Nous suivre

Article

“Sextasy” d’Usky : une synthèse en synthwave

Avatar

Publié

le

Moins d’un an après la sortie de son dernier projet Trilogy, Usky dévoile son premier album Sextasy aux allures de synthèse de sa discographie, de Mojo jusqu’à la trilogie Porte Dorée. 

Le titre 

Sextasy est un néologisme pour parler de sexe et d’ecstasy. Mais pourquoi les mettre en lien ? Considérée comme “la drogue de l’amour” car elle a pour effet d’induire un état d’euphorie et d’empathie pour les autres qui favorisent les relations. Elle désinhibe légèrement et donne une impression d’aisance dans la communication avec les autres. Ce thème va rythmer le projet puisque 9 des 10 titres commencent par la lettre S comme le titre de l’album. 

 La tracklist

Dès la prise de “Substance”, l’euphorie marque le début du projet. Cette introduction va forcément dérouter certaines personnes. Sont-ils capable de se laisser porter par cette drogue ? Le côté éphèmère de l’euphorie est constrastée avec une outro en Chopped & Screwed. 

L’aspect instable du personnage lui permet de redescendre très vite avec “Satin”. Single zéro de l’album, il installe le fil rouge du projet : celui de la drogue confondue avec la réussite d’Usky. Par réussite, on entend le succès commercial mais aussi les réussites privées. Cette relation semble toxique depuis le départ. 

“Je crois bien que j’ai tout fait pour t’avoir” 

Usky est déçu de ne pas être traité comme les autres à cause d’une esthétique différente. 

“Bloques pas sur mes tatoos” 

Elargir son audience oui, mais tout en gardant sa science. Ce constat sur sa situation l’amène à se blinder face à certaines émotions.

On passe de l’extase au sentiment d’invincibilité. Le personnage commence à s’affirmer, c’est pourquoi on arrive au titre éponyme “Sextasy”. Est-ce qu’il se drogue parce que le monde est superficiel ? Est-ce que Usky pense l’être plus que lui ? Ce caractère découle sur ses relations où il devient « Sans love », en featuring avec le belge Geeeko.

“On s’dit « je t’aime » sans love, sans s’regarder 
Pourtant on fuck encore“ 

Usky n’a pas encore accompli sa réussite, pourtant il garde le même mode de vie. Comment doit-il réagir ? Avec une nouvelle prise, pour une nouvelle extase. “Saturne” montre Usky sous un angle plus libre. Il a gardé le même mode de vie mais il profite plus de son indépendance qu’avant. 

“Conscient mais j’reste distant, surtout quand tu dis que tu m’aimes 
Dis-moi qui t’as signé ? Dis-moi qui te tient en laisse ?” 

Le natif de la Porte Dorée accepte d’avoir le “Sang chaud”. En featuring avec Le Motif, il fait comprendre que ses proches vont devoir apprendre avec ce comportement impulsif.

Pourtant, il reste autant lucide sur ses forces que sur ses faiblesses. 

« Cœur abîmé qui bat sous l’manteau” 

Même s’il les accepte, sa relation toxique l’empêche d’être complètement lui-même. Si Usky se sent vulnérable dans « Septième ciel », c’est parce qu’il n’est pas encore prêt à en sortir : 

« Et quand on passe des rires aux larmes 
Fais-moi plonger dans les nuages » 

Cette track répond à une tradition de l’interlude entamée avec la trilogie Porte Dorée (“Sunset” et “Sale con”). Le personnage Usky semble être un hyperémotif qui n’a pas trouvé d’autres solutions pour se canaliser, pour le moment. Même “Si c’est mort”, le rappeur parisien est prêt à tout pour toucher cette “Silhouette”. 

“J’ai perdu mon cœur à travers les saisons” 

S’il s’est battu contre ses démons depuis longtemps, Usky se demande s’il n’est pas lui-même capable de reproduire l’effet de l’ecstasy 

“N’en dis pas plus et viens me tester” 

S’il accepte d’être un produit, c’est parce qu’il est maintenant capable de se passer des autres. Son côté instable le rattrapera toujours mais il pourra compter sur deux thèmes : “Amour et violence”. Placé en outro de l’album, elle sonne comme un hymne, presque comme un message d’espoir. Ce son est celui de quelqu’un qui a accepté sa folie, peu importe ce qu’il se passe autour. 

“J’ai cherché loin c’que j’avais sous les yeux 
Ils pisseront sur ma tombe l’jour d’mon décès” 

 Le format

Usky présente une nouvelle vision du format album. Avec une demi-heure de musique, le rappeur désacralise le long format en proposant une formule hybride de l’EP. Usky équilibre l’expérience courte et intense d’un EP avec le travail d’un album, que l’on peut voir sur les transitions entre chaque morceau. Sextasy n’est pas un album, c’est un moment à partager. Sur sa page Instagram, Usky explique : 

« Le projet « Sextasy » n’est pas un album mais une expérience, une drogue, un shot d’adrénaline pour tous ceux qui sont à la recherche de liberté et de nouvelles sensations après cette période particulière…💙 » 

Continuer de lire
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Actus

Stavo habite dans une zone à « Haut risque »

Avatar

Publié

le

Par

stavo-habite-dans-une-zone-a-haut-risque

Membre du groupe parisien 13Block, Stavo est l’un des personnages les plus appréciés du Game. Avec l’album Blo 2, le quatuor parisien aura mis la barre haute, et dont le son de Stavo avec SCH résonne encore dans toutes les têtes.

