Nous suivre

Article

Le Motif n’en a pas fini avec la saison 2 de « Un son par jour »

Lucas

Publié

le

Si le mois d’août est habituellement synonyme de période creuse pour le rap francophone, Le Motif a su se démarquer cette année encore en lançant la deuxième saison de son format «  1 son par jour » pendant un mois sur YouTube. En effet, l’artiste belge s’est une nouvelle fois accaparé la fin de l’été pour secouer l’actualité de la scène musicale. Cependant, la saison 2 n’a pas encore eu de fin, puisqu’il manque le jour #30 pour clore cette seconde édition…

Casser les algorithmes, mais aussi les codes

Bien mieux préparé que l’année dernière, Le Motif était gonflé à bloc en ce début de mois d’août. Cette saison a eu pour thème la « bringue« , avec seulement des sons dansants, clubs, rythmés, pour préparer le retour des fêtes en cette fin d’année qui devrait présenter moins de contraintes que la précédente.

Au-delà de « casser les algorithmes », Le Motif a également cassé les codes de l’industrie en proposant de réunir les sons préférés de son public sur cette saison dans un projet dont la sortie a eu lieu le 10 septembre. Une façon aussi de dévoiler tout le processus créatif d’un projet qui ne contiendra donc aucun morceau inédit, mais aussi de confier la direction artistique directement au public, qui établit directement sa tracklist. En effet, plus l’interaction avec un morceau est forte (vues, partages, commentaires..), plus celui-ci à de chances de se retrouver dans l’album, par ailleurs logiquement intitulé Un son par jour II.

Résumé : Le projet « Un son par jour – Saison 2 »

Voici la tracklist finale, avec les morceaux qui ont généré le plus d’interaction (vues, commentaires et partages sur les réseaux sociaux) :

  1. Mention Fort
  2. Tragédie (Zouzou)
  3. Poum
  4. Baisser la lumière
  5. Zombie
  6. La fin c’est la fin
  7. Allô BB
  8. Overdose
  9. Tout va bien (ft. Heezy Lee)
  10. Donner ça bien
  11. Azura (ft. Théodore)

On constate que sur onze morceaux :

– les 4 premières tracks sont aussi les 4 premiers sons de « Un son par jour » sur YouTube

6 d’entre eux correspondent à la première semaine de « Un son par jour » sur YouTube

D’un point de vue statistique, la moitié des morceaux présents sur le projet correspondent au tout début de cette deuxième saison de « Un son par jour ». Que peut-on en déduire ? L’engouement d’une deuxième saison a intéressé une grande partie du public, tandis que celui-ci se montre de moins en moins présent pour tenir la cadence des sorties, lorsque l’on se rend compte que les vues baissent sur la deuxième partie du mois. Et si ce dernier public était finalement le plus représentatif ? En effet, les fans les plus fidèles, ayant su rester jusqu’à la fin de la saison, sont aussi ceux qui vont le plus streamer le projet.

Pour remédier à ce problème, Le Motif a aussi envoyé chaque morceau sur Instagram en différé des vidéos YouTube, et lancé quelques votes sur les réseaux sociaux pour s’assurer que l’échantillon des partages soit suffisamment représentatif.

Moins de feats, donc encore plus besoin de se diversifier…

Si cette saison a rassemblé moins d’invités (4 contre 11 l’année passée), il faudra attendre « Le Motif Day » pour voir possiblement de nouveaux artistes comme l’année précédente. De plus, il est évident que  l’apport de guests permettait au jeune belge de regagner en inspiration lorsque celle-ci s’essoufflait. Cette année néanmoins, la difficulté ne résidait pas dans l’objectif de mener à bout ce défi avec moins d’artistes ajoutés, mais plutôt dans le fait de garder une ligne directrice (la bringue) ce qui laisse,  par conséquent, place à un champ d’inspiration moins ouvert.

