Nous suivre

Actus

Tsew The Kid dévoile son premier album : AYNA

Lucas

Publié

le

Nous y sommes, après un début de carrière prometteur et une ascension fulgurante, Tsew The Kid dévoile enfin son tout premier album : AYNA.

Une ascension fulgurante

Cela fait maintenant quelques temps que nous suivons l’ascension de ce jeune artiste qui a émergé depuis ses premiers freestyles sur les réseaux sociaux et 1minute2rap, et une victoire dans le concours de Guizmo. Quelques EP plus tard, Tsew The Kid signe chez Panenka et sort sa première mixtape « Diavolana », puis un EP dans l’un de ses registres favoris et aussi titre éponyme « LOFI« .

Sa première mixtape Diavolana a connu un très grand succès et s’est écoulé à plus de 40.000 ventes, Tsew The Kid se hisse parmi les jeunes artistes qui confirment et développent une communauté de plus en plus grande, à l’heure où plusieurs artistes émergeants progressent jusqu’à devenir des têtes d’affiches. Le chanteur-rappeur d’origine malgache, toujours très proche de sa communauté, a continué ses covers et freestyles habituels qu’il poste encore sur les réseaux sociaux. Avant la sortie de ce nouvel album, il est même allé jusqu’à rencontrer cinq fans choisis au hasard pour aller leur remettre leur box précommandée et dédicacée chez eux, en main propre. Et justement, Tsew The Kid a parfaitement gérer sa communication pour un album très attendu.

Un projet ambitieux

Pour promouvoir ce premier album, Tsew The Kid dévoile trois extraits ambitieux. L’artiste parisien démarre fort avec un premier morceau aussi puissant que poignant « Plus d’amour à te donner« , pour un clip spectaculaire. Pour suivre ce premier extrait, Tsew The Kid envoie une nouvelle collaboration avec Lefa sur « Maladroid« , pour un feat d’une grande alchimie et un clip qui fait suite à « Plus d’amour à te donner » (plus d’informations dans l’article sur Maladroit). Enfin, le troisième et dernier extrait n’est autre que l’excellent « Ailleurs« , qui rappelle Earned It de The Weeknd dans l’approche, pour un refrain entêtant repris par de nombreuses personnalités comme Nemir, Lous and The Yakuza ou encore Fred Musa et Mehdi Maïzi. Ces trois extraits témoignent de l’envie de Tsew The Kid de passer un nouveau cap dans sa carrière. Que ce soit dans l’imagerie, sa communication ou la musique, on remarque cette volonté de toujours aller de plus en plus loin à chaque projet, pour toucher de plus en plus de cœurs.

Pour la cover, on retrouve les mêmes couleurs que sur Diavolana, celle-ci est à nouveau réalisée par Fifou. Côté composition, on retrouve du beau monde dont quelques compositeurs déjà présents sur Diavolana : PL Prod, Eddy Pradelles, Broky Flacko, Dany Synthé, Dson Beats, Eddy Pradelles, Freaky Joe, Guapo du Soleil, IBØ, Kev 117, Kyana, Mem’s, MKL, Noxious, Raphael Zebulon, Skuna, THESCAM, Twenty9, Twinsmatic et enfin Tsew The Kid lui-même.

AYNA, un premier album réussi qui témoigne de la progression toujours constante de Tsew The Kid

Sur AYNA, nous avons droit à beaucoup à un projet à l’image de l’artiste : éclectique, qui mêle différents styles de musiques : entre le rap, le rnb et le chant grâce à sa faculté à permuter entre le chant et le rap, avec toujours beaucoup d’amour, de l’introspection, et de l’émotion. Tsew The Kid s’élève avec des instrumentales assez grandioses comme dans « Sales idées« , ou encore une composition évolutive sur le magnifique « Nos âmes de mélangent« . Une déstructuration pour laisser place à l’inspiration et faciliter la transmission de l’émotion sur ce morceau. On peut aussi écouter une composition évolutive sur Solitude aux sonorités retro années 80, aussi présentes sur le titre synthwave Me laissez pas tomber. Aussi, Tsew The Kid propose un morceau qui rappelle ce qu’il pouvait montrer sur Mora Mora et le titre Cara avec un style latino sur le son Fitia. Enfin, un nouveau hit « Sorry » avec PLK comme invité, qui saura sans doute plaire à sa communauté et connaître un grand succès.

