Nous suivre

Article

Les rappeurs à suivre en 2019

Avatar

Publié

le

Fin décembre, nous vous proposions un thread sur Twitter avec 10 artistes qui, selon nous, méritent d’être suivis de près en 2019. Comme promis, les trois artistes qui ont obtenu le plus de réactions, Zamdane, OBOY et Suikon Blaz AD, font l’objet d’un petit article dans lequel Raplume vous explique pourquoi il faut les suivre.

Zamdane

Découvert au deuxième semestre de 2017 grâce à « Favaro » puis grâce à sa bonne performance dans le Règlement Freestyle, le Marseillais n’en était qu’à l’intro. Deux projets plus tard, il termine 2018 à l’image de son EP : Affamé !
Cinq freestyle clippés sortis entre octobre et décembre, c’est le format choisi par l’artiste pour montrer à tout le monde qu’il a faim de réussite. Chaque son possède une ambiance et un thème très différents, passant de l’egotrip au questionnement, avec un focus constant sur l’avenir.

Pourquoi faut-il suivre Zamdane en 2019 ?

Le jeune artiste a une vision sur le long terme et est en pleine explosion. Son premier projet, 20’s, a montré un énorme potentiel, car malgré des débuts tardifs dans le rap, il a su montrer une polyvalence digne des meilleurs. Pour ses derniers clips, il s’est associé à Paul Maillot, qui avait notamment réalisé « Strict Minimum 1 » de Take a Mic ou encore « Arbre de vie » de Sopico. Toute la série Affamé a été tournée au Maroc, notamment à Marrakech, d’où est originaire Zamdane. Cet univers, dans lequel il a passé son enfance et son adolescence avant de débarquer à Marseille à 17 ans, nourrit son imaginaire et lui permet de se démarquer. Ses autres atouts ? Une continuité dans ce qu’il propose, notamment au niveau des prod avec Skary qui a composé non seulement « Favaro » début 2017 et « Seul » fin 2018, mais qui a aussi mixé l’ensemble du projet Affamé.

Alors qu’il est apparu pour la première fois en Planète Rap aux côtés de 7 Jaws dans le cadre de la promotion de l’album La vie de rêve de Bigflo & Oli, Zamdane a de grandes chances d’être petit à petit médiatisé et d’obtenir une notoriété digne de son talent. Il ne reste plus qu’à attendre la suite…

OBOY

Flow nonchalant, univers futuriste, le jeune rappeur s’est très vite fait remarquer grâce à ses nombreuses particularités. D’abord découvert grâce à son morceau « Douce », il a par la suite sorti de nouveaux morceaux, dans des styles toujours différents : « Cobra », « Alpha » et encore plus récemment « R10″, s’amusant à poser sur de la funk brésilienne.

En 2018, il a sorti son excellent projet Southside (Vous pouvez trouver notre chronique ici) qui a énormément plu à son publique, mais aussi à la critique, laissant présager le meilleur pour la suite…

Pourquoi faut-il suivre Oboy en 2019 ?

Oboy se démarque clairement de la majorité des rappeurs. En effet, il nous propose un style inédit, bien à lui. Chaque nouveau morceau fait parler de par sa qualité et sa possible particularité, le dernier en date, « R10 », en est un exemple parfait. Sa capacité incroyable à se diversifier ne pourra que jouer en sa faveur. L’exemple parfait de sa diversité artistique reste la sortie son morceau « Cobra », nous proposant une musicalité complètement différente de ce qu’il se fait en ce moment.

Outre sa versatilité, le jeune rappeur semble également perfectionniste. En effet, les visuels et les décors de chacun de ses clips sont tous travaillés avec une grande précision, nous proposant à chaque fois un support visuel qui s’adapte parfaitement avec le morceau.

Enfin, il faut savoir que l’artiste a déjà réussi à acquérir une certaine notoriété, dépassant à presque chaque occasion le demi-million de vues. S’il continue dans cette voie, aucun doute que cette notoriété ne cessera de se développer tout au long de cette année 2019, notamment grâce à son tout premier album, ΩMEGA, dont le premier extrait, « 187« , a été dévoilé le 6 décembre et qui pourrait être le déclencheur de son explosion.

Suikon Blaz AD

« Poto, il était temps, depuis l’temps qu’j’ai les pieds d’dans », c’est avec cette phrase que Suikon Blaz AD fait son apparition aux yeux du grand public, en novembre 2018, aux côtés de Gringe, Orelsan et de son acolyte de toujours, Vald. Beatmaker sur NQNTMQMQMB, le premier projet de Vald, il pose sur quelques morceaux avec ce dernier depuis. Considéré comme certains par l’un des rappeurs les plus sous-cotés de France, il ne s’est manifesté que sur une poignée de morceaux ces cinq dernières années. Il est généralement adulé en freestyle, que ce soit en Planète Rap ou dans Rentre dans le Cercle de Sofiane. Un énorme potentiel donc pour le rappeur d’Aulnay-sous-Bois, mais difficile de savoir s’il sera un jour exploité…

Pourquoi faut-il suivre Suikon Blaz AD en 2019 ?

