Nous suivre

Article

Le Motif n’en a pas fini avec la saison 2 de « Un son par jour »

Lucas

Publié

le

Si le mois d’août est habituellement synonyme de période creuse pour le rap francophone, Le Motif a su se démarquer cette année encore en lançant la deuxième saison de son format «  1 son par jour » pendant un mois sur YouTube. En effet, l’artiste belge s’est une nouvelle fois accaparé la fin de l’été pour secouer l’actualité de la scène musicale. Cependant, la saison 2 n’a pas encore eu de fin, puisqu’il manque le jour #30 pour clore cette seconde édition…

Casser les algorithmes, mais aussi les codes

Bien mieux préparé que l’année dernière, Le Motif était gonflé à bloc en ce début de mois d’août. Cette saison a eu pour thème la « bringue« , avec seulement des sons dansants, clubs, rythmés, pour préparer le retour des fêtes en cette fin d’année qui devrait présenter moins de contraintes que la précédente.

Au-delà de « casser les algorithmes », Le Motif a également cassé les codes de l’industrie en proposant de réunir les sons préférés de son public sur cette saison dans un projet dont la sortie a eu lieu le 10 septembre. Une façon aussi de dévoiler tout le processus créatif d’un projet qui ne contiendra donc aucun morceau inédit, mais aussi de confier la direction artistique directement au public, qui établit directement sa tracklist. En effet, plus l’interaction avec un morceau est forte (vues, partages, commentaires..), plus celui-ci à de chances de se retrouver dans l’album, par ailleurs logiquement intitulé Un son par jour II.

Résumé : Le projet « Un son par jour – Saison 2 »

Voici la tracklist finale, avec les morceaux qui ont généré le plus d’interaction (vues, commentaires et partages sur les réseaux sociaux) :

  1. Mention Fort
  2. Tragédie (Zouzou)
  3. Poum
  4. Baisser la lumière
  5. Zombie
  6. La fin c’est la fin
  7. Allô BB
  8. Overdose
  9. Tout va bien (ft. Heezy Lee)
  10. Donner ça bien
  11. Azura (ft. Théodore)

On constate que sur onze morceaux :

– les 4 premières tracks sont aussi les 4 premiers sons de « Un son par jour » sur YouTube

6 d’entre eux correspondent à la première semaine de « Un son par jour » sur YouTube

D’un point de vue statistique, la moitié des morceaux présents sur le projet correspondent au tout début de cette deuxième saison de « Un son par jour ». Que peut-on en déduire ? L’engouement d’une deuxième saison a intéressé une grande partie du public, tandis que celui-ci se montre de moins en moins présent pour tenir la cadence des sorties, lorsque l’on se rend compte que les vues baissent sur la deuxième partie du mois. Et si ce dernier public était finalement le plus représentatif ? En effet, les fans les plus fidèles, ayant su rester jusqu’à la fin de la saison, sont aussi ceux qui vont le plus streamer le projet.

Pour remédier à ce problème, Le Motif a aussi envoyé chaque morceau sur Instagram en différé des vidéos YouTube, et lancé quelques votes sur les réseaux sociaux pour s’assurer que l’échantillon des partages soit suffisamment représentatif.

Moins de feats, donc encore plus besoin de se diversifier…

Si cette saison a rassemblé moins d’invités (4 contre 11 l’année passée), il faudra attendre « Le Motif Day » pour voir possiblement de nouveaux artistes comme l’année précédente. De plus, il est évident que  l’apport de guests permettait au jeune belge de regagner en inspiration lorsque celle-ci s’essoufflait. Cette année néanmoins, la difficulté ne résidait pas dans l’objectif de mener à bout ce défi avec moins d’artistes ajoutés, mais plutôt dans le fait de garder une ligne directrice (la bringue) ce qui laisse,  par conséquent, place à un champ d’inspiration moins ouvert.

Cependant, il y avait tout de même plusieurs façons de « faire la bringue » : sur des axes plus pop (Tragédie, Poum…), plus afros (Baisser la lumière, Donner ça bien…), plus retros 80’s (Tout va bien, Pleine Lune…) et même des sons « fin de bringue », ou les « bringues sombres » comme Le Motif les appelle (La Fin c’est la Fin).