Une attitude qui fait son style

Multipliant des collaborations que ce soit aux côtés de Werrason, Le Juiice, Zesau ou Freeze Corleone, le Sevranais aura même lâché son tant attendu Don Pesos. Un titre annonciateur d’une signature chez Elektra, et donc d’une carrière solo….

Si les autres membres poursuivent aussi une carrière solo, celle de Stavo pourrait s’avérer déjà extrêmement attendu. En attendant d’en savoir plus quant à un éventuel premier album, le francilien nous envoie de nouveaux bangers solo dont il a le secret, multipliant, en parallèle les collabs !

« Déterminé et prêt les quatre saisons, c’est comme ça que ma vie, oui, je l’assaisonne
Le réseau est ouvert mais le cœur est fermé comme une pizza italienne »

Cinq mois après le dernier épisode, le membre de 13 Block réitère sa performance avec un tout nouvel inédit Haut risque, sûrement un premier single fort en attendant son premier album.

On assiste à un Stavo en très grande forme, multipliant les ad-libs tranchantes et un flow énervé comme il nous a habitué.

Continuer de lire

Actus

TripleGo dévoile « Mes pensées »

Avatar

Publié

le

Par

triplego-devoile-mes-pensees

TripleGo revient avec un nouvel morceau, Mes pensées, où la mélancolie qu’on leur connaît adhère parfaitement aux rythmiques ensoleillées.

Après nous avoir livré deux projets en 2019 Machakil et Yeux rouges, le duo du 93 et de Montreuil TripleGo, aura livré un autre album intitulé 03 succédant à Twareg paru quelques temps auparavant.

La mélancolie sous le soleil d’été

En parallèle, Momo Spazz et Sanguee nous auront délecté de quelques morceaux que ce soit avec KingDoudou avec Petit nez, ou sur le projet d’Isma.

Incompris mais pétri de talent, TripleGo fascine par sa capacité à nous emmener dans des univers autant fantastiques que mystérieux, aussi cru que doux, le tout toujours sublimé par des prods aériennes, et planantes.

« J’suis posté sous la lune
Et j’pense à toi je m’allume
Y a ton sang sur ma plume »

Trouvant un successeur à 03 avec Gibraltar, dont la promo nous offrira, chaque Vendredi un nouveau morceau ! Laissez le cloud rap du duo vous envahir, et les émotions viendront par elles mêmes. Le duo de Montreuil revient avec une formule maîtrisée : ambiance planante pour des lyrics pleines de spleen.

L’album Yeux Rouges de TripleGo est toujours disponible sur les plateformes ici.

Continuer de lire

Actus

So La Lune n’a jamais vu de « Fin heureuse »

Avatar

Publié

le

Par

so-la-lune-n-a-jamais-vu-de-fin-heureuse

Le rappeur lyonnais So La Lune dévoile un dernier morceau, Fin heureuse, avant son premier album qui s’annonce très attendu.

Un grain de voix si particulier, un charisme, une prestance déjà confirmée, So La Lune a su envoûter et convaincre une fan base s’agrandissant chaque jour un peu plus. Multipliant les petits projets comme Theia, Satellite naturel, Orbite, Apollo 11.

C’est même avec une trilogie d’EPs Faille que l’artiste a poursuivi sa carrière. Libérant un dernier projet intitulé 27/05/2022, le rappeur a, de manière original annoncé l’arrivée de son album Fissure de vie. C’est pourquoi ce projet éclectique qui saura, une fois de plus, montrer l’étendue de la palette artistique !

Une ambiance de doutes sous la lune

Et quand on regarde le nouveau clip du jeune rappeur de la new wave, il est facile de comprendre pourquoi. Poétique, émouvant et extra-terrestre, le nouveau projet de So La Lune a tout pour plaire. Dans Fin Heureuse, on retrouve l’artiste lunaire en balade dans un paysage à la fois désertique et cinématographique, errant sur des paroles fortes en émotions.

« Et la lune se reflète sur l’eau qui dort, j’suis à Rotter
J’vais vraiment perdre la raison, dans mes rêves, sa tête et son corps sont séparés » 

Un clip léché, et dans lequel l’identité artistique de So La Lune est affirmée avec beauté. D’ailleurs, les fans qui n’attendent maintenant que la sortie de l’album Fissure de Vie ce 27 mai. Cette étape sera signifiante pour l’artiste qui fait petit à petit son chemin dans le rap game et qui dit sortir « son premier vrai projet ».

L’album Fissure de Vie de So La Lune est disponible en précommande ici.

Continuer de lire

Tendances