Cependant, il y avait tout de même plusieurs façons de « faire la bringue » : sur des axes plus pop (Tragédie, Poum…), plus afros (Baisser la lumière, Donner ça bien…), plus retros 80’s (Tout va bien, Pleine Lune…) et même des sons « fin de bringue », ou les « bringues sombres » comme Le Motif les appelle (La Fin c’est la Fin).

… Avec de nouvelles idées

Sur ses performances, Le Motif sait toujours écrire aussi spontanément sur ce qu’il vit au quotidien. Cette saison, il a expérimenté quelques nouvelles façons de poser, notamment sur les sons afros avec une déstructuration de ses placements (exemple : Baisser la lumière, avec une inspiration de Fally Ipupa), ou encore avec de nouveaux schémas de répétition (exemple : la « clé de Heezy Lee » sur Zombie).
Il faut aussi souligner que trois morceaux sont issus de reprises : Zombie (topline du refrain), Life is Life avec Heezy Lee et Condamné (Danette) de nouveau avec Heezy Lee et Maskey. Un procédé qui n’avait pas été expérimenté l’année dernière, et qui intervient au bon moment lors de cette deuxième saison.

Au milieu de la bringue, le Motif s’est vu demandé par son public une touche d’émotion, faisant exception à la ligne directrice fêtarde du projet et permettant de souffler un peu dans toute cette agitation. Toujours très proche de ses auditeurs, l’artiste aux multiples casquettes a su aller droit au but pour ravir ses abonnés en balançant le 13ème jour le morceau « Overdose » dans une vidéo très courte. Enfin, Le Motif innove aussi bien sur le plan musical qu’extra-musical, ce dernier ayant exploré de nouveaux endroits pour s’adonner à sa musique. En effet, on a pu le voir en pratique dans son lit, dans une voiture, ou encore dans une salle spécialisée pour la peinture en garage

Des nouveautés

Pour cette saison, Le Motif s’est montré plus mystérieux sur certains points :

– Un mystérieux symbole, omniprésent tout au long de cette saison

– Un site internet « unsonparjour.com » qu’il à créé pour lancer des enchères. Sur le même principe que Lorenzo avec ses cartes Pokémon collector personnelles, Le Motif a crée des cartes collector de cette saison pour chaque morceau. Les enchères se faisant avec un système de crypto-monnaie (comme ont pu le faire Jazzy Bazz, Edge et Esso Luxueux avec leurs 101 cartes membres du « Private Club »), quelques gagnants proches de Paris pouvaient ainsi se voir remettre en main propre leur carte par l’artiste lui même.

– Des énigmes qui apparaissent furtivement sur chaque vidéo et dans lesquelles chaque bonne réponse correspondait à une lettre. Des énigmes qui trouvent leur sens le 14 novembre 2021…

Une chasse au trésor

Chacune des nouveautés ajoutées à la saison 2 de « Un son par jour » étaient liées autour d’un même projet de fin de saison, préalablement organisé par Le Motif : une chasse au trésor dans Paris pour accéder au dernier morceau de la saison 2, scellé dans un coffre fort.

A l’image de ce que Lefa a pu organiser avec quelques fans pour la sortie de son projet DMNR, Le Motif a décidé de jouer sur la détermination de ses auditeurs à vouloir écouter le dernier morceau de « 1 son par jour » avec un jeu. Par ce procédé, l’artiste belge souhaite inverser la méthode de consommation de la musique actuelle, non pas en recevant la recommandation algorithmique, mais en mettant en valeur la musique, en allant soi-même chercher l’écoute et la découverte. Cette chasse au trésor se décompose en trois phases :

– la première phase concerne les énigmes, qui permettent de lister une trentaine de lettres à remettre dans un certain ordre, conduisant à un lien privé.

– la deuxième phase se situe autour de ce lien privé qui conduit à une page. Cette page affiche un digicode, dans lequel il faut insérer plusieurs symboles (probablement à l’aide du mystérieux symbole présent tout au long de cette saison).

