Nous suivre

Article

Cyborg, l’ovni : 2 ans après

Avatar

Publié

le

Bercy, Bercy, Bercy, merci, merci, merci

C’était il y a deux ans tout pile que le deuxième album solo de Nekfeu, Cyborg, sortait sur les plateformes après avoir été annoncé la veille au soir lors de son mémorable concert à Bercy, en clôture du FeuTour. A noter que Nekfeu était alors le troisième rappeur français à se produire à l’Accorhotels Arena.

Retour sur un véritable ovni, sur lequel Nekfeu, qui a joué quitte ou double, a réussi un véritable coup de force, au point qu’il est aujourd’hui déjà rentré dans les annales du rap français.

Un album surprise

En sortant un album par surprise de la sorte, Nekfeu peut se targuer d’avoir réalisé une première dans le rap français. En effet, Outre-Atlantique par exemple, le canadien Drake avait déjà sorti un projet sans l’avoir annoncé précédemment, tout comme le rappeur français Médine l’avait fait avec son EP Démineur en 2015, mais aucun rappeur de l’Hexagone n’avait dévoilé de LP sans que sa fanbase ne fusse au courant auparavant.

Mais l’annonce est aussi maîtrisée qu’exceptionnelle, car si Nekfeu avait promis « une énorme surprise » à ses fans, le moins que l’on puisse dire est que celle-ci était bel et bien au rendez-vous. Visuel et com’ sont au rendez-vous ; un décompte s’affiche sur les écrans de la scène avant d’afficher la pochette de ce nouvel opus. Le concert est aussi retransmis en direct sur les réseaux sociaux pour que tous les fans du rappeur puissent profiter de l’annonce.

https://www.facebook.com/nekfeu/videos/1165786576791625/

 

Et à 23h, le public de Bercy reçoit même un SMS signé de l’artiste en personne.

 

Et sans promo

Dès qu’il sort du concert, Nekfeu enchaîne les tweets annonçant la sortie digitale de ce nouveau projet, la cover, etc. Les fans sont présents et partagent en masse. Mais ce dont ils ne se doutent pas c’est que ces quelques publications sur les réseaux sociaux constitueront la seule et unique « promotion » de Cyborg. En effet, Nekfeu surprend une nouvelle fois en adoptant une stratégie médiatique allant exactement à l’inverse de celle de Feu ; aucune interview, aucun plateau télé, aucune radio, aucune publicité, rien. Encore plus étonnant, le rappeur ne clippera aucun des 14 morceaux de l’album, alors que certains avaient pourtant le potentiel d’être classés hit/single ou « classique ». Mais cette fois-ci, le parisien d’adoption la joue « en soum soum ». En a t-il eu marre de l’exposition médiatique et des contraintes qu’elle impose? Est-ce parce qu’il « dit tout dans [ses] textes » et se trouve vraiment inintéressant en interview comme il l’affirmait précédemment? Si une chose est sûre, c’est que l’on ne reverra dès lors Nekfeu que sur scène ou à travers un écran de cinéma.

 

… qui rencontre un succès inespéré

Dans la nuit du 1er décembre, Twitter s’enflamme et « Nekfeu » et « Cyborg » se retrouvent vite en top tweet. Les médias spécialisés et généralistes multiplient les articles car la surprise est de taille. Aucun soupçon ou leak du projet avant son annonce et sa sortie officielle, voilà qui relève du miracle quand on pense au nombre d’artistes ayant participé au projet et à la vitesse à laquelle se propage les informations sur internet. C’était quitte ou double et Nekfeu a réussi son pari mieux que personne.

Très vite, les chiffres les records tombent : seulement quelques jours après sa sortie, Cyborg bat le record de l’album français le plus streamé en 24 heures sur la plate-forme de streaming Spotify. Et, premier des charts, Nekfeu se retrouve pour la seconde fois consécutive à sa place favorite.

https://twitter.com/nekfeu/status/805757902837391360

Et aujourd’hui ?

Aujourd’hui, le bilan est plus que positif pour le rappeur parisien ; désormais, tous les titres de l’album sont certifiés (sans n’être jamais sortis officiellement sur Youtube pour rappel), dont trois sont diamants (+250 000 ventes) et, tout aussi exceptionnel, l’album est lui-même certifié triple disque de platine (+ 300 000 ventes), alors qu’il compte actuellement plus de 455 000 ventes – ou équivalents – au compteur.