En guise d’Outro, Tsew The Kid s’adresse à l’auditeur en lisant un texte qui rassemble chaque titre des morceaux de AYNA, une façon ingénieuse et très bien exécutée de remercier son entourage et ses proches. Il le fait aussi à la fin de Nos âmes se mélangent, avec un message caché comme il a pu le faire à la fin de LOFI pour teaser ce premier album, mais celui-ci est inversé. Il faut donc mettre ce message dans l’autre sens pour le comprendre. On est sympas, on a remis ce message dans le bon sens pour vous le faire écouter :

A écouter sans plus attendre

Finalement, Tsew The Kid nous donne un album qui rassemble toutes ces inspirations pour donner un projet riche d’idées. De plus, vous pourrez remarquez des numéros en indice au début de chacun des titres des tracks sur les plateformes de streaming, ceux-ci permettent d’écouter l’album dans un deuxième ordre. Décidemment, la créativité du jeune artiste parisien déborde et promet pour la suite de sa carrière qui a démarré de la plus belle des manières. Vous pourrez retrouver Tsew The Kid prochainement sur notre chaîne YouTube en interview sur notre format « Tracklist« . En attendant, nous vous invitons à écouter cet album, parfaitement représentatif du talent de Tsew The Kid.

 

(Ré)écoutez Ayna, le premier album de Tsew The Kid, disponible sur toutes les plateformes de streaming en cliquant ici.

Continuer de lire
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Actus

Tovaritch mettra le « Mode Avion » cet été

Antoine

Publié

le

Par

Tovaritch dévoile un morceau inédit Mode Avion pour bien entamer l’été.

Le rappeur franco-russe révélait son troisième projet Mikhailov en février dernier. Connu pour l’énergie débordante de son rap, Tovaritch propose aujourd’hui un morceau beaucoup plus club avec une rythmique reggaeton et quelques notes de guitare ensoleillées. A la production, on retrouve le beatmaker AKS, également sur la majorité des titres de la dernière mixtape du rappeur mais aussi derrière certains morceaux d’1PLIKE140 et Wejdene.

Même quand on s’aime, parfois on agit comme des étrangers

Réalisé par Paul Maillot, le clip accompagnant le single reste fidèle au texte, Tovaritch passant ses vacances dans une villa de campagne, lunettes de soleil et coupe de champagne à la main.

Mode Avion de Tovaritch est disponible sur toutes les plateformes de streaming.

Dans le reste de l’actualité : Jazzy Bazz illustre l’érosion de l’amour dans « Sablier »

Continuer de lire

Actus

Jazzy Bazz illustre l’érosion de l’amour dans « Sablier »

Antoine

Publié

le

Par

Jazzy Bazz dévoile le clip de Sablier, extrait de son nouvel album Memoria.

Album incontournable de ce début d’année, Memoria est le troisième du rappeur parisien. Riche de par ses productions et ses featurings, le projet opère un retour aux fondamentaux avec une place importante accordée aux morceaux rappés tout en poussant l’expérimentation sur d’autres. Après le clip du morceau Element 115 featuring Nekfeu, Jazzy Bazz décide d’honorer le titre Sablier avec un visuel dévoilé aujourd’hui.

J’ai autant besoin d’être avec toi que j’ai besoin d’être seul

Si Sablier est un des sons les plus chantés de l’album, son texte pose un contexte beaucoup plus triste, le membre de L’Entourage abordant la thématique des effets négatifs du temps sur une relation amoureuse. Cette vision fataliste est bien représentée par le sablier et son sable qui s’écoule inévitablement. Tourné de nuit, le clip réalisé par Dijor Smith met en scène Jazzy Bazz sur ce qui semble être une plage, la lune au loin faisant ressurgir les images de sa relation passée. Une belle direction artistique fidèle à l’esthétique du projet.

Memoria de Jazzy Bazz est disponible sur toutes les plateformes de streaming.

Dans le reste de l’actualité : Le S-Crew profite en Grèce dans « Encore »

Continuer de lire

Actus

Le S-Crew profite en Grèce dans « Encore »

Antoine

Publié

le

Par

Le groupe parisien S-Crew dévoile un nouveau clip issu de son nouvel album SZR2001.

Retour réussi pour le collectif formé en 2001 : 30 000 précommandes en 30 minutes seulement et plus de 60 000 ventes en première semaine, lui offrant le disque d’or en seulement 7 jours d’exploitation. Après un premier clip 22 percutant, le S-Crew se dote d’un nouveau visuel avec Encore.

J’ai pris le temps d’parler seul avec moi-même, la vérité ne m’a pas plu

Tourné en Grèce, le clip fait ressortir toute l’atmosphère estivale du morceau, sorti quelques jours avant le début de l’été. Dans la même veine que le titre Félins présent sur le précédent opus Destins Liés, Encore est un son introspectif dans lequel les membres du groupe ressassent leur passé et reviennent sur leurs désillusions. Produit par Hugz Hefner, le morceau dénote avec le reste de l’album, plus sombre que l’ambiance voulu sur celui-ci.

Si aucune set-list de festival ne fait pour l’instant figurer le nom du groupe, il ne serait cependant pas improbable de voir les rappeurs défendre leur nouveau projet sur scène, qui plus est après ces dernières années de fermeture. L’activité du S-Crew pourrait même laisser envisager le retour proche d’un de leur membre, Nekfeu, dont le dernier album remonte à 2019.

Dans le reste de l’actualité : Keroué pose un texte brulant à « 3h59 »

Continuer de lire

Tendances