– la troisième phase est la suivante : Après avoir passé réussi la précédente, le participant gagne une carte, ou plutôt un tracé bien spécial à superposer sur la carte de Paris, avec les emplacements de neuf cartes à retrouver dans la capitale.

La personne parvenant à réunir chacune des cartes se verra récompenser d’une somme de 5.000€ en cash, ou des éditions sur le prochain projet du Motif. Si tu souhaites augmenter tes chances de gagner cette chasse au trésor, un groupe Discord très actif a été créé, dans lequel les fans du Motif s’entraident pour surmonter toute difficulté : la complexité de certaines énigmes, ou encore l’impossibilité de se déplacer sur Paris. Voici le lien : https://discord.gg/VhvazTdM .

La suite ?

Dans cette même vidéo d’annonce de la chasse au trésor, Le Motif annonce faire gagner des éditions sur son nouveau projet. En effet, celui-ci s’intitule « Open Source » et sortira courant 2022.

D’ailleurs, le mois d’août 2022 sera-t-il encore monopolisé par Le Motif l’an prochain ? Rien n’est moins sûr, puisque l’artiste belge a laissé entendre cette saison qu’il considérait l’idée de modifier le format de ses vidéos pour se laisser plus de temps, et aussi pour trouver un nouveau moyen d’interagir avec sa communauté. Le rythme d’ un son par mois a été évoqué, pour se laisser le temps de créer les morceaux avec le public, avec des retours sur l’avancée des ceux-ci, des modifications au jour le jour etc… Un format qui semble très intéressant au vue de la fidélité de sa communauté.

Le Motif est toujours débordant d’idées tant sa passion reste forte. Rares sont les artistes qui restent aussi proches de leur communauté, en l’animant avec autant d’originalité. Si la fin d’année 2021 aura été très chargé pour Le Motif, il faudra déjà rester attentif à ses activités pour 2022…

Continuer de lire
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actus

Jazzy Bazz délivre un freestyle avant la sortie de MEMORIA

Antoine

Publié

le

Par

Quelques jours avant la sortie de son prochain album MEMORIA, Jazzy Bazz délivre un freestyle de haute volée en guise d’amuse-bouche.

Rituel du rappeur du 19ème, la sortie d’un freestyle avant celle d’un projet ne déçoit jamais, à l’image de celui d’aujourd’hui. Le clip accompagnant le morceau, réalisé par Lomi, embarque l’artiste dans le Paris nocturne qu’il affectionne tant, et place même un plan furtif de son freestyle classique 64 Mesures de Spleen sorti en 2012.

2022, je veux être l’Homme de l’année, envoyer du son comme personne ne l’a fait

Intitulé en référence à l’année de naissance de son auteur, le freestyle alterne entre égo-trip et mélancolie, sur la production du morceau January 28th de l’américain J. Cole, issu de son album 2014 Forest Hills Drive. « J’suis au sommet d’mon art, en pleine maîtrise, des phases hyper précises, les effets proposés sont rares » . Un freestyle sur une instrumentale intemporelle, et un Jazzy Bazz vraisemblablement au sommet de son art.

Jazzy Bazz sera également en tournée dans toute la France pour le MEMORIA Tour.

L’album MEMORIA de Jazzy Bazz est disponible en précommande en cliquant ici.

Dans le reste de l’actualité : TUNNEL, l’exposition du photographe Fifou du 21 au 23 janvier

Continuer de lire

Actus

TUNNEL, l’exposition du photographe Fifou du 21 au 23 janvier

Antoine

Publié

le

Par

Le photographe Fifou présente cette semaine son exposition parisienne TUNNEL, aux côtés de Ciesay, co-fondateur de la marque PLACES+FACES.

