So la Lune nous plonge dans son univers avec Lune City !

Un jeune talent

Si le rappeur Lyonnais connaît un succès récent, il sait se montrer à la hauteur des attentes du rap français. Sept mois après la sortie de son premier projet Tsuki (lune en japonais) qui l’a introduit au public sous les projecteurs du label Low Wood (Hatik, Jok'Air, Bilal Hassani, etc.), So La Lune revient avec un morceau clipé : Lune City, qui nous plonge davantage dans son univers qu’il trace adroitement. Plus les morceaux sortent, plus on se rend compte de là où l’artiste souhaite aller musicalement.

So La Lune se démarque particulièrement grâce à sa voix dont le grain est écorché et sublimé par sa maîtrise remarquable des mélodies. Dans ses textes, le rappeur Lyonnais nous parle de son passé, la rue mais aussi le thème de l’amour qui se couple particulièrement bien avec son style musical. En effet, il a un flow souvent posé et calme mais pas moins technique et riche de sens, tant "lyricalement” que musicalement. 

 

Un univers bien marqué

Lune City est un morceau qui s’inscrit dans la lignée de son précédent projet. So La Lune nous démontre une fois de plus ses talents de chanteur tant sur le couplet que sur le refrain. Osciller entre les notes ne semble absolument pas être une chose compliquée pour lui, même l’utilisation de l’autotune (quasiment indispensable dans la production de morceaux de rap moderne) ne dévalorise pas sa performance. L'instrumentale de VRSA Drip reste assez simple, avec une mélodie planante au piano, et une utilisation assez minime des drums pour donner un rythme. Le visuel est assuré par Kilian Kali et représente bien le morceau dans le sens où on voit So dans plusieurs endroits de sa ville, dans le métro, dans la rue, en bas de bâtiments, très souvent entouré de ses proches, il nous fait visiter sa ville, la Lune City !

So La Lune peut surprendre sur le morceau : malgré un flow posé, il est capable d’une technicité marquée, ce qui prouve le potentiel et l'éventail musical de l’artiste. L’ambiance générale de Lune City est sans surprise mélancolique, et nous entraîne dans une ambiance avec une simplicité déconcertante !