S.Pri Noir nous dévoile enfin son premier album !

Après les extraits « Skywalker », « Highlander », « Baby Gyal », « Middle Finger », « Fusée Ariane » et « Finesse », le rappeur parisien S.Pri Noir nous dévoile enfin son premier album, Masque Blanc en entier !

S.Pri Noir est sûrement l’un des rappeurs français les plus talentueux et prometteurs : il sait rapper efficace, maîtrise le chant autotuné à la perfection… Et est également l’auteur d’un nombre impressionnant de bangers tous plus originaux les uns que les autres (« Celte » et ses cornemuses, « La nuit » entre chant et beat léché, « Skywalker » et « Highlander » et leurs visuels colorés rétro-futuristes, ses feats avec Sneazzy tous plus efficaces les uns que les autres, « Baby Gyal » et son potentiel de hit, l’incroyable « Paramètres », « Millions » et sa prod légendaire signée des Twinsmatic…). Ainsi, l’attente autour de ce premier album est plus que palpable, les fans de l’artiste connaissant le potentiel du rappeur depuis de nombreuses années.

S.Pri a commencé sa carrière en 2012 et aura mis plusieurs années à réfléchir et maturer ce premier album. De plus, on peut dire qu’il n’a pas fait les choses à moitié : 22 morceaux (à l’heure où beaucoup ne se contentent que de 16/17 morceaux d’une longueur d’à peine plus de 2 minutes) illustrés par une cover aussi esthétique qu’artistique, entre atmosphère sombre et couleurs chaudes, pour laquelle il a carrément fait appel à Fifou (célèbre photographe/graphiste derrière les pochettes de rap français les plus emblématiques de ces dernières années).

Tracklisting

La tracklist mérite bien un paragraphe à elle seule : en plus du nombre assez exceptionnel de 22 titres composant ce premier album, le rappeur s’est entouré de nombreux artistes sur ceux-ci, on compte notamment :

  • Nemir
  • Nekfeu
  • Still Fresh
  • Haute
  • Viviane Chidid

En invitant rappeurs français confirmés, chanteur soul, artiste anglophone et célèbre chanteuse sénégalaise, S.Pri n’a, une fois encore, pas fait les choses à moitié.

Et le rappeur la joue stratégique : Nemir est un artiste de plus en plus en vue qui va bientôt lui aussi dévoiler son premier album, Still Fresh est indéniablement un talent de la nouvelle hip hop wave française et que dire de Nekfeu…. Depuis la sortie de son dernier album, fin 2016, les apparitions du rappeur se comptent sur les doigts de la main, autant qu’il dévoile ses featurings au compte-goutte.. Et, en mai 2018, cela fait exactement 7 mois que le rappeur n’a dévoilé aucun nouveau couplet (le dernier en date étant celui qu’il a posé sur « Zone », dans l’album d’Orelsan), autrement dit : les fans du fennek commencent à s’impatienter de la longue absence de l’artiste et une immense attente s’est peu à peu créée. Il suffit de voir quelles ont été les réactions à l’annonce de cette collaboration! S.Pri Noir est donc un fin stratège…

Enfin, un autre détail aura peut-être retenu l’attention des plus pointilleux ; la cover de l’album met en évidence une antithèse sans doute voulue et réfléchie par l’artiste : l’opposition entre « S.Pri Noir » et « Masque Blanc« , comme si la couleur de peau par laquelle avait voulue se caractériser le rappeur s’opposait désormais à… ce qu’il était devenu ? Il s’agit là d’une sorte d’énigme qui sera sûrement résolue par l’écoute attentive (et l’art de lire entre les lignes) de ce projet. Certains notent aussi une référence à l’ouvrage de Frantz Fanon « Peau noire, masques blancs«  (1952), une oeuvre traitant du rapport entre colonisateur et colonisé, entre Noir et Blanc. Référence confirmée par S.Pri lui-même sur Twitter :

 

Après cette petite analyse précédant la découverte auditive de l’album, il ne nous reste plus qu’à vous balancer le lien pour streamer le projet ou en écouter des extraits :

 


 

Plus d'articles
Khapta : une analyse littéraire