’égotrip sur sonorité trap mêlés à une attitude et des flows nonchalants. La performance du rappeur doit être autant soulignée que la production minimaliste mais efficace de DJ Morex & B.A.

Si j’pose mes péchés sur la table, j’suis presque sur qu’elle s’fissure

La D.A du clip permet à Oldpee d’exprimer sa singularité, notamment par sa gestuelle. Ce visuel continue de dessiner les contours de la direction que va prendre le rappeur pour 2022. Il semble très à l’aise dans une ambiance sombre et sobre à la fois. L’aspect nonchalant de l’artiste donne du relief à des références qui se veulent plus légères :

Ca t’allume au clair de la lune

Nous pouvons également souligner la présence de Da Uzi aux côtés d’Oldpee. 3 ans après la compilation « 93 Empire », la scène sevrannaise montre sa facilité pour collaborer. Peut-on y voir un potentiel feat sur le premier projet solo du membre de 13Block ? Au final, ce visuel, avec le morceau qui l’accompagne, semble être le parfait compromis pour Oldpee. D’un côté, il ne devrait pas perdre les fans l’ayant découvert en groupe, et de l’autre côté, il affirme lentement et sûrement son attitude plus singulière.

Le morceau IGGY de Oldpee est disponible sur toutes les plateformes en cliquant ici.

Dans le reste de l’actualité : TUNNEL, l’exposition du photographe Fifou du 21 au 23 janvier

Continuer de lire

Actus

Jazzy Bazz revient avec Memoria

Noa

Publié

le

Par

L’année démarre sous le meilleur des auspices pour le rap français, puisque Jazzy Bazz nous dévoile en ce 21 Janvier son dernier album : Memoria.

 Composé de 17 tracks, ce projet riche en featurings conquiert déjà les fans et trouvera forcément de nouveaux adeptes grâce à ses différents titres, mais également de par la versatilité de ses nombreux invités. En effet, on peut y retrouver des collaborations venant directement de l’Entourage proche du rappeur, tel que Alpha Wann ou Nekfeu, mais également EDGE ou plus récemment Rodbloc ainsi que d’autres invités un peu plus surprenants mais tout aussi intéressants comme Laylow et Josman. 

3 ans, 4 mois et 14 jours, c’est le temps qu’il aura fallu à Jazzy Bazz pour se livrer à l’exercice d’un nouvel album solo, son précédent projet Nuit étant sorti le 7 septembre 2018. Cependant durant cette période, le rappeur originaire du nord est parisien ne s’était pas reposé sur ses acquis , se renouvelant constamment et nous proposant divers aperçus de ce que pouvait laisser entrevoir la suite, avec notamment les 3 minis EP Mémento ainsi que le projet Private Club, en collaboration avec EDGE & Esso Luxueux.

Comme à son habitude avant la sortie d’un album, Jazzy Bazz annonçait la couleur avec son freestyle sobrement nommé 1989, ou encore Panorama et son clip avec Alpha Wann, que l’on retrouve à la track n°3 de Memoria.

Se montrant plus égo trip que jamais mais également introspectif, l’ancien membre de l’Entourage débite ses flows avec polyvalence sur des prods riches et variées de 13 différents beatmakers. Parmi eux, sur l’équivalent de 7 tracks, on retrouve Johnny Ola dont l’emprunte se retrouve dans le projet.

Désormais disponible sur toutes les plateformes, Memoria est un album qui a su nous convaincre et qui, nous en sommes persuadés, vieillira certainement très bien avec le temps. 

Dans le reste de l’actualité : Qu’attendre du retour de PNL ?

Continuer de lire

Actus

Kikesa fait son retour pour « L’Anniversaire de Julie »

Avatar

Publié

le

Par

2 ans après son premier album Puzzle, Kikesa revient en solo avec un long couplet introspectif sur « L’Anniversaire de Julie ».

Originaire de Nancy, le rappeur s’était mis en retrait fin 2020 pour des soucis de santé. Ce dernier avait rempli l’Olympia en fin d’année 2019, salle qu’il retrouvera très vite avec une date programmée pour le 27 novembre prochain.

Accompagné de Rubi, son amie d’enfance, Kikesa raconte autant son attraction que son dégoût pour la solitude. Ce personnage fictif pourrait dessiner le fil rouge du prochain album du rappeur. Si Rubi l’accompagne déjà dans ses visuels, pourquoi ne pas imaginer une collaboration sur plusieurs sons ? De plus, Kikesa se sert de cette personnification pour rapper ce qui lui traverse l’esprit avec un ton acerbe :

« Bienvenue dans le milieu, où dire j’aime bien ton taf, c’est sucer des bites »

Le visuel gagne en efficacité en n’ayant pas surjouer les effets techniques, que ce soit sur le tournage ou au montage. L’idée de retranscrire l’émotion du rappeur fonctionne. S’il est constamment entouré, le monde qui l’entoure renfonce la sensation d’être seul, parfois incompris.

Bien que ce titre se veut introspectif, il ne devrait pas manquer de toucher la fanbase de l’artiste par son aspect universel. Avec ce premier titre, Kikesa pose les premières pierres de l’univers de son prochain projet qui devrait sortir pour le premier semestre 2022.

Le morceau L’ANNIVERSAIRE DE JULIE de Kikesa est disponible sur toutes les plateformes.

Dans le reste de l’actualité : TUNNEL, l’exposition du photographe Fifou du 21 au 23 janvier

Continuer de lire

Tendances