Autrement dit, Cyborg est à deux doigts de succéder à Feu en réussissant un nouveau tour de force : être certifié disque de diamant. La concurrence est déjà en sueur à cette idée et l’artiste lui-même a sûrement été le premier surpris du succès inespéré rencontré par ce projet, lâché l’air de rien, mais qui a fait l’effet d’une bombe. Si Lunatic avait été le premier groupe à être certifié disque d’or en indépendant, Nekfeu sera t-il le premier rappeur à être certifié disque de diamant sans promotion ? Rien n’est encore sûr, mais, si tel était le cas, le fennek pourrait lui aussi entrer dans la légende

#BONUS

Pour revenir sur l’univers singulier de cet album aux lyrics, à la production, à l’esthétisme mais surtout à la mécanique robotique bien huilée pensée :

Cyborg


 

Continuer de lire
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actus

Moha MMZ démarre fort en solo avec « EUPHORIA »

Antoine

Publié

le

Par

Connu pour sa carrière de groupe aux côtés de son acolyte Lazer, Moha MMZ débute aujourd’hui son parcours solitaire avec EUPHORIA.

Dans la musique, le passage d’un projet de groupe à une carrière solo s’avère souvent quitte ou double. Après avoir fait ses armes avec plusieurs projets de groupe, celui qui se faisait appeler Pti Moha en 2015 sur Que la mif de PNL sort aujourd’hui son premier album solo : EUPHORIA. Un nouveau challenge pour le rappeur, challenge qu’avait aussi entrepris son acolyte Lazer l’année dernière avec un EP Zéro Pression.

Respire, demain sera meilleur ou juste moins pire

Réputé pour sa maîtrise de la mélodie, le jeune homme originaire des Tarterêts n’y déroge pas et conserve toute son ADN au sein de son premier album en solitaire. Variant les ambiances et les flows, le rappeur propose également plusieurs prises de risque réussies, du refrain de DORE à celui de BUG pour ne citer qu’eux. « Toujours les mêmes pâtes dans les mêmes plats » … Imprégné de la fibre QLF, on retrouve également N.KF au mix de l’album et BBP dans certaines productions.

Au nombre de 2, les featurings savamment choisis s’intègrent sans faute dans la tracklist, que ce soit l’ensoleillé VIBES avec RKM de DTF ou le mélancolique GALERES aux côtés de Zed, membre éminent du collectif 13 Block.

Au delà des textes, son univers se révèle également via ses clips, en témoigne le dernier en date tourné dans les forêts norvégiennes, illustration de la froideur du titre CAUCHEMAR.

Très attaché à l’indépendance, Moha a fondé son label SPRT ZOO et son studio La Salle Du Temps, et a accompagné la sortie de son album d’un merchandising exclusif. Etape importante dans son parcours artistique, le jeune artiste délivre un premier album solide et prometteur à seulement 24 ans, annonciateur de belles choses pour la suite de sa carrière.

L’album EUPHORIA de Moha MMZ est disponible sur toutes les plateformes de streaming.

Dans le reste de l’actualité : Jazzy Bazz revient avec Memoria

Continuer de lire

Actus

Green Montana toujours aussi efficace dans « Waldorf Astoria »

Nicolas Rispal

Publié

le

Green Montana est de retour avec « Waldorf Astoria » sept mois après la sortie de MELANCHOLIA 999, en juin dernier. Parlons-en. (suite…)

Continuer de lire

Actus

Oldpee revient encore plus « Dur »

Avatar

Publié

le

Par

À l’occasion de sa série « Binbinks », Oldpee veut marquer les esprits de ce début d’année avec le cinquième opus de la saga.

Dans ce nouveau visuel réalisé par Alan Cohen, le rappeur sevrannais continue d’affirmer son identité, à coups d’égotrip sur sonorité trap mêlés à une attitude et des flows nonchalants. La performance du rappeur doit être autant soulignée que la production minimaliste mais efficace de DJ Morex & B.A.

Si j’pose mes péchés sur la table, j’suis presque sur qu’elle s’fissure

La D.A du clip permet à Oldpee d’exprimer sa singularité, notamment par sa gestuelle. Ce visuel continue de dessiner les contours de la direction que va prendre le rappeur pour 2022. Il semble très à l’aise dans une ambiance sombre et sobre à la fois. L’aspect nonchalant de l’artiste donne du relief à des références qui se veulent plus légères :

Ca t’allume au clair de la lune

Nous pouvons également souligner la présence de Da Uzi aux côtés d’Oldpee. 3 ans après la compilation « 93 Empire », la scène sevrannaise montre sa facilité pour collaborer. Peut-on y voir un potentiel feat sur le premier projet solo du membre de 13Block ? Au final, ce visuel, avec le morceau qui l’accompagne, semble être le parfait compromis pour Oldpee. D’un côté, il ne devrait pas perdre les fans l’ayant découvert en groupe, et de l’autre côté, il affirme lentement et sûrement son attitude plus singulière.

Le morceau IGGY de Oldpee est disponible sur toutes les plateformes en cliquant ici.

Dans le reste de l’actualité : TUNNEL, l’exposition du photographe Fifou du 21 au 23 janvier

Continuer de lire

Tendances