Que vous soyez néophytes ou auditeurs avisés, vous avez très certainement pu observer l’une des photographies de Fifou sans forcément savoir qu’il en était l’auteur. SCH, Luidji, Dinos, Kaaris, Jul, PNL… Lister tous les artistes pour lesquels le photographe a travaillé serait bien trop long pour un article se voulant synthétique. Derrière la plupart des pochettes d’albums rap les plus vendus de ces dernières années, Fifou collabore aujourd’hui avec Ciesay, photographe britannique et co-fondateur de la marque Places+Faces, à l’occasion d’une exposition qui se tiendra à Paris du 21 au 23 janvier prochain.

Intitulé TUNNEL, l’évènement éphémère se déroulera au bar artistique Maddalena, et vous pourrez y retrouver une partie de son travail exposé, ainsi que celui du photographe Ciesay, qui a notamment shooté pour Drake, Kanye West, Travis Scott ou encore A$AP Rocky. Rien que ça… L’occasion donc de rendre hommage à la culture hip-hop, et de faire le pont entre les inspirations respectives des deux photographes.

Retrouvez l’exposition TUNNEL de Fifou le 21, 22 et 23 janvier de 10h à 19h, au 7 rue Portefoin – 75003 Paris.

Dans le reste de l’actualité : Ashh est de retour avec OPIUM

Continuer de lire

Actus

Nessbeal et ZKR : Le retour du roi avec « Le Dem »

Lucas Ivanez

Publié

le

« N.E.2.S is back khey, sortez les brancards »

Plus de 10 ans. Ça faisait plus de 10 ans que Nessbeal n’avait pas publié de titre. On peut donc le dire : Le roi sans couronne est de retour.

Jeudi 13 janvier. Je me balade sur YouTube, à la recherche de nouvelles pépites à écouter quand je vois une vidéo plus que surprenante : Nessbeal feat ZKR – Le dem. 

En effet, Ne2s a su se faire discret ces dernières années : Très peu présent sur les réseaux sociaux, il était difficile de suivre son actualité. Musicalement, c’était la même chose. Pas de projet publié depuis Sélection Naturelle en 2011 et après être apparu en featuring sur différents projets jusqu’en 2015, il disparait totalement des radars du rap français avant de revenir sur le morceau d’un certain rappeur marseillais : Jul. Rien que ça.

Signé chez Morning glory music, il sort donc de l’ombre et dévoile un Banger en featuring avec un autre technicien du même label, ZKR.

Du sang, des larmes, sur Dicidens j’faisais mes premiers larcins

Cette punchline du rappeur des briques rouges montre tout particulièrement l’impact que Nessbeal a eu pour les jeunes de cette génération. Bien qu’étant considéré (à juste titre) comme un « roi sans couronne » de par le fait qu’il n’ait jamais eu de réel succès commercial, Ne2s a bel et bien rencontré un succès d’estime chez tous les auditeurs du rap français de la fin des années 90 à 2011. Il était écouté dans toutes les banlieues. ZKR fais partie de cette génération qui a grandi avec Nessbeal, et donc avec Dicidens, le groupe qu’il formait avec Zesau. Du sang et des larmes faisant aussi référence à l’un des plus gros morceaux de ce groupe, en featuring avec Booba.

Le rappeur originaire du 92 découpe, plaçant des punchlines frappantes tout en gardant une voix posée, comme à son habitude. La connexion avec ZKR est plus que validée et le clip réalisé par Thibault Cadentem vaut le coup d’oeil. DJ Bellek, créateur du label Morning Glory Music a même annoncé l’année dernière qu’Ne2s dévoilerait un album dans l’année. Bien que ce ne soit pas arrivé en 2021, la sortie de ce single est sans doute annonciateur de ce projet, qui se profile déjà comme l’un des plus attendus de l’année. On vous invite donc à streamer « Le dem » et à donner à Nessbeal cette couronne qu’il mérite depuis tant d’années.

Dans le reste de l’actualité : Cinco prend du « Level » dans son nouveau clip

Continuer de lire

Tendances