… Avec de nouvelles idées

Sur ses performances, Le Motif sait toujours écrire aussi spontanément sur ce qu’il vit au quotidien. Cette saison, il a expérimenté quelques nouvelles façons de poser, notamment sur les sons afros avec une déstructuration de ses placements (exemple : Baisser la lumière, avec une inspiration de Fally Ipupa), ou encore avec de nouveaux schémas de répétition (exemple : la « clé de Heezy Lee » sur Zombie).
Il faut aussi souligner que trois morceaux sont issus de reprises : Zombie (topline du refrain), Life is Life avec Heezy Lee et Condamné (Danette) de nouveau avec Heezy Lee et Maskey. Un procédé qui n’avait pas été expérimenté l’année dernière, et qui intervient au bon moment lors de cette deuxième saison.

Au milieu de la bringue, le Motif s’est vu demandé par son public une touche d’émotion, faisant exception à la ligne directrice fêtarde du projet et permettant de souffler un peu dans toute cette agitation. Toujours très proche de ses auditeurs, l’artiste aux multiples casquettes a su aller droit au but pour ravir ses abonnés en balançant le 13ème jour le morceau « Overdose » dans une vidéo très courte. Enfin, Le Motif innove aussi bien sur le plan musical qu’extra-musical, ce dernier ayant exploré de nouveaux endroits pour s’adonner à sa musique. En effet, on a pu le voir en pratique dans son lit, dans une voiture, ou encore dans une salle spécialisée pour la peinture en garage

Des nouveautés

Pour cette saison, Le Motif s’est montré plus mystérieux sur certains points :

– Un mystérieux symbole, omniprésent tout au long de cette saison

– Un site internet « unsonparjour.com » qu’il à créé pour lancer des enchères. Sur le même principe que Lorenzo avec ses cartes Pokémon collector personnelles, Le Motif a crée des cartes collector de cette saison pour chaque morceau. Les enchères se faisant avec un système de crypto-monnaie (comme ont pu le faire Jazzy Bazz, Edge et Esso Luxueux avec leurs 101 cartes membres du « Private Club »), quelques gagnants proches de Paris pouvaient ainsi se voir remettre en main propre leur carte par l’artiste lui même.

– Des énigmes qui apparaissent furtivement sur chaque vidéo et dans lesquelles chaque bonne réponse correspondait à une lettre. Des énigmes qui trouvent leur sens le 14 novembre 2021…

Une chasse au trésor

Chacune des nouveautés ajoutées à la saison 2 de « Un son par jour » étaient liées autour d’un même projet de fin de saison, préalablement organisé par Le Motif : une chasse au trésor dans Paris pour accéder au dernier morceau de la saison 2, scellé dans un coffre fort.

A l’image de ce que Lefa a pu organiser avec quelques fans pour la sortie de son projet DMNR, Le Motif a décidé de jouer sur la détermination de ses auditeurs à vouloir écouter le dernier morceau de « 1 son par jour » avec un jeu. Par ce procédé, l’artiste belge souhaite inverser la méthode de consommation de la musique actuelle, non pas en recevant la recommandation algorithmique, mais en mettant en valeur la musique, en allant soi-même chercher l’écoute et la découverte. Cette chasse au trésor se décompose en trois phases :

– la première phase concerne les énigmes, qui permettent de lister une trentaine de lettres à remettre dans un certain ordre, conduisant à un lien privé.

– la deuxième phase se situe autour de ce lien privé qui conduit à une page. Cette page affiche un digicode, dans lequel il faut insérer plusieurs symboles (probablement à l’aide du mystérieux symbole présent tout au long de cette saison).

– la troisième phase est la suivante : Après avoir passé réussi la précédente, le participant gagne une carte, ou plutôt un tracé bien spécial à superposer sur la carte de Paris, avec les emplacements de neuf cartes à retrouver dans la capitale.

La personne parvenant à réunir chacune des cartes se verra récompenser d’une somme de 5.000€ en cash, ou des éditions sur le prochain projet du Motif. Si tu souhaites augmenter tes chances de gagner cette chasse au trésor, un groupe Discord très actif a été créé, dans lequel les fans du Motif s’entraident pour surmonter toute difficulté : la complexité de certaines énigmes, ou encore l’impossibilité de se déplacer sur Paris. Voici le lien : https://discord.gg/VhvazTdM .

La suite ?

Dans cette même vidéo d’annonce de la chasse au trésor, Le Motif annonce faire gagner des éditions sur son nouveau projet. En effet, celui-ci s’intitule « Open Source » et sortira courant 2022.