Depuis 2013, des rumeurs circulent sur la possible arrivée d’un EP solo, et … rien. Pourtant, 2018 a clairement donné une autre dimension à l’artiste, qui pourrait bien apparaître sur certains projets. Début 2018, c’est Vald lui-même qui annonçait la sortie d’une mixtape mais cela ne semble pas prêt d’arriver. Il faudra probablement se contenter des rares apparitions de Suikon. À moins d’une surprise ?

Voici donc les trois rappeurs de notre liste que vous attendez le plus, mais nous vous invitons évidemment à surveiller 100 Blaze et Bolémvn (tout deux également présents dans les 11 rappeurs à suivre de Booska-P), Kader Diaby, 404Billy, P-Dro, Luni et Zed Yun Pavarotti (qui ont chacun un projet prévu pour début 2019).

Continuer de lire
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Actus

Bolémvn & Koba la D sont « Sur Paname »

Avatar

Publié

le

bolemvn-&-koba-la-d-sont-sur-paname

Originaires d’Evry, les 2 rappeurs du 91 représentent la capitale sur le premier exrait de la compilation parisienne.

Premier extrait de Ici c’est Paris

Le retour en grâce des compilations n’est plus à prouver. Depuis quelques années, les compiles s’enchaînent, nous permettant de nous délecter de titres inédits, de collaborations originales ou attendues comme le Niro x Ninho par exemple.

Certains médias comme nos confrères de 1863, sont également de la partie, ou encore les labels comme Rec 118. Après de nombreux projets Marseillais, c’est la ville de Paris qui remet le couvert. Les projets Sevran, 93 Empire étant déjà du côté de la capitale.

« Chaque week-end, j’suis booké, gros bisous aux bookeurs
J’m’endors dans une drôle de booking, kichta balaise comme un bouquin »

Au programme 14 rappeurs allant de Mig à Koba LaD en passant par Bolemvn, Ckay, Vegedream mais aussi Leto, Timal, Guy2Bezbar, Hornet La Frappe, Omah Lay, Capo Plaza, Naza, Driks, ou encore Da Uzi seront dessus.

Le morceau Sur Paname de Bolémvn et Koba la D est à retrouver sur toutes les plateformes de streaming ici.

Continuer de lire

Actus

ZeGuerre revient en kickant avec « Bezef »

Avatar

Publié

le

zeguerre-revient-en-kickant-avec-bezef

Le 5 août dernier, ZeGuerre a envoyé un nouveau clip, Bezef, en direct des locaux de la radio Skyrock.

Un extrait avant l’album ?

Si la scène musicale Lyonnaise se fait de plus en plus présente avec Chilla, Anton Serra, Lucio Bukowski, Vrax, La Famax, Lyonzon, ou encore Pouya ALZ, c’est bel et bien ZeGuerre qui semble armé pour représenter l’étendard de la ville rhodanienne.

Découvert et mis en avant par Fianso, l’artiste désormais chez Affranchis, aura pris le temps de se faire un nom avec notamment une série de freestyles Corsé comprenant 6 titres.

« Fais une seule phase et j’oublie cash qui t’es et tombe par terre, tu verras cash qui t’aides
Ouais, j’mets l’shit sous l’appuie-tête, gros, regarde bien, y en a p’t-être un qui t’aime »

Continuant de fidéliser une fan base qui grandit jour après jour, ZeGuerre, a décidé de franchir un cap et de balancer le premier single d’un futur projet.

Le morceau Bezek de ZeGuerre est toujours disponible sur toutes les plateformes ici.

Continuer de lire

Actus

Zuukou Mayzie la joue collectif avec « True Romance »

Avatar

Publié

le

zuukou-mayzie-la-joue-collectif-avec-true-romance

Sorti le 22 juillet, Zuukou Mayzie continue de défendre son album en dévoilant un nouveau clip : True Romance.

Il rappe des images, on voit des mots

Nous emmenant dans des univers toujours très vastes, mais si précis à la fois, et construisant ses lyrics autour de multiples références souvent associées à l’univers des jeux-vidéos, des mangas, des films, Zuukou Mayzie est un rappeur à part entière dans le Game.

Cet album conceptuel livre sa note d’intention dès la lecture de la tracklist : Maman j’ai raté l’avion, Parasite, Le Tombeau des Lucioles, Training Day … il s’agit d’un énorme hommage au cinéma, étalé sur 25 pistes.

Véritable amoureux du grand écran, Zuukou s’est positionné en réalisateur, donnant la direction à suivre et choisissant les couleurs, tout en laissant les premiers rôles à ses invités.

« Si mon compte bancaire explose, bébé je ne dirais pas Ciao
Mon couplet dans 669 allait sauter, mais mes négros m’ont convaincu du truc alors j’ai dit ok« 

Après deux projets intitulés Primera Temporada, puis Segunda Temporada, le tout ponctué de featurings, et d’inédits, c’est avec Le film, que le rappeur poursuit une carrière déjà bien ficelée !

Le merchandising de Le film : le commencement de Zuukou Mayzie est toujours disponible ici.

Continuer de lire

Tendances