D’ailleurs, le mois d’août 2022 sera-t-il encore monopolisé par Le Motif l’an prochain ? Rien n’est moins sûr, puisque l’artiste belge a laissé entendre cette saison qu’il considérait l’idée de modifier le format de ses vidéos pour se laisser plus de temps, et aussi pour trouver un nouveau moyen d’interagir avec sa communauté. Le rythme d’ un son par mois a été évoqué, pour se laisser le temps de créer les morceaux avec le public, avec des retours sur l’avancée des ceux-ci, des modifications au jour le jour etc… Un format qui semble très intéressant au vue de la fidélité de sa communauté.

Le Motif est toujours débordant d’idées tant sa passion reste forte. Rares sont les artistes qui restent aussi proches de leur communauté, en l’animant avec autant d’originalité. Si la fin d’année 2021 aura été très chargé pour Le Motif, il faudra déjà rester attentif à ses activités pour 2022…

Continuer de lire
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actus

Maes est de retour avec Réelle Vie 3.0

Lucas

Publié

le

Par

Presque deux ans après la sortie de son dernier album « Les Derniers Salopards », Maes est de retour et nous présente le troisième volet de sa série de mixtapes avec « Réelle vie 3.0 ».

(suite…)

Continuer de lire

Actus

Aladin 135 et son nouvel EP X2

Lucas Ivanez

Publié

le

Après un retour envisagé du Panama Bende par PLK, c’est un projet solo que nous délivre Aladin 135, qui ne prend pas de pause.

En effet, le rappeur qui représente le 13ème est très actif depuis 2020 est son très bon album Phantom. Après son EP X1 sorti plus tôt dans l’année, Aladin remet le couvert avec X2. Un 5 titre qui s’écoute tout seul. Le rappeur du Panama Bende et sa voix si spécifique est toujours aussi talentueux, que ce soit sur des prods mélancoliques ou encore de la drill.

Un format qui change

Il est clair que les LP sont majoritaires dans le rap français actuel, et ce n’est pas forcément positif. Il est commun aujourd’hui de retrouver des projets de 20 titres, si ce n’est plus lorsqu’une réédition est publiée. Ces formats, bien que pouvant être très intéressants lorsqu’ils sont bien fait peuvent être aussi plus difficiles à la réécoute à cause de leur longueur. Avec ces EP, Aladin 135 prend ce mouvement à contrepied : Le projet s’écoute en moins de 15 minutes, et peut donc s’insérer dans un trajet de métro, une pause au travail, quand on veut !

« beaucoup m’ont déçu, certains m’ont trahi, j’oublie tout au 13ème étage du tel-hô, j’préfère avancer qu’supporter leur manie, sur le rooftop je regarde le très-haut »

Ces lignes, tirées du titre « Le passé » en featuring avec Hatik représentent très bien l’évolution et le caractère musical d’Aladin. Fidèle à son quartier et à son arrondissement, il place une référence à chez lui tout en nous montrant qu’il a su prendre de la hauteur et évoluer en se consacrant à ce qui est important : Avancer, continuer dans la musique et le très-haut, donc la religion.

Le premier titre du projet « Noche« est à mettre en avant. Sur un magnifique air de piano, Aladin nous montre de quoi il est capable avec un refrain plus qu’accrocheur déjà prêt à tourner dans toutes les voitures « dans un Clio ou dans un bolide allemand » comme nous dit l’artiste.

Après deux EP de qualité, on peut se demander quelle est la prochaine étape pour Aladin 135. Va t-il sortir un long projet ? Peut-être la préparation du retour du Panama Bende après plus de 5 ans d’absence ? Seul l’avenir nous le dira. En attendant, nous vous invitons à streamer X2 et à regarder le clip du titre « le passé » avec Hatik, déjà disponible.

Continuer de lire

Article

So La Lune ou la rue vue du ciel

AlphaKilo

Publié

le

Par

La Lune, la lune, la lune..

So La Lune est un rappeur de la région parisienne , dans la longue lignée de rappeurs originaire des Comores.

Tout comme ses compatriotes Soprano, Alonzo ou encore Rohff, Tsuki possède un don certains dans le « 8ème art ». 

En effet, le rappeur signé chez Low Wood après avoir fait parler de lui avec « Tsuki » son premier projet (retrouvez le ici https://raplume.eu/article/so-la-lune-un-premier-projet-abouti-a-decouvrir-durgence/) a fait du bruit tout au long de cette année.

 

« Ça parle pas love mais de pierres et de briques
Et quand j’suis dans la G le teu’ calé au bec
Le teuteu calé au bec et j’suis paré au pire, sa mère »

 

En 2021, So La Lune  a envoyé pas moins de six EP:

  • Théia
  • 1ère faille
  • Satellite Naturel
  • Orbite
  • Apollo 11

Et 2ème faille, sorti aujourd’hui.

Dans ceux ci, beaucoup de morceaux notables mais on choisira « Rodé » en guise de carte de visite 

Fissure de vie y en plus d’une

Sorti quasiment coup sur coup ils ont été rejoint par « 1ere Faille (L’Afar) » annoncé comme un des derniers projet avant l’album a venir « Fissure de vie« .

Le concept de fissure de vie est inhérent avec la musique si particulière que nous propose cet artiste.

Effectivement, si La Lune est si reconnaissable c’est avant tout grâce à la densité de l’univers développé dans ses œuvres.

D’abord c’est sa voix qui va attirer ou bien repousser aux premiers abords, nasillarde et blasé elle retranscrit généralement à la perfection les émotions véhiculées dans ses titres.

Et quelles émotions…

Ensuite on pénètre dans un monde où les influences et les couleurs se multiplient et s’entrechoquent, liés entre elles par So la Lune lui même, bien conscient des tumultes que cette vie entraine.

« Installez-vous, installez-vous,mettez-vous à l’aise
Ouais
On est pas pressés, y a-t-il un point par lequel vous désirez commencer ?
Euh… Non, pas vraiment
Vous en êtes sûr ? Ce n’est pas anodin ce qu’il vous est arrivé, ce qu’il faut à tout prix éviter, c’est le déni.
Est-ce que vous vous rendez bien compte de ce qui vous arrive ?
Vous venez d’être diagnostiqué schizophrène »

Ce passage en introduction du projet « Satellite Naturel » est extrêmement révélateur de choses qui sont seulement sous entendus le reste du temps. Intitulé « Diagnostic » dans un projet au titre si évocateur, ce morceau semble mettre en scène une psychanalyse dans laquelle (Ver)So La Lune s’exprime dans les couplets alors que sporadiquement on retrouve des commentaires du thérapeute (sans doute aussi interprété par l’auteur de ce son).

« Heu… Ok
Avez-vous des antécédents ?
Un moment de votre vie où vous auriez ressenti je sais pas
Une fissure ? »

 

La rue vue par la Lune

Enfin on touche à ce qui fait toute la saveur de la musique de Tsuki, sa fabuleuse capacité à transmettre toute la douleur, la lassitude que Charles Baudelaire et tant de rappeur appelle le spleen.

Alors qu’on différencie généralement assez aisément les morceaux tristes de ceux qui nous donne la pêche, il existe un groupe d’artistes ayant la capacité d’opérer dans une zone grise entre ceux ci.

Ademo & NOSStromae, Oxmo Puccino, Nekfeu ou encore JUL, voila des noms qui pourrait sembler aux antipodes. Mais qui lorsqu’on se penche sur leur art partage tous la faculté à nous faire bouger les épaules même sur le(ur)s plus grands malheur tout en vous faisant ressentir la lassitude et la souffrance dans des morceaux entrainants.

Sans conteste So la Lune est de cette trempe et on a pu constaté à quel point il a réussi à affiner sa lame cette année avec ses projets accrochant aussi le légendaire Aketo, membre du groupe Sniper, à la liste de ses collaborations.

« Tu vois, j’ai passé toute l’année à faire l’rappeur, ah ouais
Dis-moi , pourquoi t’es plus pareil quand ça rapporte, ah ouais
J’suis dans le bain, je fume le blunt et j’fais des bombes
Je viens d’en bas, j’ai tous les dons, monte dans le train (Tsuki, wagon)
Mais j’ai tout vu dans la ville , donc j’vais m’poser dans la jungle
J’dors mal quand j’insulte pas la jugе , un vrai chasseur rentre pas sans la viandе »

Alors que le projet « 1ère Faille (L’Afar)«  vient de sortir, So la Lune brille encore par sa capacité à rapper la rue depuis La Lune https://youtu.be/iHTFC-3uJBc

 

En attendant « Fissure de vie » , on vous laisse découvrir So la Lune et regardez le ciel.

Continuer de lire

Tendances